masquer le menu

Le talent a parlé

- 16 décembre 2012 - Par Harper

Ramzi Jelassi remporte l'EPT Prague

Grand favori de la table finale, il n'a pas déçu : Ramzi Jelassi remporte l'European Poker Tour de Prague ! Plus de quatorze heures de jeu ont été nécessaires pour voir le suédois grimper sur la plus haute marche du podium. Il faut dire qu'avec des demi-finales expédiées en quelques heures, les joueurs sont arrivés très deep en table finale. L'occasion pour Ramzi de développer son jeu et d'augmenter progressivement son chiplead alors qu'un de ses principaux adversaires, Mark Herm, quittait le tournoi en huitième place.

Au milieu d'une finale marquée par une relative passivité, Diego Gomez aura été le grand animateur, arborant une tenue de lion et marquant de "Vamos !" chacun des pots qu'il a pu remporter. Jusqu'à sa défaite en cinquième place. Ben Warrington lui emboitait le pas en quatrième place, laissant les trois derniers joueurs organiser un deal…

La formule retenue était la suivante : Jelassi et Koutoupas prennent 500,000€ chacun pendant que Boyaciyan prend 415,000€, avec 90,000€ de plus pour le second et 150,000€ de plus pour le vainqueur. Une offre refusée par David Boyaciyan qui s'inclinera quelques minutes plus tard sur un coin flip. Il repart avec 310,000€, soit 105,000€ de moins que s'il avait accepté le deal…

Un heads up de haute lutte débutait alors entre Jelassi et Koutoupas. Après de nombreux échanges de jetons entre les joueurs, la victoire est revenue à Ramzi lorsque les tapis ont volé entre son As-Valet et le Dix-Neuf du Grec. Je vous propose de redécouvrir la biographie du vainqueur.

À seulement 26 ans, Ramzi apparait comme un vieux briscard du circuit. Lors de la saison 2 de l'EPT (nous en sommes à la neuvième !), Ramzi s'était qualifié pour l'étape barcelonaise, où il avait obtenu deux places payées sur des side events. L'année suivante, il disputa deux nouvelles épreuves : Baden et Varsovie. Depuis, il a atteint l'argent à neuf reprises sur ce circuit, dont une 19ème place à Monte Carlo (50,000€) et une 20ème place à Barcelone (24,700€). Sa plus belle victoire jusqu'à maintenant est le titre remporté à San Remo sur l'IPT en 2009 (pour 170,000€). Ancien footballeur - Ramzi a joué en première division suédoise aux Boy's Allsvenskan à 16 ans, Jelassi remporte à Prague son premier titre EPT.

Joueur régulier de Winamax, Ramzi nous a confié écouter régulièrement le Multiplex Poker car, s'il ne maitrise pas totalement le français, il est en revanche fan de la playlist… Cela tombe bien, nous vous en avons concocté une aux petits oignons en ce dimanche 16 décembre ! Je file prendre mon avion et vous retrouve à l'antenne en compagnie de Jaypee et Benjo à partir de 20 heures !



EPT Prague - 864 entrées - 5,000€+300€
Vainqueur : Ramzi Jelassi (Suède) 850,000€
2ème : Sotirios Koutoupas (Grèce) 510,000€
3ème : David Bonaciyan (Pays-Bas) 310,000€
4ème : Ben Warrington (UK) 250,000€
5ème : Diego Gomez (Espagne) 196,000€
6ème : Sergey Kuzminskiy (Russie) 150,000€
7ème : Aleh Plauski (Biélorussie) 108,400€
8ème : Mark Herm (USA) 75,000€

Harper

Le bon shark est là

- 15 décembre 2012 - Par Harper

Ramzi Jelassi toujours en tête à 4 joueurs restants

Cinq heures de jeu furent nécessaires pour que quatre joueurs quittent la table finale de cet European Poker Tour Prague. Si vous avez loupé l'action, voici un résumé des éliminations.

- Mark Herm (8ème - 75,000€) : shortstack depuis le départ de la finale, l'Américain a trouvé une occasion d'envoyer son tapis derrière une relance de Sotirios Koutoupas au bouton. Mais celui-ci n'était pas en vol et a payé en une seconde avec une paire de Dix. Mark a retourné As-Sept, une main insuffisante après l'apparition d'un Dix au turn donnant un full à Sotirios.

- Aleh Plauski (7ème - 108,400€) : le discret Aleh Plauski a joué un coin flip tout ce qu'il y a de plus classique : As-Roi contre la paire de Neufs de Ramzi Jelassi alors qu'il possédait une quarantaine de blindes. Aucune aide au tableau pour le biélorusse qui termine septième.

