masquer le menu

High-Roller Davidi, petit mais en vie !

- 12 mai 2013 - Par Harper



Une fois l'épreuve de la bulle passée, Davidi Kitai a doublé son tapis avec As-Roi contre la paire de Rois de Sorel Mizzi. Ce pot lui a permis de grimper à 300,000, un tapis qu'il s'est ensuite chargé de maintenir afin de revenir en troisième journée avec quinze blindes. "J'ai l'impression d'être en freeroll désormais" savoure Davidi, qui est déjà assuré de prendre un minimum de 77,000€. Parmi ses adversaires figurent les redoutables Vanessa Selbst et Toby Lewis.

High-Roller - 151 entrées
12 joueurs au Day 3


Vanessa Selbst (USA) 1,607,000
Toby Lewis (UK) 953,000
Steven Silverman (USA) 752,000
Kyle Cheong (Australie) 742,000
Alex Bilokur (Russie) 722,000
Tony Gregg (USA) 716,000
Igor Kurganov (Allemagne) 678,000
Victor Sbrissa (Brésil) 444,000
Fady Kamar (Liban) 426,000
Davidi Kitai (Team Winamax) 326,000
Chris Moore (USA) 324,000
Sorel Mizzi (Canada) 270,000

Blindes 15,000/30,000 ante 5,000

Ladies
Le cauchemar de Gaëlle




En participant au Ladies, Gaëlle Baumann avait un unique objectif : remporter le trophée. 35 joueuses étaient au départ, et 6 d'entre elles allaient être payées. Lorsque Gaëlle s'est retrouvée avec le cinquième tapis sur sept, elle pensait légitimement pouvoir passer l'épreuve de la bulle sans difficulté. C'est alors que s'est déroulé un coup bizarre. Deux joueuses paient le tapis d'une shortstack et se retrouve sur un flop A-K-7. Une joueuse décide de miser, et l'autre de passer un As… Celle qui avait misé retourne alors… une paire de Dames ! Et la shortstack Roi-Valet ! C'est ainsi qu'au lieu d'atteindre l'argent, la joueuse avec le plus petit tapis s'est refait la cerise. Derrière, Gaëlle fait la bulle en poussant ses dix blindes au bouton avec ATrèfle6Trèfle, en bénéficiant au passage d'un petit slowroll de son adversaire avec deux Dames depuis la petite blinde. Ce n'est rien Gaëlle, Vegas arrive bientôt !

Main Event
La plus belle finale de l'histoire


Jamais une table finale n'a autant fait rêver… Des superstars, des candidats à la triple crown, au doublé EPT et 1,2 million d'euros à aller chercher, c'est un dimanche après-midi de rêve qui nous attend dans la salle des étoiles. Présentation des finalistes.



Siège 1 : Jake Cody, 24 ans - Grande-Bretagne - 1,633,000
Après avoir fait ses gammes lors de parties de poker entre amis, Jake Cody devient joueur professionnel dès sa majorité. Depuis son arrivée sur le circuit en 2009, l'Anglais a récolté plus de trois millions de dollars, décrochant notamment la fameuse Triple crown : EPT Deauville en janvier 2010 (pour 1,213,194$), WPT Londres en août 2010 (pour 425,492$) et un bracelet aux WSOP en 2011 dans l'épreuve de heads up à 25,000$ (pour 851,192$). Candidat auu premier doublé EPT de l'histoire, il débutera avec le troisième tapis.



Siège 2 : Jason Mercier, 26 ans - USA - 824,000
Avec 14 victoires sur des tournois majeurs, le jeune homme de 26 ans a déjà plus de 8 millions de dollars de gains en live.
Mercier a fait parler de lui pour la première fois lors de sa victoire à l'EPT San Remo où il avait battu 701 joueurs et alors remporté 869 000 euros. Six mois plus tard, il avait failli réaliser le doublé en terminant finaliste de l'EPT Barcelone. Il prenait ensuite la 8e place du 5k£ des WSOPE à Londres, et un mois plus tard iterminait victorieux du High-Roller de l'EPT Londres pour 516 000£. Lors des WSOP 2009, Jason était entré à quatre reprises dans l'argent et avait remporté son premier bracelet sur un 1 500$ PLO (237 462$). En 2010, il prenait le titre sur le NAPT Mohegan Sun 25k$ Bounty Shootout avant de gagner dans la foulée son premier bracelet WCOOP pour 435 862$. En 2011, il réalise le back-to-back sur le 25k$ Bounty Shootout du NAPT Mohegan Sun, avant de clôturer la Saison 7 de l'EPT par un essai transformé sur le Tournoi des Champions.



