masquer le menu

La jeunesse prime sur l'expérience

- 5 octobre 2010 - Par Benjo DiMeo

C'est une de toute beauté qui vient de se terminer à Londres. C'est principalement pour son interminable, mais passionnant tête à tête final que l'on se souviendra de cette finale. La première moitié de la partie a répondu à un scénario convenu : la logique fut respectée avec les éliminations successives des plus petits tapis : Per Ummer, Tom Marchese, Fernando Brito, et Kayvan Payman. Une courte période de transition suivit avec l'élimination du déroutant Artur Wasek, joueur polonais au style peu conventionnel.

Quatre heures seulement s'étaient écoulées depuis le début de la finale : il ne restait déjà plus que trois joueurs, et une énorme confrontation à tapis entre les deux chip-leaders allait nous précipiter vers l'ultime duel. Kyle Bowker se voyait beau avec sa paire de Valets contre la paire de 10 de John Juanda. Favori 80% pour s'emparer de la moitié des jetons de la table, c'est dévasté que Bowker allait contempler l'apparition de quatre trèfles sur le tapis, donnant une couleur à Juanda.

Juanda avait pratiqué un poker de toute beauté tout au long de la partie, bénéficiant de généreux coups de pouce du destin aux moments opportuns. Attaquant le tête à tête avec quatre fois plus de jetons que son dernier adversaire, le jeune écossais Daivd Vamplew, l'homme aux quatre bracelets était en mission pour décrocher son premier titre EPT.

Et on ne pourra pas lui reprocher d'avoir essayé, de toutes forces. Au cours des cinq heures qui allaient suivre, Juanda allait par deux fois être à une carte du titre, mettant par deux fois son adversaire à tapis avec une main dominante – d'abord avec ACoeur5Pique contre TTrèfle9Trèfle, puis avec une quinte contre un tirage couleur, all-in sur le turn. Par deux fois, Vamplew a trouvé la carte dont il avait besoin pour survivre. Pendant ce temps, Juanda gardait un calme de Bouddha, ne montrant pas le moindre de signe de frustration face aux évenements. Ce fut un vrai spectacle que de le voir méthodiquement gratter jeton par jeton le tapis de Vamplew, avec sa méthode hybride, mélange de patience et de lectures old-school et d'agressivité digne des meilleurs « maniacs » de la génération Internet. Juanda n'a cessé de mettre Vamplew dans les situations difficiles, avant de voir son avance réduite en miette par une rivière miraculeuse.

Oui, John Juanda méritait probablement se gagner, si l'on s'en tient uniquement aux mains observées lors du tête. Mais cela n'enlève absolument rien au mérite de David Vamplew. Le jeune diplômé en mathématiques d'Edimbourg a fait preuve d'une maitrise impressionnante pour une joueur n'ayant que récemment débuté le poker en « live ». Pas décontenancé face à un adversaire devant lequel il aurait eu toutes les raisons d'être terrifié, Vamplew s'est battu comme un beau diable jusqu'à finalement réussir à prendre le contrôle durant une dernière heure de toute beauté. Galvanisé comme s'il semblait avoir enfin trouvé la combinaison du coffre, Vamplew a tiré partie à merveille des blindes désormais très élevées pour étouffer Juanda sous ses relances. L'américain ne semblait plus pouvoir gagner un pot, ses jetons s'évaporant à vitesse grand V. Le coup final fut porté à 23 heures : David (Vamplew) avait triomphé de Goliath (Juanda).

Nulle doute que David Vamplew va devenir un régulier du circuit : son projet initial cette saison était de disputer un maximum d'épreuves EPT. Après seulement deux tentatives, le voilà avec une énorme bankroll, un titre, et, déjà, l'envie d'en décrocher un second.

