masquer le menu
Jours :12
HighRoller :12
Affichage : Plus ancienPlus récent

Main Event : Sebastian Pauli s'impose

- 20 octobre 2014 - Par Kinshu

Sebastian Pauli (crédit photo : Danny Maxwell - Pokernews)

L'étape britannique s'est refermée sur la victoire de Sebastian Pauli qui a empoché un demi-million de livres et décroché son premier titre majeur sur le circuit. Large chipleader à l'entame de la finale, le joueur allemand est toujours resté en tête durant la dernière ligne droite, ne laissant pas une once d'espoir à ses rivaux, notamment Kevin MacPhee (2e) et Jake Cody (5e) qu'il a privés d'un doublé EPT. Invité surprise de cette finale, l'amateur français Jonathan Bensadoun a lui terminé en 7e position.

Main Event EPT Londres - 4 250£ - 675 entrants

Vainqueur : Sebastian Pauli (Allemagne) 499 700£
2e : Kevin MacPhee (USA) 308 500£
3e : Kevin Killeen (Irlande) 220 500£
4e : Arture Koren (Allemagne) 168 900£
5e : Jake Cody (UK) 133 800£
6e : Jakub Mroczek (Pologne) 104 200£
7e : Jonathan Bensadoun (France) 75 900£
8e : Pablo Gordillo (Espagne) 51 900£

Main Event : la France en finale, deux prétendants au doublé

- 17 octobre 2014 - Par Harper

Benny Spindler ayant été éliminé en neuvième place, la table finale de l'EPT Londres est prête ! Le Français Jonathan Bensadoun sera de la partie. Jetons un oeil au profil des sept joueurs le séparant du titre.

Deux pour la passe de deux

Parmi les finalistes, deux joueurs espèrent réaliser le second doublé EPT de l’histoire, le premier ayant été réalisé il y a six mois par Vicky Coren.

Jake Cody (photo) est le mieux placé d’entre eux. Détenteur de la Triple crown, qu’il a obtenu en l’espace de dix-huit mois en remportant l’EPT Deauville, le WPT Londres puis le 25,000$ heads up des WSOP entre janvier 2010 et mai 2011, le Britannique possède 3,7 millions de dollars de gains en tournoi, faisant de lui le sixième Anglais ayant récolté le plus d’argent en tournoi.

Connu en ligne pour ses nombreuses performances sous le pseudonyme ‘Imalucksac’, Kevin MacPhee a explosé aux yeux du grand public en remportant l’EPT Berlin 2010 pour un million d’euros. Depuis, l’Américain ne cesse de parcourir le circuit, notamment en Europe où il participe à la quasi-intégralité des EPTs, ayant notamment atteint une autre finale à Loutraki (8ème en 2011) et la seconde place d’un tournoi 6-max à 10 000 euros à Monaco pour 140 100 euros. Lancé durant les demi-finales à la faveur d’une rencontre entre une paire de Dames et deux Valets dans un pot de 1,6 million avant le flop, il entame la finale avec un tapis le plaçant dans le trio de tête, et sera en position sur Cody, de quoi en faire le favori de la finale.

Deux Allemands en embuscade

L’Allemagne est actuellement la nation la plus brillante dans les tournois de poker. Personne ne vous contredira sur ce point. Deux d'entre eux sont dans le coup pour la finale : Sébastien Pauli (photo), qui débutera en position de large chipleader avec un tapis deux fois et demi supérieur à son premier poursuivant, et Artur Koren. Les deux présentent un parcours similaire, avec un quart de million de dollars de gains en tournoi, obtenus notamment grâce à de brillants World Series et à des tournois disputés à Vienne.

Les faux novices

Kevin Killeen, Jakub Mroczek et Pablo Gordillo présentent des également des profils semblables, celui d'amateur ayant obtenu un paquet de jolis petits résultats dans son pays. Avantage tout de même à Pablo Gordillo, qui a en plus déjà atteint une finale EPT. C’était à Vienne, en mars dernier, où il a atteint la quatrième place.

