masquer le menu

67 joueurs seront au Day 4

- 13 décembre 2015 - Par Benjo DiMeo

Après trois jours de combat, le field de 1 044 inscrits observé durant les deux Day 1 jeudi et vendredi s'est considérablement réduit : seuls 6% des participants au tournoi peuvent encore prétendre au titre et au premier prix de 921 540 euros. Nombre de têtes de série ont quitté le tournoi aujourd'hui, collectant au passage un petit billet : Johnny Lodden, Mike McDonald, Matthias de Meulder, Ruben Visser, Adrian Mateos, Anton Wigg, Juha Helppi... Même topo pour le clan Français, amputé de 12 de ses 16 derniers représentants aujourd'hui - nous aurons une pensée particulière pour Brian Benhamou, terrassé par un méchant bad-beat sous la forme d'un As-Roi perdant contre As-Roi à tapis avant le flop.

Le Day 4 débutera lundi à midi.

Top 10

Abbas Loradi (Canada) 1 384 000
Preben Stokkan (Norvège) 1 175 000
Hossein Ensan (Allemagne) 1 120 000
Vlado Banicevic (Montenegro) 1 096 000
Samuel Vousden (Finlande) 1 010 000
Ori Miller (Israel) 1 000 000
Ivan Deyra (France, Qualifié Winamax) 877 000
Sebastian Gohr (Allemagne) 868 000
Ka Kwan Lau (UK) 862 000
Marc MacDonnell (Irlande) 841 000

4 Français

Ivan Deyra (France, Qualifié Winamax) 877 000
Olivier Ferrero 310 000
Kool Shen (Team Winamax) 189 000
Sonny Franco 188 000


Le reste du field (sélection)

Sam Chartier (Canada) 817 000 et Andrew Chen (Canada) 259 000

Kitty Kuo (Chine) 340 000

Ivan Demidov (Russie) 154 000

Jeffrey Hakim (Liban) 150 000

Un quatuor français au Day 4

- 13 décembre 2015 - Par Benjo DiMeo

« Alors, on est deep ou quoi ? » Qualifié pour le Day 4 avec à peine 19 blindes (179 000 unités), Kool Shen n’en perd pas moins le sourire : à ce stade, être présent parmi les 6% d’inscrits encore en vie est déjà un joli motif de satisfaction. D’autant que, loin de rester simple spectateur de l’action aujourd’hui, Bruno Lopes n’a pas démérité aujourd'hui, mouillant le maillot tout au long d’une journée riche en spots compliqués, et qui a vu son tapis grimper dans un premier temps, avant de s’éroder petit à petit durant la seconde moitié du Day. Tant qu’il y a des jetons, il y a de l’espoir : souhaitons au dernier représentant du Team en course de doubler rapidement en début de Day 4, afin de pouvoir faire parler la poudre à nouveau.

Hier soir, il dominait de la tête et les épaules le clan Français au terme du Day 2. 24 heures plus tard, Ivan Deyra est toujours le chef de file tricolore, après que les troupes aient subi un sérieux dégraissage. Le qualifié Winamax (et deuxième meilleur joueur du site sur l’année 2015) poursuit son parcours tout à fait réjouissant, et prend un plaisir fou à foncer à travers son premier Main Event EPT : son gros tapis lui a permis d’essayer tous les outils de la panoplie aujourd’hui : « des overbets, des donk bets, des check-raises… J’ai tenté plein de trucs ! » Si ces tentatives ont été nombreuses à réussir, ‘ValueMerguez’ ne termine pas pour autant à son plus haut niveau de la journée : on le retrouvera au Day 4 avec 877,000, après avoir brièvement dépassé le million. Cette manne est cependant largement suffisante pour le placer dans le Top 10.

Sonny Franco est l’un des joueurs français les plus en forme de l’année 2015 sur le circuit live, avec pas moins de trois titres gagnés en live tout au long de l’année 2015 : victoire sur un side-event du WSOP Circuit Marrakech, victoire sur le High-Roller du SISMIX, toujours à Marrakech, victoire toujours sur le High-Roller de l’Estrellas Poker Tour à Marbella, sans compter une seconde place sur le récent Belgian Poker Challenge à Namur. Le jeune homme a déjà largement prouvé qu’il avait le petit truc en plus qui sépare les gagnants des simples « perfeurs ». « Il est dans un très, très bon run », confirme son amie Aurélie Quélain, qui, en fin connaisseuse du circuit, m’a aidé à remplir les trous de la biographie de Sonny. « Il est installé au Maroc, d’ailleurs tu remarqueras que son palmarès comporte plein de résultats au casino Es Saadi. Il joue aussi online. Il fait partie de ces joueurs complètement imprévisibles ! » Je confirme : son parcours sur le Day 3 avait tout d’un tour de montagnes russes. Avec une fin de journée en descente : on le retrouvera au Day 4 avec seulement 188,000, soit 19BB.

