masquer le menu

Boika : une fin en apothéose

- 29 octobre 2016 - Par Flegmatic

Il était le plus petit tapis de cette finale. Celui que nous avions, à tort, presque laissé de côté. Pourtant, le joueur le plus solide autour de la table aujourd'hui, c'était bien lui. En ce samedi 29 octobre au casino Portomaso de Malte, Aliaksei Boika est devenu l'avant-dernier champion European Poker Tour de l'histoire. Il s'est également offert le privilège rare d'une remontada de légende, qu'il pourra raconter en long, en large et en travers à son éventuelle descendance pendant des années.

Forcément, l'histoire retiendra ce superbe hero call hauteur As (voir plus bas) passé sur la toute dernière main du tournoi. "C'était presque standard en fait pour moi, a nuancé Aliaksei dans son interview post-victoire. La pause dîner allait arriver, je me suis dit qu'il était peut-être en train de tilter, de tenter un gros bluff. Il ne représentait pas grand chose, alors j'ai payé." Une lecture digne des plus grands - suivez mon regard - qui clôt une journée en tous points remarquables, entamée de la meilleure des façons, avec ce lancer de pièce remporté face à Tomas Macnamara et cet autre, un peu plus tard, contre Elie Saad. Car oui, tous les joueurs vous le diront, le plus important au poker reste de passer ses flips.

Une vérité qui cache toutefois l'abnégation et le talent dont a fait preuve Boika dans les moments importants. Parti avec plus de 80 blindes de retard sur Mats Karlsson à trois joueurs restants, le Biélorusse a eu le soupçon de réussite nécessaire pour faire tomber son ami Dmitry Yurasov avant de dominer de la tête et des épaules son heads-up final contre un Suédois soudainement en manque d'inspiration. Une course vers l'avant presque ininterrompu qui ne pouvait avoir qu'une finalité : la victoire et la récompense de 335 700 euros. Aliaksei Boika ne remporte peut-être pas le plus beau des Main Events EPT, mais cette première place inespérée, personne ne pourra lui enlever.

Résultats - European Poker Tour Malte
5 300€ - 468 participants

Vainqueur : Aliaksei Boika (Belarus) 355 700€

Runner-up : Mats Karlsson (Suède) 261 730€
3e : Dmitry Yurasov (Russie) 192 650€
4e : Elie Saad (Liban) 141 780€
5e : Peter Ockenden (UK) 104 340€
6e : Tomas Macnamara (UK) 76 790€
7e : Bastian Dohler (Allemagne) 56 520€
8e : Xixiang Luo (Chine) 41 590€

Les 7 Français dans l'argent

14e : Benjamin Pollak 25 030€
18e : Guillaume Diaz 19 640€ (Team Winamax)
25e : Sarah Herzali 15 540€
27e : Guillaume Valle 15 540€
45e : Jean Montury 12 390€
62e : Sylvain Loosli 9 960€ (Team Winamax)
66e : Thibault Letort 9 960€ (Qualifié Winamax)

Mais aussi...

22e Davidi Kitai (Team Winamax)

Ainsi se termine ce troisième (et dernier ?) festival EPT du côté de Malte. Une toute petite édition qui ne restera sans doute pas dans les mémoires, mais qui nous a apporté notre habituel long de frissons et d'espérances, notamment grâce à un duo Guillaume Diaz/Davidi Kitai du tonnerre. La suite, c'est déjà maintenant avec le lancement en fanfare du Winamax Poker Tour les samedi 5 et dimanche 6 novembre à la Grande Halle de la Villette. Amis qualifiés soyez en forme : nous vous avons préparé tout un tas de surprises dont vous nous direz des nouvelles. D'ici là bonne semaine, et portez-vous bien !

Sylvain a.k.a. Flegmatic

Et à la fin, Karlsson flancha

- 29 octobre 2016 - Par Flegmatic

Mats Karlsson termine runner-up de cet EPT Malte après un énorme hero call d'Aliaksei Boika

Depuis le début de ce heads-up final, il était en difficulté. Peu habitué à cet exercice si particulier qu'est le tête-à-tête, comme il l'avouera plus tard, mais aussi constamment moins bien servi qu'Aliaksei BoikaMats Karlsson a vu son tapis se faire grignoter à vitesse grand V. Les minutes défilaient et les jetons semblaient inexorablement se diriger du même côté de la table, celui du Biélorusse. Alors, sur l'ultime main avant un dinner break d'une heure, décrété par l'organisation pour faire souffler nos deux derniers survivants, le Suédois décide d'agir.