L’espoir français

Cocorico, il y aura bien un tricolore en finale ! Comme nous vous le présentions dans notre article précédent, Jonathan Bensadoun est un pur joueur amateur, qui va continuer de s'amuser et de passer un bon moment en finale du Main Event de l’EPT Londres, déjà assuré de réaliser sa meilleure performance sur le circuit. Le joueur le moins expérimenté de cette finale débutera avec 58 blindes, mais hors de position sur Cody et MacPhee.

La table finale de l’EPT Londres
Prix d’entrée : 4 250£ - 675 joueurs

Siège 1 : Jonathan Bensadoun (France) 2 335 000
Siège 2 : Jake Cody (UK) 2 260 000
Siège 3 : Kevin MacPhee (USA) 2 430 000
Siège 4 : Artur Koren (Allemagne) 2 420 000
Siège 5 : Kevin Killeen (Irlande) 2 470 000
Siège 6 : Pablo Gordillo (Espagne) 970 000
Siège 7 : Sebastian Pauli (Allemagne) 6 135 000
Siège 8 : Jakub Mroczek (Pologne) 1 335 000

Blindes 20 000/40 000 ante 5 000

Les prix

Vainqueur : 499 700£
Runner-up : 308 500£
3ème : 220 500£
4ème : 168 900£
5ème : 133 800£
6ème : 104 200£
7ème : 75 900£
8ème : 51 900£

Merci d’avoir suivi notre reportage en direct de Londres. Les résultats du Main Event seront publiés sur cette page une fois le tournoi terminé. Excellent weekend à tous autour des tables !

Un pur amateur français aux portes de la finale

- 17 octobre 2014 - Par Harper

« La dernière fois que j’ai joué au poker avant ce tournoi, c’était il y a six mois. »

Présent à treize joueurs restants sur le Main Event de l'EPT Londres, le Français Jonathan Bensadoun s'amuse. « Le poker, ce n'est pas mon métier » précise-t-il quant on l'interroge sur son rapport aux cartes, « je joue pour m'amuser ! ». Cet homme d'affaires parisien, qui s'est lancé dans un tournoi de poker pour la dernière fois à Monaco, il y a six mois, n'a que deux places payées à son palmarès, la plus belle étant une quatrième position obtenue sur un tournoi turbo à Monte-Carlo en 2013 pour 17 500 euros. « Je préfère les tournois rapides car je n'ai pas la patience de disputer des épreuves sur une semaine » analyse Jonathan. « Là, je t'avoue que je n'en peux plus ! »

Pourtant, avec un tapis de deux millions, Jonathan est au-dessus du tapis moyen et, en restant à ses côtés durant une heure, nous avons pu le voir pratiquer un poker sérieux et conservateur. « Je m'applique ! », confie Jonathan, toujours avec le sourire. « Ce matin, j'ai pu me renseigner sur le profil de mes adversaires et voir qu'il y a deux sérieux concurrents à ma gauche [Kevin MacPhee et Benny Spindler, ndlr], mais aussi deux shortstacks à ma droite, dont un qui fait un peu n'importe quoi. J'ai perdu des jetons en début de journée puis j'ai pu en reprendre sur lui. » La stratégie désormais ? « Je sais que je suis le joueur qui ait le moins d'expérience » poursuit Jonathan, « mais je n'ai pas pour objectif d'en acquérir plus ! Je vais donc continuer de me montrer sérieux en étant sage avant le flop, puis essayer de faire grossir les pots le plus possible dès que je touche. »

Et cette impatience, alors ? « C'est mon plus grand défaut » dit avec un rictus Jonathan. « Je vous avoue que si je prends un mauvais coup, il y a un risque que je m'envoie en l'air. Mais je suis concentré, et bien déterminé à continuer de m'amuser ! »

L'EPT Londres est terminé pour le Team Winamax

- 17 octobre 2014 - Par Harper

Le poker peut aller si vite. Cette phrase, vous l'avez lue à des dizaines de reprises dans nos colonnes, mais elle est intemporelle, et vraie. Aujourd'hui, Davidi Kitai a pu une nouvelle fois s'en apercevoir. Pensant s'être sorti d'affaire en revenant à quelques encablures de la moyenne, le Belge a perdu deux mains d'affilée scellant son sort dans ce High-Roller.

