masquer le menu

Anthony Roux : la longue marche vers la table finale

- 6 décembre 2009 - Par Benjo DiMeo

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Call-ix ! Paire de 5 contre Bastian Trachte

- 6 décembre 2009 - Par Benjo DiMeo

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Le pari de Nicolas Levi

- 6 décembre 2009 - Par Benjo DiMeo

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Tall-ing Station !

- 5 décembre 2009 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Tout vient à point pour qui sait attendre. Alors que la première saison d'Antony Roux sur le circuit live, menée en parallèle avec des sessions de cash-games high-stakes hautement lucratives sur Winamax - fut plutôt décevante, 2009 le vit collecter ses premiers vrais succès en tournoi. Après une table finale lors des WSOP à Las Vegas, suivie d'une seconde quelques mois plus tard lors de l'édition européenne des championnats du monde, Tall termine l'année en beauté, avec sa première finale à l'European Poker Tour, qu'il entamera dimanche en troisième position au classement.

Ce que j'aime avec la performance, c'est que Tall l'a réalisée à force de travail. Au cours des quatre jours de l'épreuve, Anthony n'a finalement bénéficié que de peu de coups de chance outrageux ou de situations faciles (telles que brelan contre brelan, paire contre paire, etc), ne jouant, et gagnant son premier gros coin-flip qu'aujourd'hui, contre Juha Lauttamus.

Non, son accession en table finale fut loin d'être aisée. Après un Day 1 en demi-teinte, Tall avait entamé la seconde journée avec un tapis d'une vingtaine de blindes. L'exploit est rarissime : moins deux deux heures plus tard, Anthony avait complètement retourné la situation pour s'installer dans le siège du chip-leader.

Le lendemain, Tall allait se sortir magistralement d'un tirage de table difficile l'ayant placé directement à droite d'un ami, le dangereux Rui « Gohanounet » Cao, s'impliquant dans quantité de coups et asseyant progressivement sa domination sur la table. Deux jours plus tard, après quantité de gros bluffs et quelques calls mémorables (on se souviendra longtemps de cette paire de 5 contre Bastian Trachte), le joueur du Team Winamax est en passe de réaliser le plus gros résultat de sa carrière.

2009 a décidément réussi au Team Winamax, avec d'innombrables succès aux quatre coins de l'Europe et à Las Vegas. Cette table finale à Prague (accompagnée des places payées de Nicolas, Antony et Manuel) vient conclure l'année comme une cerise sur le gâteau de l'équipe la plus titrée du poker français. Allez, Tall, tu sais ce qu'il te reste à faire : une victoire, sinon rien !

L'idée pour le titre de cette news revient à Manub !