See ya, Day 1B

- 7 janvier 2010 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Le Day 1B vient de se terminer, et un coup d'oeil au compteur confirme que la règle des « un tiers » a été à nouveau respectée. Depuis la mise en place de la nouvelle structure EPT en avril 2009, on assiste à environ 35/40% d'éliminations le premier jour (auparavant, avec un tapis de départ trois fois moins important, le pourcentage se rapprochait plus de 60%).

Dans le cas présent, ce sont environ 300 joueurs qui ont du quitter la salle de tournoi les mains vides sur les 846 qui étaient au départ. Parmi les malheureux éliminés, on compte notamment Tom « durrrr » Dwan, Boris Becker, Pieter de Korver, Arnaud Mattern, ou encore Clément Thumy.

Il faudra attendre quelques heures avant que le classement officiel ne soit mis à notre disposition. En attendant, nous pouvons vous confirmer la présence au départ demain de Julien Brécard (66,600), Damien Rony (41,200), ElkY, Bruno Launais, et Nicolas Levi qui prend ce soir le maillot à pois du meilleur grimpeur, avec un tapis final de 103,000.

« Marrant, comment les choses se passent parfois », a commenté Nico. « Je galère toute la journée avec un stack moyen, puis je double deux fois durant la dernière heure. »

Nous vous avons déjà raconté le premier de ces deux « double up », une grosse et heureuse confrontation full contre full... Le second fut encore plus spectaculaire. C'est Nico qui raconte :

« Je suis UTG+1, et je découvre une paire d'As. Miam ! Je relance à 2,200 (blindes 400/800). Le très bon joueur à ma gauche paie, comme il l'a fait tout au long de la journée. En milieu de parole, un joueur serré relance à 8,000. »

Nico commence à sérieusement aimer cette main, mais ce n'est pas fini. Le bouton, qui coure Nicolas, décide de 4-bet à 18,000. N'en jetez plus !

« Encore plus fort », poursuit l'homme au chapeau, « la parole arrive à la grosse blinde qui se met à réfléchir. Là, je commence à me demander où est la caméra cachée. »

En fait, le joueur en question ne s'était pas rendu compte que c'était à son tour de jouer, tout simplement. Il jette ses cartes et la parole revient à Nicolas.

« Je vais tapis pour 49,000. »

Le joueur ayant 3-bet rentre « dans le tank », et finit par jeter une paire de Dames. La dernière action revient enfin au bouton.

« Il ne paie pas tout de suite, alors j'avance tout de suite mes jetons pour qu'il voit bien qu'il n'y a pas grand chose à mettre. On ne sait jamais, il pourrait sur-estimer la taille de mon stack et jeter ses cartes. »

Mais non, le bouton paie, contraint et forcé, avec un maigre As-Dame, et aucun bad-beat ne vient se mettre entre Nicolas et le pot : sa journée se termine sur une bonne note.

Parmi les têtes de série possédant un gros stack : Annette Obrestad, Phil Ivey, et Vanessa Rousso.

A très bientôt pour le classement complet du Day 1. Pour ceux que le sommeil appelle, rendez-vous à partir de midi (18 heures en France) pour suivre la deuxième journée du Main Event. Nous suivrons de près les progrès des trois joueurs du Team Winamax encore en course : Nicolas Levi bien sur, mais aussi Davidi Kitai et Ludovic Lacay.