Pourtant, y'avait Dame-Ouitre sur ce tableau...

Main #1 : Second de parole, Davidi Kitai relance à 5 200, est payé par le cut-off, ainsi que par Dan Colman en grosse blinde. Le Belge place alors un c-bet à 10 400 sur un flop Q73. Seul le cut-off paie. Le turn 8 est checké par les deux joueurs avant que Davidi envoie une nouvelle mise de 22 000 sur un 2 à la rivière. Je vous révèle la main de Kitbul : KQ, pour une top paire tentant de rentabiliser. Mais en face, il y a AQ, et son adversaire ne se prive pas de payer en une seconde pour remporter le pot.

Main #2 : Premier de parole, Davidi relance à 5 200. Le bouton envoie 17 000, Davidi fait tapis pour 40 000 et est payé dans la seconde par AK. Il révèle QQ et perd ce coin flip décisif à l'issue d'un tableau K6J79. Il est éliminé.

Kitbul à l'assaut de Macao

La suite du programme, pour Davidi Kitai, c'est d'abord le lancement du Winamax Poker Tour à Paris, forcément. Puis un départ pour Macao, en Chine ! Dans sa quête pour la première place du classement Global Poker Index, Davidi va multiplier les tournois sur place : le Main Event de l'Asia Championship of Poker à 10 000 euros l'entrée, le High-Roller (30 000€) et le Super High-Roller (60 000€). « Mon premier Super High-Roller… », glisse-t-il, le regard pétillant. Le joueur du Team Winamax met le pied dans la cour des plus grands.

Les résultats du Team à l'EPT Londres

10 oct. - PLO 5 300£ - Davidi Kitai - 2ème/52 (57 370£)
12 oct. - UKIPT HR 2 200£ - Gaëlle Baumann - 7ème/233 pour 18 380£
12 oct. - UKIPT HR 2 200£ - Sylvain Loosli - 12ème/233 pour 8 200£
14 oct. - Side 2 200£ - Davidi Kitai - 11ème/178 pour 6 500£

Davidi respire, Pollak et Thorel tombent

- 17 octobre 2014 - Par Harper

Vous voulez d'abord la bonne ou les mauvaises nouvelles ? Bon, c'est vrai, je vous ai tout dit dans le titre, donc on ne va pas faire durer le suspense plus longtemps.

Derrière un limp pour 2 400, Davidi Kitai ouvre As-Roi, et pousse directement son tapis pour 32 000. Le limpeur le paie avec As-Dame et Davidi trouve un roi et un as sur le tableau pour sceller son double up à près de 80 000 jetons.

Tous deux munis de petits tapis, Jean-Noël Thorel et Ben Pollak (photo, avec Isaac Haxton) ont été éliminés. Les circonstances ne sont pas connues et Jean-Noël, croisé tout sourire dans le couloir, comme à son habitude malgré sa sortie, s'est contenté d'un « salut ! » pour résumer son élimination.

Des infos en veux-tu en voilà

- 17 octobre 2014 - Par Harper

C'est la folie dans la partie du Grand Connaught Rooms réservée au High-Roller ! Il y a de l'action dans tous les sens, alors le plus simple, c'est d'aller à l'essentiel via des brèves.

Stephen Chidwick a été éliminé lors d'un pot de 400 000 jetons (trois fois la moyenne !) avec un brelan contre une quinte...

Bertrand Grospellier a doublé son tapis dans notre dos pour revenir à 120 000 jetons.

Révélation : Ole Schemion a compris l'erreur qu'il a commis en portant durant deux ans des marcels sur le circuit lorsqu'il a vu débouler son voisin de gauche.

Ben Pollak a durant trente minutes passé, passé et encore passé pour tomber à 45 000.

Davidi Kitai a durant trente minutes passé, passé et encore passé pour tomber à 30 000.

Dan Colman a éliminé un joueur avec une top paire contre un tirage couleur pour grimper à 120 000 jetons.

C'est officiel : le tournoi a compté 173 entrées. Il y aura 23 places payées : le premier récompensé encaissera 19 650£, le vainqueur 394 200£ !

