masquer le menu

Fin du day 4 : pas de doublé pour Cuts, 2 français au day5

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

S'il est des jours remplis d'espoirs qui ne tiennent pas leurs promesses, celui-ci en fait définitivement parti pour le Team Winamax.



Arrivé en table télévisée avec un stack de 3,5 fois la moyenne et une avance considérable sur ses poursuivants, Ludovic Lacay n'envisageait pas un tel scénario. Commençant par perdre des petits pots sans réelle conséquence, il allait subir un terrible coup du sort lorsque sa paire de Rois allait se heurter de plein fouet à une paire d'As, amputant son stack de moitié. Tombé ainsi sous le tapis moyen, Sir Cuts n'allait jamais pouvoir redécoller. Il recevra plus tard le coup de grâce avec AK quand son adversaire allait trouver un brelan sur la turn, moment choisi par Cuts pour envoyer tous ses jetons au milieu avec top paire.

Eliminé, le champion EPT San Remo voit tous ses espoirs de doublé s'envoler, signant la fin du parcours du Team Winamax dans ce tournoi.



De leur côté, Erwann Pecheux (à gauche) et Romain Chauvassagne (à droite) ont eu une journée à rebondissements mais ont chacun gagné le droit de revenir en day 5 pour représenter le clan tricolore.

Dans un premier temps, Erwann Pecheux se retrouvait dans une situation très compliquée en étant tombé à 8 grosses blinds. Une heure trente plus tard et quelques coups heureux qui vont avec, le jeune grinder avait multiplié son stack par 8 et revenait dans la partie avec 1,5 fois la moyenne. Se maintenant tout au long de la journée, il perdra un coup important dans les toutes dernières mains de ce day 4 avec AK contre le KQ d'un short stack. Erwann termine avec un stack de 872.000, l'équivalent de 36 grosses blinds.

Romain Chauvassagne aura lui aussi fait les montagnes russes. Doublant à plusieurs reprises pour se maintenir à flot, il terminera la journée en table télévisée avec un stack de 603.000, soit 25 grosses bllinds.

Demain, la partie reprendra avec 22 joueurs restants et tous sont d'ores et déjà assurés de repartir avec 29.600€.

Pour cet EPT, le coverage de Winamax est terminé et je vous remercie de nous avoir suivis. Je vous remets entre les mains expertes de Kinshu qui vous narrera dès demain les aventures du Team Winamax sur le WPT Prague.

Bonne nuit à tous.

Chhriis

Le calme avant la tempête

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Sur les deux tables qu'il m'est encore possible de suivre, l'action tourne au ralenti et chacun mesure avec précaution les risques qu'il est prêt à prendre.



La seule main notable depuis le retour de pause est un coup qui a mis en grande difficulté l'anglais Tamer Kamel en photo ci-dessus. Et à son regard, vous imaginez qu'il bien qu'il se voyait devant avec AK lors que l'argent est parti sur un flop A83. Malheureusement pour lui, son adversaire a retourné une paire de 8 pour un brelan lui permettant de doubler.

L'anglais ne dispose plus que de 250.000 jetons et devrait rapidement tenter quelque chose pour se relancer dans la partie.

De son côté, Erwann Pecheux ne s'est engagé jusqu'ici que dans de petits coups et son tapis est sensiblement le même depuis le retour de pause, à savoir 1,1M.

Tableau de bord :
24 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 12 000 / 24 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 259 000

Chhriis

Nouvelle répartition des tables

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Inaccessible pour moi, vous pouvez maintenant suivre les aventures de Romain Chauvassagne en table télévisée. Voici pour vous la nouvelle répartition des sièges à 24 joueurs restants.

Table télévisée :
1 Stephen Chidwick 2 761 000
2 Lasell King 1 340 000
3 Nikita Nikolaev 608 000
4 Piotr Pietrzak 505 000
5 Sigurd Andreas Eskeland 959 000
6 Ole Schemion 2 750 000
7 Romain Chauvassagne 807 000
8 Max Silver 2 637 000

Table 2 :
1 Tomasz Kowalski 860 000
2 Tapio Vihakas 1 200 000
3 Ka Kwan Lau 1 500 000
4 Georgios Sotiropoulos 800 000
5 Ori Hasson 1 500 000
6 Radek Stockner 700 000
7 Andrew Chen 1 200 000
8 Lars Anders Dahlin 800 000

Table 3 :
1 Erwann Pecheux 1 062 000
2 Dimitri Holdeew 2 060 000
3 Zdravko Duvnjak 850 000
4 Jorma Nuutinen 520 000
5 Julian Track 2 850 000
6 Ihar Soika 250 000
7 Artem Metalidi 525 000
8 Tamer Kamel 800 000

Tableau de bord :
24 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 12 000 / 24 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 259 000

Chhriis

*** Break de quelques minutes ***

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Le nombre de joueurs restants en course dans ce Main Event venant de tomber à 24, les organisateurs mettent le tournoi en pause afin de refaire les sit draw, mélangeant à nouveau tout ce petit monde.

Toute l'action se déroule maintenant autour de trois tables, les journalistes devenant presque plus nombreux que les joueurs eux-mêmes.

Tableau de bord :
24 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 12 000 / 24 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 259 000

Chhriis

Stephen Chidwick continue son ascension

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

L'anglais vient de faire une nouvelle victime en la personne du roumain Tiberu-Florian Georgescu.



En position de small blind, Tiberu-Florian Georgescu aura cru bon de squeeze à tapis avec l'ouverture de Chidwick UTG payée par le bouton. Mais Chidwick n'est pas dupe et paiera avec un simple A9, dominant le KT de Georgescu.