Siège 3 : Andrew Pantling, 30 ans - Canada - 4,180,000
Jour canadien, Andrew Pantling est le PDG du site de paris en ligne MatchBook.com sport, mais avant cela il était joueur professionnel de poker. Andrew Pantling vit désormais à Londres et est connu online sous le pseudo "ClockWyze" où il a surtout joué en Cash-game Short Handed 25$/50$. Au fil des années, Andrew Pantling a également eu de beaux résultats en tournois live. De retour en 2009, il a terminé troisième à l'Irish Open pour 205,000 €, suivi par une place de runner-up dans le WSOPE 2.500 £ 6-Max No Limit Hold'em pour 105 506 £. Sa seule victoire en tournoi remonte à 2010 quand il s'est imposé dans le 5,000 € Heads-Up de l'EPT Grand Final. En 2012, il est également parvenu à terminer à la 26ème place du Main Event de l'EPT Grand Final ici-même à Monte-Carlo. Basé à Malte lorsqu'il avait une vingtaine d'années, Andrew Pantling voyageait beaucoup à travers l'Europe pour disputer le circuit live. Bien qu'il ne soit pas aussi connu que les autres protagonistes de cette table finale, Andrew Pantling est très respecté par ses pairs. Après un Jour 5 idéal, Andrew Pantling entamera la table finale avec le deuxième tapis.



Siège 4 : Grant Levy, 33 ans - Australie – 786,000
Enseignant et père de famille, Grant Levy est le shortstack de cette finale. Cependant, sa forte expérience devrait pouvoir faire la différence. En 2007, Levy a remporté l'étape inaugurale de l' APPT Grand Final devenant ainsi le premier Australien a remporté 1 million de dollars australien sur ses propres terres. Il a également gagné l' ANZPT Main Event de Perth pour 130 175$ après s'être défait de 219 adversaires. Levy a réalisé le troisième plus gros résultat de sa carrière en 2007 en finissant troisième de la PokerNews Cup au Crown Casino pour 117 284$. En 2010, à l'occasion du 10e anniversaire du PCA, il a atteint deux tables finales : 5ème d'un side NLH 5 000$ et 1er d'un autre NLH 5 000$. Levy a remporté 1,8 million de dollars en carrière.



Siège 5 : Steve O'Dwyer, 31 ans - Irlande - 4,452,000
Steve O'Dwyer est un régulier du circuit de l'European Poker Tour, où il a atteint quatre tables finales de Main Event, y compris celle-ci, qui est sa deuxième en deux mois après celle de l'EPT Londres. Il avait terminé 5ème pour 146,000 £, portant ses gains en tournois live à plus de 3,2 millions de dollars. La première grosse performance de Steve O'Dwyer remonte à 2009, quand il est arrivé sixième dans le Doyle Brunson Five Diamond World Poker Classic pour plus de 213 796 $, mais c'est en 2011 qu'il a vraiment explosé à la face du monde du Poker. O'Dwyer a gagné près de 1,5 millions de dollars cette année-là et 880 000 $ en 2012, survolant la Saison 8 de l'EPT avec une cinquième place sur le High Roller à 10,000 € de l'EPT Barcelone, une deuxième place sur l'EPT Londres pour 465.000 £, et une septième à l'EPT Copenhague pour 290.000 couronnes. O'Dwyer est originaire des États-Unis mais détient désormais un passeport irlandais. Il vit maintenant à Dublin où il jouer au poker en ligne. En quête d'un titre EPT, Steve O'Dwyer démarre la table finale dans le fauteuil de chipleader.