Ne connaissant encore rien, ou presque, d'Olivier Ferrero, je me contenterai d’un résumé de son palmarès live, ouvert en septembre 2013 et comportant quelques demi-finales et finales dans des tournois à petit buy-in à Cannes, Paris, Bruxelles, Monte Carlo, et la Grande Motte. Cet ami de Sonny Franco réalise son premier ITM à l’EPT et entamera le Day 4 avec 310,000, soit 31 BB.

Les français primés aujourd’hui

71. Alexandre Réard (13 720€)
75. Idris Ambraisse (11 540€)
104. Belmehel Dja Daouadji (10 280€)
109. Brian Benhamou (10 280€)
110. Christomhe Larquemin (10 280€)

Les français éliminés avant la bulle

Mounim Kaddouri, Clément Thumy, Ricardo Manquant, Fabrice Soulier, Damien Lhommeau, Jean-Pierre Tseng Ah Wang, Jean Montury.

Tableau de bord
67 joueurs restants (sur 1 044 au départ)
Prix assuré : 13 720€
Blindes : 5 000/10 000, ante 1 000
Tapis moyen : 475 000

Dur Alex, sed lex

- 13 décembre 2015 - Par Benjo DiMeo

L’une des dernières éliminations du Day 3 n’a pas ravi le clan Français : après une journée compliquée majoritairement vécue en position de short-stack, Alexandre Réard a poussé ses vingt BB et perdu un coin-flip crucial avec une paire de 10 contre As-Valet, mettant fin à son parcours en 71ème place. Pour son troisième ITM sur un EPT, le spécialiste MTT parisien doit se contenter d’un prix de 13,720 euros.

Le Day 3 est maintenant terminé : nos conclusions seront bientôt en ligne…

Tableau de bord de fin de journée
67 joueurs restants (sur 1 044 au départ)
Blindes demain : 5 000/10 000, ante 1 000
Tapis moyen : 467 000

Ambraisse tristesse

- 13 décembre 2015 - Par Benjo DiMeo

De grosse blinde, Idris Ambraisse prononce les deux mots fatidiques : « Jambon fromage ». Euh, non, c’est pas ça. Attendez, je consulte mes notes. Voilà : « all-in ».

« How much ? » demande le relanceur au cut-off. Le croupier compte 145,000 au total, il y a donc 127,000 à ajouter. Un bref dialogue en anglais s’installe :

« Tu veux être payé ? » demande le joueur.

Idris ne veut pas se mouiller : « Je ne sais pas ! »

C’est finalement payé, et c’est bien payé : avec KJ, Idris est derrière le AT de son adversaire, et ne trouvera aucune aide sur le board 7Q474.

Trois ans après son premier ITM à l’EPT (c’était à Monte Carlo), le spécialiste de cash-game termine en 75e place : il remporte 11,540 euros.

Les français souffrent

- 13 décembre 2015 - Par Benjo DiMeo

Juste avant la dernière pause de la journée, Sonny Franco a joué, et perdu un pot énorme et interminable alors que la salle était déjà vidée des joueurs du Main Event. Sur un turn 693J, le joueur installé au Maroc mise 58,000 depuis le bouton. Depuis la grosse blinde, son adversaire le surprend avec un check/raise à 187,000. Sonny va longuement soupeser sa décision avant de compléter la mise. Il y a plus de 450,000 au milieu alors que tombe la rivière, un T. Le dernier tour d'enchères sera plus facile à résumer : check/check, et showdown dans la foulée. L’adversaire de Sonny retourne un 6 et un 3 pour deux paires paires : Sonny jette ses cartes, battu.

Mis à part notre qualifié Winamax Ivan Deyra, toujours aussi bien armé (Value Merguez tutoie désormais le million !), nos Français ne sont pas à la fête au moment d’attaquer le dernier niveau de la journée : aucun d’entre eux ne possède plus de trente blindes. Il est temps que ce Day 3 se termine !

Ivan Deyra (Qualifié Winamax) 970 000
Kool Shen (Team Winamax) 220 000

Sonny Franco 220 000
Alexandre Réard 200 000
Olivier Ferrero 160 000
Idris Ambraisse 150 000

Tapis moyen
82 joueurs restants (sur 1 044 au départ)
Blindes 4 000/8 000, ante 1 000 (Niveau 19)
Tapis moyen 382 000