Winamax

Fin du day 2 : Loosli et Lacay dans la course

- 14 décembre 2013 - Par Chhriis

Cette seconde journée aura mis le Team Winamax a rude épreuve. Tout a débuté par l'élimination de Gaëlle Baumann sur une main jouée de façon peu orthodoxe par son adversaire : ce dernier était armé de 83o et n'a pas hésité à payer une forte relance de Gaëlle au flop avec seconde paire sans tirage. Pas inquiété par le fait que la relance représentait près de 30% du stack de Gaëlle, il trouvera un brelan chanceux sur la turn alors que O RLY l'avait piégé avec KK.


Davidi Kitaï, Yann Del Rey et Gaëlle Baumann ont été éliminés au cours de ce day 2

Ce triste événement allait être le début de l’hécatombe dans le clan W. Yann Del Rey allait tomber le premier. DaProd, qui n'aura jamais trouvé le moyen de réellement décoller, se verra infliger quelques mauvais coups qui auront finalement raison de lui.

Viendra le tour de Davidi Kitaï. Malgré une entame de day 2 avec un important stack, il déclarera lui-même sur son Twitter avoir joué "comme un fish". Si cela réussi à certains, ce ne sera malheureusement pas son cas et il s'inclinera en milieu de journée.

La série noire ne s'arrêtera pas là puisque quelques minutes plus tard, c'était au tour de Manuel Bevand de tomber face à l'ennemi. Parti à tapis avant le flop avec 99, il sera payé par AJ et perdra le coup fatidique.



Heureusement, nous avons également de bonnes nouvelles à célébrer à l'issue de ce day 2.

Sylvain Loosli (photo ci-dessus) est parvenu à monter un énorme stack au cours de la journée. Montagnes russes obliges, il en reperdra une bonne partie pour terminer avec 92.000, soit tout juste 30 grosses blinds.



La meilleure copie est rendue ce soir par Ludovic Lacay. Après avoir monté un stack monstrueux, il redistribuera près de la moitié de ses jetons pour terminer la partie à 242.000, ce qui représente plus d'une fois et demi le tapis moyen.

"Loosli" et "Sir Cuts" seront ainsi les seuls représentants du Team Winamax à revenir demain. Le day 3 vivra ce moment si particulier qu'est l'éclatement de la bulle avec l'entrée dans l'argent, et nous espérons bien entendu que nos deux compères seront de ceux qui martyrisent leur table à ce moment-là.


Les français au day 3 :
Erwann Pecheux : 270,000
Ludovic Lacay : 242,000
Bertrand "ElkY" Grospellier : 230,000
Benjamin Pollak : 152,000
Sylvain Loosli : 92,000
Stéphane Benadiba et Gwendal Montiton (avec un peu moins de 90,000)


Chip-count sélectif :
Walid Bou Habib : 509,000
Jonathan Little : 471,100
Dmitry Ponomarev : 462,000
Ka Kwan Lau : 440,000
Szabolcs Mayer : 428,200
Sebastian Saffari : 428,000
Amir Lehavot : 427,500
Ihar Koshal : 417,000
Sergey Baburin : 413,800
Artem Romanov : 399,700
Ana Marquez : 319,400
Stephen Chidwick : 192,500
Sam Chartier : 131,000
Jonathan Duhamel : 108,200
Eugene Katchalov : 104,90
David Williams : 89,200
Marc-Andre Ladouceur : 68,200
Paul Volpe : 61,300
Sam Cohen : 50,600

Demain, 205 joueurs reviendront pour le day 3. La partie reprendra sur des blinds 1500-3000, antes de 400, et le tapis moyen sera de 146,000.

Bonne nuit à tous !

Chhriis

Paul Tedeschi est éliminé

- 14 décembre 2013 - Par Chhriis

Paul Tedeschi, récent 4e de l'Unibet Open de Cannes remporté par Quentin Lecomte et 2nd du Bwin WPT National de Guissan, vient de rendre les armes.



L'action se déroule sur des blinds 1200/2400 avec antes de 300.

Après un raise du bouton à 4 800, Paul en position de petite blind place un 3-bet à 11 800. Le bouton paye et tous deux voient le flop 2Trèfle KTrèfle JCarreau. C-bet de Paul à 12 500 et relance minimale chez son adversaire. Paul va alors se saisir d'une pile de jetons supplémentaire et envoyer 37 500 puis payer le tapis de son adversaire.

Les jeux sont retournés : 2Carreau 2Trèfle chez Paul pour un brelan et KCarreau JTrèfle chez le bouton pour 2 paires. C'est dès la turn que le jeune français va se faire crucifier lorsque celle-ci dévoilera un JTrèfle. La rivière QCoeur ne change rien et Paul peut quitter la salle, dépité.