Siège 6 : Daniel Negreanu, 38 ans - Canada - 1,581,000
Figure de proue du poker mondial, Daniel Negreanu est originaire du Canada. Mais c'est désormais à Las Vegas qu'il vit. Classé sixième de la All-Time money list avec 17,4 millions de dollars récoltés sur le circuit, Daniel Negreanu est devenu en 1998 le plus jeune joueur de poker à remporter un bracelet aux World Series of Poker. Il avait alors 23 ans. Un record depuis battu. Daniel affiche ces temps-ci une forme étincelante puisqu'il a remporté le mois dernier le Main Event des WSOP Asia Pacific pour 1,087,160$. Il s'agit de sa deuxième table finale EPT après Vienne en 2010. Avec cinq bracelets WSOP et deux titres WPT au compteur, le Canadien peut compléter la Triple clown en cas de victoire à Monte-Carlo.



Siège 7 : Noah Schwartz, 29 ans - USA – 1,068,000
Avec près de 3 millions de dollars de gains depuis ses débuts en 2006, Noah Schwartz a réalisé en 2012 sa meilleure saison avec deux tables finale WPT dont une victoire sur le WPT Jacksonville. Il s'est également illustré en remportant le 5 000$ PLO au PCA cette même année. Proche des frères Mizrachi, Noah Schwartz fait partie des nombreux joueurs Floridiens à avoir éclaté sur le devant de la scène internationale. Le public français le connait notamment pour ses multiples participations au Partouche Poker Tour. Une victoire sur l'EPT MonteCarlo lui offrirait le plus gros gain de sa carrière.



Siège 8 : Johnny Lodden, 27 ans - Norvège - 1,402,000
C'est via le célèbre jeu du Uno que Johnny a tenu pour la première fois des cartes en main. Puis, à 20 ans, il a découvert le poker en ligne, grimpant avec une facilité déconcertante les limites en cash games. C'est en 2004 qu'il a pris goût au tournoi, lorsqu'il a remporté l'Open de Saint-Marin pour 26,430$ dans une épreuve à 500$. En 2006, il atteint pour la première fois l'argent dans un EPT. Un exploit qu'il a multiplié, puisqu'il s'agit ici de sa treizième place payée sur ce circuit. Il n'y compte en revanche qu'une finale, c'était à Budapest (8e) lors de la Saison 5. Ce grand fan de football a connu sa plus belle place payée lors du Main Event des WSOP 2010, où il a atteint la 27e place pour 317,161$.

RENDEZ-VOUS DIMANCHE A 12H

High-Roller Davidi : in the money !

- 11 mai 2013 - Par Harper



C'était la bulle la plus chère de sa carrière. Entre la dramatique 17e place vous laissant pantois sans le moindre sou et la 16e place et son prix garanti minimum de 61,900€, la différence est grande. Et Davidi Kitai a beau compter trois millions de dollars de gains, c'est instant lui a donné une pression énorme. "J'ai envie de pleurer !" plaisantait à moitié 'Kitbul' après la pause repas, alors qu'il restait 23 joueurs en course. "Non, je ne peux pas faire la bulle ici, ça ne peut pas m'arriver…" Non, Davidi, ça ne t'arrivera pas !

La plupart des joueurs encore en course étant fortunés et/ou parfaitement fous, les éliminations ont été rapides, et les joueurs se sont vite retrouvés au nombre de 17. Suite à quelques malheureux coups perdus, Davidi était en position inconfortable avec dix-huit blindes. Mais deux joueurs possédaient moins que lui, dont Vitalijs Tarhanovs, qui a décidé de se laisser tomber à une blinde en espérant qu'un joueur saute avant lui. Mais pas besoin de vous faire un dessin : tous ont attendu ! Et ils sont quatre à avoir tenté de l'éliminer en payant pour son ultime blinde. A l'issue d'un tableau 7Coeur7TrèfleTPiqueKTrèfle8Coeur, c'est finalement Chris Moore qui retourne KCarreauJCoeur, une main suffisante pour battre le JPique3Trèfle de Tarhanovs qui fait la bulle…

Assuré de prendre 61,900€, Davidi ouvre alors As-Roi, la main qu'il ne voulait absolument pas voir durant la période de la bulle. Cette fois, il pousse son tapis mais tombe contre les Rois de Sorel Mizzi. Ce qui sonne la fin de son aventure ? Non, un As apparait et lui permet de revenir à un tapis de 300,000, soit 26 blindes ! Il reste deux niveaux à disputer ce soir.