A4 en main, il ouvre à 200 000 et voit Boika, mieux équipé avec AJ lui revenir dessus pour 625 000. Tandis que ce dernier refuse le continuation bet sur le flop 2Q8, Karlsson récupère le contrôle des opérations avec une mise à 550 000. Le K au turn n'amène aucun action, avant qu'un 7 d'apparence anodine ne débarque sur la rivière. Boika checke, mais Karlsson ne l'entend pas de cette oreille, et annonce "tapis" pour ses 2,555 millions de jetons restants.

Visiblement surpris, Aliaksei Boika tombe ses lunettes de soleil, celles qui lui donnent un faux air de Daniel Craig, pour poser un oeil neuf sur la situation. Ce n'est qu'après cinq minutes d'intense réflexion que le Biélorusse se décide à jeter un jeton au milieu du tapis, pour un call héroïque et gagnant. "Nice call," lâche, dans un doux euphémisme, un Karlsson quelque peu dépité au moment de retourner ses cartes.

Chipleader presque sans interruption depuis le milieu du Jour 4, le Suédois peut toutefois se targuer d'un parcours exemplaire sur ce tournoi, lui qui figurait déjà dans le Top 10 au départ du Day 2 ! Joueur amateur disputant la majorité de ses tournois ici, sur sa terre d'adoption maltaise, il s'est offert un frisson d'une semaine, récompensé d'un chèque de 261 730 euros, de loin son plus gros gain en live. Il n'en espérait probablement pas tant.

Le tête-à-tête final

- 29 octobre 2016 - Par Flegmatic

Après avoir brièvement abandonné le chiplead pour la première depuis deux jours, c'est bien en patron que Mats Karlsson aborde ce heads-up final face à Aliaksei Boika. Plutôt fantasque, le Suédois nous a habitué à quelques plays atypiques depuis le début de la journée. Il retrouve face à lui un Biélorusse beaucoup plus terre à terre, qui a presque toujours montré le meilleur jeu lorsqu'il a eu à le faire et n'a que peu abandonné de pots. En ce qui me concerne, je me garderai d'émettre la moindre hypothèse.

Messieurs, la scène est à vous. Que le meilleur gagne !

Mats Karlsson (Suède) - 8,08 millions de jetons (101 BB)

Aliaksei Boika (Belarus) - 5,905 millions de jetons (73 BB)

Payout
Vainqueur : 355 700€
Runner-up : 261 730€

Yura sort

- 29 octobre 2016 - Par Flegmatic

Dmitry Yurasov troisième pour 192 650€

Rien ne s'est vraiment bien passé pour Dmitry Yurasoaujourd'hui. Avec 47 blindes, le Russe menait pourtant le groupe de chasse derrière Mats Karlsson mais n'a fait que subir la loi du Suédois, avec notamment plusieurs mauvaises décisions qui ont mis à mal son tapis. Malgré son double up juste avant la pause, c'est bien en short stack qu'il abordait ce nouveau niveau d'une heure et demie. Il n'en a vu que quelques minutes.

Avec AK au bouton, Yurasov n'hésite pas bien longtemps avant de pousser au milieu ses 14 dernières blindes. "Combien tu as ?," lui demande Karlsson depuis la grosse blinde, avant de regarder une à une ses cartes. "La première est plutôt pas mal," lâche-t-il. "Ok, je paie." Un call standard pour le Suédois, qui retourne un KQ qui a tout de même besoin de trouver une amélioration. Celle-ci débarque au turn, sous la forme d'une Q salvatrice, mettant fin au beau parcours de Dmitry.

La petite tape amicale entre voisins

Logiquement frustré, mais tout de même plus riche de 192 650 euros - qui lui font d'ailleurs passer la barre du million de dollars de gains en tournois live - Yurasov n'a plus qu'à rejoindre son compatriote et ami Roman Korenev en tribunes, présent pour le soutenir depuis le début de cette finale. On se voit à Prague, Dmitry !

Karlsson seul au monde

- 29 octobre 2016 - Par Flegmatic

Plus que jamais, Mats Karlsson a posé sa patte sur cette table finale. Grâce à un cocktail détonnant d'agressivité, de bons choix et de réussite, le Suédois domine de la tête et des épaules ses deux derniers adversaires, Aliaksei Boika et Dmitry Yurasov.

Le Russe n'est d'ailleurs pas passé loin de l'élimination en partant à tapis préflop avec KT face à la paire de 10 du Biélorusse. Heureusement pour le premier cité, un Roi est apparu dès le flop, et aucun 10 n'est venu cette fois semer le trouble sur la rivière.