Tableau de bord
70 joueurs restants (sur 173 entrées)
23 places payées
Blindes 1 200/2 400 ante 300
Tapis moyen : 123 571

Juste une mise au point

- 17 octobre 2014 - Par Harper

Alors que le compteur des inscrits affichent désormais 173 entrées, ce qui devrait être le chiffre définitif, faisons le point sur ce qui attend nos Français - et notre Belge - aujourd'hui.

Jean-Noël Thorel (photo) a hérité de la table la plus compliquée du tournoi, évoluant avec Stephen Chidwick, Benny Spindler, Frederik Jensen, Oliver Price et Sam Trickett ! Le Français a poussé son tapis à une reprise sans être payé.

Bertrand Grospellier évolue pour sa part avec Johnny Lodden. ElkY a déjà perdu un pot où, après avoir défendu sa blinde, il a check-call une mise de 4 500 sur un flop 873, vu le turn 8 être checké, puis à nouveau check-call pour 5 000 sur un roi à la rivière, sans pouvoir montrer mieux que la paire de dix de son adversaire. Son tapis est descendu à 60 000.

Aucun mouvement à signaler pour Ben Pollak en ce début de journée, qui se montre calme assis à la droite d'Isaac Haxton.

On attend beaucoup de l'affrontement entre Davidi Kitai et Dan Colman, deux des joueurs les plus en forme de l'année, qui sont assis à la même table. Néanmoins, il va falloir que le pro Winamax remonte son tapis, tombé à vingt blindes après la main suivante : Davidi relance, un joueur paie au bouton et Dan défend sa grosse blinde. La parole arrive au bouton qui mise 5 000 sur un flop 747. Davidi est le seul à payer. Le turn 3 est checké et Kitbul en profite pour miser tout petit, 4 000, à l'apparition d'un 5 à la rivière. Payé, il retourne K5, une main derrière le 99 du bouton. Davidi tombe à 40 000 jetons.

Fais-nous vibrer, Davidi !

- 17 octobre 2014 - Par Harper

Sur le High-Roller de l’EPT Londres à 10 000 livres l’entrée, un joueur du Team Winamax est en piste sur le Day 2 : Davidi Kitai. Dans un coin de sa tête, forcément, le Belge a en ligne de mire sa dixième finale de l’année, celle qui lui permettrait certainement d’intégrer le top 3 au classement mondial GPI. Rendez-vous compte, une place sur le podium des meilleurs joueurs de tournoi au monde ! Car le Belge est à 490 points de la première place de Dan Smith, et une victoire sur ce type d’épreuve rapporte près de 500 points ! Quand on connaît le caractère compétitif de Davidi et sa perpétuelle course vers le succès, nul doute que le Belge va charger son calendrier en fin d’année pour tenter d’aller accrocher ce podium, voire la première place.

Des 165 entrées sur cette épreuve londonienne (on attend encore un point sur les dernières inscriptions matinales), 82 joueurs sont au départ du Day 2, dont l’objectif, un brin optimiste, est d’atteindre ce soir la finale à huit joueurs. Durant ce laps de temps, nous assisterons à l’entrée dans les places payées, dont la répartition sera présentée en début d’après-midi, et jetterons un oeil au parcours des Français encore dans le coup : Bertrand Grospellier, Ben Pollak et Jean-Noël Thorel tout en, forcément, activant notre focus sur le parcours de Davidi Kitai. Les blindes sont de 1 000/2 000 ante 300 à la reprise, coup d’envoi à midi heure locale (13h en France) !

Le classement

Top 10
Yann Dion (Canada) 363 300
Adrian Mateos Diaz (Espagne) 276 000
David Vamplew (UK) 236 400
Andrew Chen (Canada) 230 400
Ole Schemion (Allemagne) 218 400
Anatoly Filatov (Russie) 216 700
Max Silver (UK) 200 800
Simon Higgins (UK) 200 500
Dominik Nitsche (Allemagne) 184 100
Craig McCorkell (UK) 176 300