- Sergey Kuzminskiy (6ème - 150,000€) : Qualifié via un freeroll, Sergey a vécu un véritable compte de fées durant six jours et repart avec un chèque à six chiffres. C'est à la défaveur d'un coin flip perdu avec Roi-Dame contre les Dix de David Boyaciyan (deux joueurs qui ont un "i" et un "y" qui se suivent dans leur nom, c'est fou non ?) qu'il s'est incliné en sixième place.



- Diego Gomez (5ème - 196,000€) : Déguisé en lion aujourd'hui, le fantasque Diego Gomez (la photo a été prise hier) aura animé la table finale, s'excitant après chaque pot gagné. Son aventure vient néanmoins de se terminer en cinquième place : As-Neuf pour l'Espagnol, deux Dames chez Boyaciyan, qui reste en tête.

A quatre joueurs restants, Ramzi Jelassi possède 40% des jetons en circulation. Derrière lui, c'est David Boyaciyan qui tente de revenir… Déjà second de l'épreuve en 2011, David va-t-il devenir le Poulidor officiel de cet EPT Prague ?

Le talent de Jelassi, la folie de Gomez

- 15 décembre 2012 - Par Harper



Ce début de table finale aura été essentiellement marqué par la nette domination de Ramzi Jelassi, mais également par la folie de Diego Gomez : l'Espagnol met le feu à la table dès qu'il remporte un pot ! Au chipcount, Ramzi possède un tiers des jetons en circulation grâce à un grind de tous les instants. Après deux heures de finale, il n'y a toujours pas eu le moindre sortant. Les deux joueurs les plus en danger sont les excellents Mark Herm (photo) et Ben Warrington, qui possèdent moins de vingt blindes chacun. Un streaming live est toujours disponible à cette adresse.

EPT Prague : découvrez les finalistes

- 15 décembre 2012 - Par Harper

Siège 1 : David Boyaciyan, 33 ans, Amsterdam, Pays-Bas - 4,635,000
Quel come-back ! L'an dernier, David a déjà atteint la table finale de l'EPT Prague, où il s'était incliné en seconde place. Ce néerlandais, trader de profession, a connu son premier résultat via une victoire des Amsterdam Master Classics en novembre 2011 pour 382,200€. Son plus important gain reste jusqu'à maintenant sa seconde place derrière Martin Finger (et devant Nicolas Levi) ici-même l'an dernier : il avait remporté 535,000€. S'il n'est pas joueur professionnel, David a néanmoins pris une année sabbatique pour s'adonner à sa passion. Il sera soutenu à distance par sa femme et ses deux bouts de chou : Joël, 5 ans, et Elina, 2 ans.

Siège 2 : Sergey Kuzminskiy, 22 ans, Kemerovo, Russie – 1,850,000
Étudiant en langues, Sergey a débuté le poker à l'âge de 12 ans en jouant du 5-card draw avec ses frères. C'est en découvrant l'émission Poker After Dark en 2008 à la télévision qu'il attaque le No-Limit Hold'em en disputant des freerolls et des tournois à faible buy-in. En octobre dernier, il a remporté son package pour l'EPT Prague via un freeroll organisé sur les réseaux sociaux ! Un véritable compte de fées pour Sergey, qui dispute ici son premier tournoi live.



Siège 3 : Ramzi Jelassi (photo), 26 ans, Stockholm, Suède - 5,675,000 

À seulement 26 ans, Ramzi apparait comme un vieux briscard du circuit. Lors de la saison 2 de l'EPT (nous en sommes à la neuvième !), Ramzi s'était qualifié pour l'étape barcelonaise, où il avait obtenu deux places payées sur des side events. L'année suivante, il disputa deux nouvelles épreuves : Baden et Varsovie. Depuis, il a atteint l'argent à neuf reprises sur ce circuit, dont une 19ème place à Monte Carlo (50,000€) et une 20ème place à Barcelone (24,700€). Sa plus belle victoire jusqu'à maintenant est le titre remporté à San Remo sur l'IPT en 2009 (pour 170,000€). Ancien footballeur - Ramzi a joué en première division suédoise aux Boy's Allsvenskan à 16 ans, Jelassi est le grand favori de cette table finale qu'il abordera en position de chipleader.

Siège 4 : Ben Warrington, 25 ans, London, UK - 2,200,000

A 25 ans, Ben est joueur professionnel de poker. C'est en ligne qu'il a fait ses marques - et construit sa bankroll ! - en accumulant plus de deux millions de dollars de gains. Il souhaite désormais se focaliser sur les tournois live. Chipleader à l'issue du Day 4, Ben a une approche très patiente du jeu : "J'ai le temps, et je ne suis qu'à un double up d'être proche du chiplead". Il sera supporté en finale par sa petite amie Yuresky.

