masquer le menu

Conclusion du Day 2 avec Yuestud et Cuts

- 1 mai 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Conclusion du Day 2 avec Yuestud et El Korsico

- 1 mai 2009 - Par juniorDaFish

 Vidéo Winamax - Nécessite Flash Player

Il reste 149 joueurs

- 30 avril 2009 - Par Benjo DiMeo

75% du field a quitté le tournoi aujourd'hui

Coverage par Winamax

Des tapis énormes se sont montés, dont celui, bien sur, d'Annette Obrestad, qui, loin de s'endormir sur ses lauriers, a travaillé d'arrache-pied durant la dernière heure (avec l'aide, notamment, d'une quinte flush royale, rien que çà), pour finalement terminer à 671,000.

Ludovic Lacay est le dernier membre du Team Winamax en course au terme de cette journée hécatombe pour l'équipe. Tallix, Arnaud, Michel, Alexia, Vikash, tous ont péri, de même que les Local Heroes Rui « Gohanounet » Cao et Renaud « 123 » Desferet. Cuts entamera le Day 3 en solo, mais soutenu par tous ses coéquipiers. Son tapis : 348,000.

Coverage par Winamax

Jean-Paul Pasqualini, fameux joueur de Winamax sous le pseudonyme « El Korsico » - il a d'ailleurs remporté la première édition du Crazy Moumouth Invitational – réalise l'une des meilleurs performances française de la journée : il termine avec 366,000 de tapis.

Le classement complet sera publié vendredi dans la matinée. Nous ferons le point sur tous les français encore en course dans cette Grande Finale monégasque de l'European Poker Tour.

Restez branchés pour les deux dernières vidéos de Junior – en attendant, je vous donne rendez-vous à midi pour la suite des festivités. La première moitié du tournoi arrive à son terme – nul doute que la seconde moitié va nous reserver des moments passionnants.

Tableau de bord
149 joueurs restants (sur 934 au départ)
Blindes : 2,500/5,000, ante 500
Tapis moyen : 188,000

Les Houites

- 30 avril 2009 - Par Benjo DiMeo

Ludo a remporté un joli pot de manière peu orthodoxe – les amis, il faut suivre vos lectures, ça peut payer.

« Je relance UTG à 9,500, avec 8Pique8Carreau. UTG+1 me 3-bet immédiatement à 38,000. Là, c'est facile : il a soit AK ou AQ. Il lui reste 58,000 : je me contente de payer une fois l'action revenue à moi. Mon plan est de faire tapis sur le flop pour éviter qu'il voit les cinq cartes. »

Flop QPiqueQCoeurJCoeur

« Pas terrible, mais il faut suivre le plan : j'envoie, et je suis payé par As-Roi... à coeur !! »

Incroyablement, malgré les milliards de Outs disponibles (les coeurs, les valets, les dix, les as, les rois, les jokers, les cartes Orange, les cartes « caisse de communauté » du Monopoly), la paire de Ludovic reste en tête jusqu'à la rivière.

Au fou

- 30 avril 2009 - Par Benjo DiMeo

Tiens, un petit débordement, ça faisait longtemps. J'étais dans la salle de presse quand l'incident s'est produit... Apparemment, un type – italien, d'après la rumeur – a explosé en plein milieu de la Salle des Étoiles, tapant sur les murs, les tables et les chaises, hurlant à qui voulait l'entendre qu'il voulait voir d'urgence un responsable de PokerStars : « Online poker is rigged ! Online poker is fucking rigged ! » Puis, plus préoccupant : « I'm gonna fucking kill you all ! »

Owen, mon collègue de PokerListings, monte en salle de presse pour nous raconter la scène... A la fin de son récit, une voix s'élève de derrière les cloisons : « Who just said that ? I'm gonna kill him ! »

N'écoutant que son courage, Owen s'enfuit en direction des toilettes – mais c'est là que le fou s'était caché. La sécurité arrive rapidement, et escorte le forcené vers la sortie, où les policiers l'attendent déjà.

Plus tard, je discute de l'incident avec Brice Cournut, qui me rapporte cet amusant dialogue impliquant Phil Laak :

Laak : « Que se serait-il passé si ce mec avait abattu cinquante personnes ? Comment on aurait fait pour le prize-pool, les tapis, etc ?... »

Thomas Kremser : « Je n'en sais rien. Il m'aurait probablement descendu le premier, et vous auriez du vous démerder tout seuls ! »