High-Roller Bien préparer la bulle

- 11 mai 2013 - Par Harper



L'angoisse de Davidi Kitai, c'est d'arriver en position de petit tapis à l'heure où débutera la bulle, comme c'était le cas lors du High-Roller à Londres. Malgré ses efforts, il avait alors dû s'incliner et repartir les mains vides. Cette fois, c'est avec un tapis dans la moyenne qu'il compte aborder cette phase. Il vient néanmoins de perdre un pot en faisant doubler un shortstack (six blindes) avec Dix-Neuf contre Dame-Valet. Alors que le tapis moyen est de 60 blindes, 'Kitbul' sait que désormais, chaque pot est important. Le pro Winamax possède un tapis de 250,000 pour une moyenne à 303,000.

Parmi les autres joueurs encore en course, nous retrouvons Benny Spindler, Vanessa Selbst, Marc-André Ladouceur et Marvin Rettenmaier avec des tapis dans la moyenne, Philipp Gruissem et le français Laurent Polito parmi les shortstacks ainsi que Toby Lewis parmi les larges chipleaders. Alors que 26 joueurs restent en course, une pause diner de 75 minutes va prochainement intervenir. Bon app', Dav !

Main Event La table finale est prête !

- 11 mai 2013 - Par Harper



Après l'élimination logique du shortstack Vasili Firsau en 10e place (son Roi-Dame ne s'est pas amélioré face au As-Neuf de Grant Levy), la pré-table finale s'est installée sur le podium télévisé de la salle des étoiles. Et autant vous le dire, ces joueurs ont beau être habitué aux caméras et aux ultimes tables, c'est avec un sourire d'enfant qu'ils sont apparus sous les projecteurs. Negreanu, Mercier, Lodden… Autant de joueurs qui ont longtemps rêvé d'atteindre la table finale de cette Grande Finale de l'EPT Monte-Carlo. C'est désormais chose faite, car Freddy Deeb (photo) s'est rapidement incliné, son tapis de six blindes avec KPiqueQCarreau étant payé par le JPiqueTPique d'Andrew Pantling. Un tableau 4PiqueTTrèfle3Carreau9Coeur5Coeur plus tard, Freddy Deeb empoche 76,000€ pour sa neuvième place. Nous tenons bien notre finale All-Star !

EPT Monte-Carlo - Main Event - 531 entrants
Table finale


Steve O'Dwyer (Irlande) 4,452,000
Andrew Pantling (Canada) 4,180,000
Jake Cody (UK) 1,633,000
Daniel Negreanu (Canada) 1,581,000
Johnny Lodden (Norvège) 1,402,000
Noah Schwartz (USA) 1,068,000
Jason Mercier (USA) 824,000
Grant Levy (Australie) 786,000

Blindes 15,000/30,000 ante 4,000

Ne vous inquiétez pas les amis, je ne vous abandonne évidemment pas. Nous allons continuer de suivre Davidi Kitai sur le High-Roller. La finale du Main Event débutera dimanche à midi et d'ici là, nous vous présenterons en détail les finalistes !

High-Roller 1,2 million d'euros pour le vainqueur !

- 11 mai 2013 - Par Harper



Alors que 36 joueurs restants (sur 158 entrées) restent en course dans le High-Roller, la répartition des prix vient d'être annoncée : 16 joueurs entreront dans l'argent et seront récompensés d'un minimum de 61,900€ alors que le vainqueur empochera 1,211,000€, à 13,000€ près ce qu'empochera le vainqueur du Main Event ! Notre Davidi Kitai a eu la chance (sic) de voir débarquer à sa droite Antonio Esfandiari, le joueur ayant empoché le plus d'argent en tournoi sur cette planète (il est possible qu'il y ait de gros Main Event sur Pluton). 'Kitbul' est toujours bien en place avec un tapis de 305,000 pour une moyenne à 220,000 sur des blindes 2,500/5,000 ante 500.

Vainqueur : 1,211,000€
Runner-up : 677,400€
3e. 406,400€
4e. 290,300€
5e. 232,400€
6e. 193,500€
7e. 154,700€
8e. 116,100€

9e-10e. 85,400€
11e-12e. 77,400€
13e-14e. 69,600€
15e-16e. 61,900€