Siège 5 : Sotirios “SKWINNER” Koutoupas, 29 ans, Thessaloniki, Greece - 3,775,000 

Qualifié pour seulement 82 euros sur cet EPT Prague, Sotirios a déjà quelques belles performances en ligne où il accumule plus de 190,000$ de gains. Sa meilleure performance en live est une seconde place sur un 300€ turbo obtenu à Loutraki en 2011. Il avait alors remporté 5,200€. Rien de folichon mais Sotirios n'est en rien un joueur professionnel. "Je n'ose même pas imaginer…" répond le grec lorsqu'on lui demande s'il pense l'emporter.

Siège 6 : Mark 'dipthrong' Herm, 27, Philadelphie, USA - 1,700,000
Dernier Américain en course à Prague, Mark a déjà atteint l'argent à sept reprises aux World Series of Poker mais n'avait jamais réalisé de place payée en Europe. Cela fait désormais sept ans qu'il est joueur professionnel : un simple dépôt en ligne de 50$ l'a amener à désormais disputer tous les plus importants tournois du net. Il s'agit ici de son premier EPT. "Je suis avant tout venu pour visiter la ville" s'amuse Mark, qui débutera parmi les plus petits tapis.

Siège 7 : Aleh Plauski, 28, Minsk, Belarus - 4,705,000
Aleh a remporté plus de un million de dollars en ligne et 449,386$ en live, générés en grande partie par sa sixième place lors de la finale de l'EPT Monte Carlo pour 300,000€. Partageant une classe de mathématiques avec Mikalai Pobal, vainqueur de l'EPT Barcelone, Aleh a fait de la victoire une priorité. Question d'égo. "Si un de mes amis a un tel résultat, je dois l'avoir aussi !" a-t-il déclaré.

Siège 8 : Diego “ildieko” Gomez, 33 ans, 1,380,000
Il ne pouvait en être autrement. Diego était destiné à faire cette finale. En août dernier, après avoir suivi JC Alavarado en finale du Super High Roller de l'EPT Barcelone, son rêve devint de faire une table finale EPT. Il a alors essayé de se qualifier en ligne mais a fait trois bulles de satellites ! Tout de même venu à Prague, Diego a gagné un side event de l'Eureka Poker Tour (pour 5,550€) puis a finalement gagné son ticket sur un satellite live. Une belle histoire qu'il vit avec une troupe espagnole qui le supportera en masse.

Biographies : Mad Harper / Traduction : (Not mad) Harper

Les prix

Vainqueur : 835,000€
Runner-up : 510,000€
Troisième : 310,000€
4ème
: 250,000€
5ème : 196,000€
6ème : 150,000€
7ème : 108,400€
8ème : 75,000€

La table finale est prête

- 14 décembre 2012 - Par Harper

Boyaciyan atteint pour la seconde fois l'ultime table… en deux ans !

En terminant le Day 4 à 21 joueurs, les organisateurs de l'European Poker Tour Prague espéraient des demi-finales courtes : leur plan a fonctionné à merveille, la table finale est connue alors que sonne le coup des 20 heures. Sans grande surprise, le premier sortant de la journée fut Roberto Romanello, qui était le seul prétendant à un éventuel doublé EPT après sa victoire à Prague en 2010. Débutant avec le plus petit tapis, le britannique a vu sa paire de Dix se heurter à deux Valets et a quitté l'aire de jeu en 21ème place (25,000€). Deux autres têtes de série ont fait leurs adieux dans la journée : Jeff Sarwer (18ème - 25,000€) et Johnny Lodden (13ème - 34,000€), qui n'a plus connu une finale EPT depuis 2006…



Qui retrouve-t-on parmi nos huit finalistes ? Il y a d'abord David Boyaciyan (photo). Son nom ne vous dit rien ? L'an dernier, il atteignait pourtant déjà la table finale de l'EPT Prague ! Il avait tout juste devancé Nicolas Levi, terminant à la seconde place de l'épreuve. Un an plus tard, le néerlandais réalise un nouveau deep run et débutera la finale en seconde position. L'expérimenté Ramzi Jelassi (8ème place payée sur un EPT) est le grand favori : avec la position de chipleader, le suédois sera à la conquête de son premier titre européen. Enfin, attention à Mark Herm, redoutable joueur sur les tables en ligne où il officie sous le pseudo 'diphtrong'. Pour connaitre le dénouement de cette finale et savoir qui empochera les 835,000€ promis au vainqueur, rendez-vous samedi à midi. Bon début de weekend à tous !

La table finale

Siège 1 : David Boyaciyan (Pays-Bas) 4,635,000
Siège 2 : Sergey Kuzminskiy (Russie) 1,850,000
Siège 3 : Ramzi Jelassi (Suède) 5,675,000
Siège 4 : Ben Warrington (UK) 2,200,000
Siège 5 : Sotirios Koutoupas (Grèce) 3,775,000
Siège 6 : Mark Herm (USA) 1,700,000
Siège 7 : Aleh Plauski (Biélorussie) 4,705,000
Siège 8 : Diego Gomez (Espagne) 1,380,000

Blindes 20,000/40,000 ante 5,000

Harper