Reste du field (sélection)
Stephen Chidwick (UK) 170 900
Philippe D’Auteuil (Canada) 159 500
Isaac Haxton (USA) 109 300
Johnny Lodden (Norvège) 108 700
Viktor Blom (Suède) 97 700
Sam Trickett (UK) 80 000
Bertrand Grospellier (France) 78 500
Dan Colman (USA) 77 300
Marvin Rettenmaier (Allemagne) 75 000
Ben Pollak (France) 60 000
Davidi Kitai (Team Winamax) 52 000
Jason Mercier (USA) 42 400
Martin Jacobson (Suède) 42 400
Jean-Noël Thorel (France) 35 000
Philipp Gruissem (Allemagne) 30 300

Blindes 1 000/2 000 ante 300

Un monde à part

- 17 octobre 2014 - Par Harper

High-Roller : Davidi Kitai en seconde journée

Suivre un tournoi à 10 000 livres l’entrée, c’est accepter d’entrer dans un autre univers, bien loin de celui tant aimé des tournois entre potes, ceux où on trinque une bière à la main en tentant des gros bluffs pour s’amuser. Non pas qu’ici, l’amitié ne soit pas de mise. Au contraire, la plupart des joueurs se connaissent, s’apprécient et voyagent régulièrement ensemble. C'est une communauté de professionnels particulièrement doués pour manier les cartes, à laquelle viennent se frotter des joueurs fortunés, à l’instar du Français Jean-Noël Thorel, qu’on voit régulièrement sur ces tournois, et qui a passé le cap de cette journée avec 39 500 jetons, un brin moins que les 50 000 qu'on lui avait confié en début de journée.

Des 165 entrées (dont 37 sont des re-entries), 82 joueurs se présenteront au coup d’envoi du Day 2. En plus de Jean-Noël Thorel, deux autres Français seront présents : Bertrand Grospellier, arrivé en toute fin de journée, qui possède 78 500, et Ben Pollak, discret aujourd’hui à la table de Vicky Coren, qui termine avec 60 000. Il n'y aura pas de tricolore du côté du Team Winamax puisque Gaëlle Baumann et Sylvain Loosli ont été éliminés. Le belge de l'écurie rouge sera néanmoins présent : Davidi Kitai, qui a profité de son re-entry pour monter un imposant tapis avant de perdre deux coups importants, dont avec une couleur trouvée au turn tombée contre une couleur attrapée sur un quatrième trèfle à la rivière, reviendra en seconde journée avec 52 000.

Les inscriptions sont encore ouvertes jusque quinze minutes avant le coup d’envoi du Day 2. Nous connaîtrons ensuite le nombre de places payées et vivrons l’accession à l’argent au terme d’une journée qui s’annonce particulièrement rythmée. Soyez donc à l’heure, ce vendredi, à 12h (13h, heure française), pour vivre la seconde journée du High-Roller de l’EPT Londres !

Main Event : 16 restants, 2 Français dans le coup

Pendant ce temps, sur le Main Event, deux joueurs français sont encore dans le coup à seize joueurs restants. Déjà assurés d’empocher un minimum de 22 500 livres sterling, ils sont de sérieux candidats à la finale puisque, avec respectivement 1,465 million et 900 000 jetons, Jonathan Bensadou et Yann Pineau ont tous deux plus de cinquante blindes. Également dans le coup, trois joueurs visant un doublé EPT : Jake Cody, placé en seconde position, ainsi que Kevin MacPhee et Benny Spindler. Le chipleader est l’Allemand Sebastian Pauli. La partie reprendre vendredi à midi heure locale (13h en France) et l’objectif est d’atteindre la finale à huit joueurs. Une journée courte en prévision, donc.

Gaëlle éliminée sur la dernière main

- 17 octobre 2014 - Par Harper

C'est toujours cruel. Se battre toute une journée pour terminer éliminée sur l'ultime main de la journée. Derrière une relance, Gaëlle Baumann pousse son tapis avec AK. Payée par 77, elle joue "tout le paquet", comme on dit lors de parties entre potes, sur un turn Q9QT. Mais la rivière n'est ni un as, ni un roi, ni un valet, ni un neuf, ni un dix, ni un pique... C'est un 5 qui la prive de ce pot qui l'aurait vu remonter à plus de 60 000.