Le board ne sera d'aucune aide pour le roumain qui termine en 27e position. De son côté, Stephen passe à 2,4M et vient se placer dans le top 3.

Nous jouons actuellement le dernier niveau de la journée dans lequel il reste environ 1h.

Tableau de bord :
26 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 12 000 / 24 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 162 000

Chhriis

Montagnes russes pour Chauvassagne

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Le français vient de disputer deux mains consécutives à tapis, perdant la première et gagnant la seconde. Et dans ces deux mains, son voisin de droite Andrew Chen est impliqué.



Coup #1 :
Andrew Chen open UTG et se fait 3-bet par Romain. La SB met tout le monde d'accord en faisant tapis pour 334.000, somme que le français décidera d'engager avec une paire de 9. Celle-ci ne s'améliorera pas face à la paire de Dames de son adversaire et Romain chute à 350.000, soit 17 blinds.

Coup #2 :
Deux mains plus tard, Andrew Chen (l'homme qui s'est fait heroe call deux fois par Davidi Kitaï lors de sa victoire sur l'EPT Berlin en 2012) open raise à tapis avec A6 et là encore, Romain décide de payer avec un maigre K9. Le board 3QK9T lui donne raison et lui permet de revenir à un stack d'environ 720,000.

Tableau de bord :
27 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 12 000 / 24 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 119 000

Chhriis

Mais qui est donc Romain Chauvassagne ?

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Nous le suivons maintenant depuis deux jours, au final sans vraiment le connaitre. J'ai donc profité d'une pause pour en savoir un peu plus sur lui et connaitre brièvement son parcours.

Concernant cet EPT, Romain est venu participer au festival de poker Eureka qui s'est déroulé dans la même salle juste avant le Main Event que nous suivons aujourd'hui. Après avoir terminé 9e d'un side event PLO à 250€, Romain réinvestira ses gains dans l’inscription d'un satellite qualificatif pour ce Main Event... et y décrochera son ticket. Plutôt sympa comme déroulement des choses non ?

Et quand je lui demande s'il a autre chose à me dire, il raconte modestement qu'il a terminé 8e dans l'Event #1 des WSOPE à Cannes en 2012, puis a fait 13e cette année sur l'Event #1 des WSOPE à Enghien.

Romain cumule ainsi un petit 62.000$ de gains et est donc en passe de réaliser le plus gros cash de sa jeune carrière. C'est en tout cas tout le mal que nous lui souhaitons !

Tableau de bord :
27 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 24 900 €
Blinds : 10 000 / 20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 119 000

Chhriis

Chidwick impose son rythme

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Avec 1,6M$ de gains en tournoi et pas moins de quatre tables finales disputées cet été aux WSOP, l'anglais Stephen Chidwick fait office de sérieux candidat dans la course à la victoire.



Après le raise à 45.000 d'un joueur en début de parole, trois joueurs vont s'inviter, dont l'anglais. Sur le flop 8Coeur 6Trèfle 2Trèfle, tout le monde check jusqu'au cut-off qui va miser 95.000 et ne trouvera qu'un seul payer en la personne de Stephen.

Si le turn 9Trèfle est checké par les deux joueurs, ce ne sera pas le cas de la rivière, un 9Pique. Chidwick va alors miser 175.000, somme que son adversaire va engager avant de jeter ses cartes en voyant le 9Coeur 7Coeur montré par Stephen.

Après ce coup, il culmine à 1,37M de jetons et figure parmi les gros tapis.

Tableau de bord :
30 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 21 200 €
Blinds : 10 000 / 20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 1 000 000

Chhriis

Erwann perd un flip

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Hé oui, c'est assez surprenant pour être souligné quand on connait la physionomie de la partie qu'a livrée le français aujourd'hui.

Après une relance minimale à 20.000 en position d'UTG, le français va reraise à tapis l'énorme 3-bet de son adversaire tombé short stack en petite blind. Les jeux sont dévoilés : AQ pour Erwann contre paire de 8 chez son adversaire. Le board 97664 laisse les choses en l'état et 450.000 jetons sont soustraits au tapis du français qui revient à hauteur du million.

Tableau de bord :
31 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 21 200 €
Blinds : 10 000 / 20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 974 000

Chhriis

Chauvassagne revient de loin

- 16 décembre 2013 - Par Chhriis

Déplacé depuis déjà quelques temps à la table d'Erwann Pecheux, Romain n'a pas encore disputé de coup majeur contre son homologue français. Il vient en revanche de bénéficier d'un sérieux coup de chance contre un autre adversaire de la table.



Armé de KCoeur QCoeur au high jack, Romain va effectuer une ouverture à 32.000 et se faire payer par le joueur au cut-off. Le bouton ne l'entend pas ainsi et va placer une sur-relance à 107.000. Romain va alors se saisir de l'ensemble de ses jetons pour un total de 320.000 et les placer au centre de la table. Si le CO passe, ce n'est pas le cas du bouton qui paie avec APique QTrèfle.

Notre français est bien mal en point jusqu'à ce que n'arrive un flop tout simplement magique : 7Coeur TCoeur 5Coeur pour une couleur ne donnant plus aucune chance à son adversaire de remporter le coup.

Romain grimpe à près de 700.000 jetons après ce coup.

Tableau de bord :
32 joueurs restants (sur 1007 entrants)
Prix assuré : 18 400 €
Blinds : 10 000 / 20 000, ante 3 000
Tapis moyen : 944 000

Chhriis