Le field s'est également allégé de joueurs de renom comme Kevin MacPhee, Steve O'Dwyer, David Vamplew, Olivier Busquet, Tobias Peters, Nikolaus Teichert, Manig Loeser, ou encore Dimitar Danchev.

Tableau de bord :
216 joueurs restants (sur 1 007 entrants)
Blindes 1200/2400 ante 300
Tapis moyen : 140 000

Chhriis

Bertrand Grospellier tout en maitrise

- 14 décembre 2013 - Par Chhriis

Fidèle à son habitude, Elky s'implique dans de nombreux petits pots et, au détriment de ses adversaires, a la fâcheuse manie d'en remporter la plupart.

Coup #1

En early position, Matthew Haugen relance à 4500 et trouvera deux payeurs, dont Bertrand Grospellier en petite blind. Trois joueurs voient le flop J Trèfle 6 Pique 5 Trèfle . Elky prend le lead et envoie une mise de 8 000, ce qui suffira à prendre le pot.



Coup #2

La main suivante, Elky paiera du bouton une relance de Tom Alner en milieu de parole et la grosse blind en fera de même. Le flop Q Pique 2 Carreau 2 Trèfle va être checké jusqu'à Elky qui continuera dans son optique d'agression en envoyant 7 200. Seul Alner paie. Le turn T Pique est checké par les deux joueurs qui découvrent ensemble la rivière, un A Trèfle . Alner envoie alors 8 000 au milieu et se contentera de défausser ses cartes quand Elky annoncera un call.

Alner questionnera Bertrand sur sa main mais restera sceptique quand ce dernier lui dira qu'il possédait un As. Petits pots après petits pots, Elky pointe à un confortable 195 000.

Tableau de bord :
225 joueurs restants (sur 1 007 entrants)
Blindes 1200/2400 ante 300
Tapis moyen : 134 000

Chhriis

Qui gagnera combien ?

- 14 décembre 2013 - Par Chhriis

A l'approche de la fin de ce second jour de compétition, nous connaissons enfin la répartition du prize pool. Et après avoir passé près de 30 minutes derrière Sylvain Loosli et Ludovic Lacay sans qu'il ne se passe rien, je m'en vais vous faire rêver avec des chiffres mirobolants.



Avec finalement un total de 1 007 joueurs inscrits, soit un peu plus qu'annoncé hier, le prize pool de cet EPT Prague s'élève à 4.883.950€ et sera réparti de la façon suivante :

Vainqueur : 889 000 €
Runner-up : 536 700 €
3e : 378 000 €
4e : 283 800 €
5e : 218 300 €
6e : 160 200 €
7e : 118 200 €
8e : 84 000 €
9e : 66 050 €

10-11e : 54 900 €
12-13e : 49 200 €
14-15e : 44 300 €
16-17e : 39 400 €
18-20e : 34 500 €
21-23e : 29 600 €
24-27e : 24 900 €
28-31e : 21 200 €
32-39e : 18 400 €
40-55e : 15 600 €
56-71e : 13 200 €
72-95e : 11 100 €
96-119e : 9 900 €
120-143e : 9 000 €
144-151e : 8 600 €

Tableau de bord :
234 joueurs restants (sur 1 007 entrants)
Blindes 1000/2000 ante 300
Tapis moyen : 129 000

Chhriis

Nicolas Lévi revient sur son élimination

- 14 décembre 2013 - Par Chhriis

Pendant le break, CrocMonsieur est revenu sur le coup important qui allait par la suite sceller son sort.



Il raconte à Sylvain Loosli : "Au début du coup, je suis déjà pas très bien avec seulement 25 grosses blinds. Je trouve AQ et fait un min-raise payé par un joueur dans les blinds. Sur un flop 522, il check-call mon continuation bet. On check tous les deux le 8 à la turn et il fait un petit donk bet sur un K à la river. Je tente un heroe call mais il me montre KQ."

La suite est presque anecdotique et Nicolas perdra ses 10 dernières blinds avec ATo.

De leur côté, Sylvain et Ludovic restent bien engagés dans la partie avec des stacks respectifs de 250.000 et 320.000, et ils ont eu le plaisir de voir leur table casser, leur évitant d'avoir à se frotter l'un à l'autre.

Il semblerait que la journée se terminera tôt ce soir, seulement deux niveaux supplémentaires devant être joués.

Tableau de bord :
270 joueurs restants (sur 1 007 entrants)
Blindes 1000/2000 ante 300
Tapis moyen : 112 000

Chhriis