Coverage par Winamax

Résultats
European Poker Tour – Londres
848 joueurs – 5,000 £ l'entrée


Vainqueur : David Vamplew (Écosse) 900,000 £
Runner-up : John Juanda (USA) 545,000 £
3e : Kyle Bowker (USA) 300,000 £
4e : Artur Wasek (Pologne) 240,000 £
5e : Kayvan Payman (Canada) 190,000 £
6e : Fernando Brito (Portugal) 145,000 £
7e : Tom Marchese (USA) 100,000 £
8e : Per Ummer (Suède) 66,800 £

Benjo

Long duel en perspective

- 4 octobre 2010 - Par Benjo DiMeo

Certains observateurs prédisaient un tête à tête expéditif en seront pour leurs frais : loin de se laisser facilement dominer par un adversaire plus expérimenté, David Vamplew a rapidement comblé l'écart qui le séparait de John Juanda grâce à une série d'attaques lancées dès le début du match. La guérilla a culminé avec un coup à tapis, un gros setup en faveur de l'écossais : Valet-10 contre Valet-2 sur un flop J-J-7. Le turn et la rivière n'ont apporté ni 2, ni split, et les deux joueurs étaient maintenant à égalité.

Alors que les joueurs sont en pause dîner, John Juanda a repris un peu de terrain (il s'agit de John Juanda, tout de même), et possède 15 millions contre les 10 millions de Vampley.

Edit : en fait, les tapis sont beaucoup plus équilibrés que je ne l'avais écrit : 13 millions environ pour Juanda, 11 millions environ pour Vamplew.

Les blindes vont passer à 100,000/200,000 : cela pourrait durer longtemps.

Benjo

Mano a mano pour 900,000 livres

- 4 octobre 2010 - Par Benjo DiMeo

L'ultime duel de l'EPT de Londres oppose un jeune professionnel écossais de 23 ans, virtuellement inconnu sur le circuit, et l'un des joueurs les plus titrés de l'histoire du poker.

John Juanda (USA) 20 millions
David Vamplew (UK) 5 millions

Blindes : 80,000/160,000

Benjo

Le plus gros pot du tournoi

- 4 octobre 2010 - Par Benjo DiMeo

Plus que jamais, la vie est belle pour John Juanda. L'américain a entamé la finale avec le second tapis. Il a joué de nombreuses mains. Il a pris les bonnes décisions. Il a bénéficié d'un peu de réussite. Il a intimidé ses adversaires, faisant parler son expérience et son gros tas de jetons. Jamais il n'a été en danger. Après cinq heures de partie à peine, le voilà maintenant en position dominante pour remporter son premier EPT, après une énorme confrontation à tapis contre Kyle Bowker.

La main est somme toute assez classique. Bowker (7 millions, soit 40BB) relance. John Juanda 3-bet. La parole revient à Bowker qui envoie une nouvelle relance, pour 2 millions au total. « All-in », dit Juanda. Bowker se tâte, mais guère longtemps : il possède une main trop belle pour abandonner. « Call », dit-il.

Juanda a l'air soucieux. Il montre une paire de 10.

Bowker est en tête avec une paire de Valets. Il y a presque 15 millions sur la table, plus de 60% des jetons en circulation. C'est LE coup qui va faire basculer le tournoi dans un sens ou dans l'autre, et Kyle Bowker est largement favori pour le remporter.

Le flop est mono colore : trois trèfles. Une expression horrifiée s'affiche sur le visage de Bowker : son adversaire possède le 10 de trèfle.

Sur le turn, le coup est déjà terminé : il s'agit d'un quatrième trèfle. Juanda possède une couleur imbattable.

Kyle Bowker est éliminé en troisième place après ce coup qui le hantera probablement longtemps. Il remporte 300,000 livres.

Benjo

Vas-y Wasek

- 4 octobre 2010 - Par Benjo DiMeo

Le très actif John Juanda relance à 300,000, et Artur Vasek envoie ses onze blindes au milieu. Sachant que le polonais est du genre à raise/fold un As avec un short-stack, on peut à peu près être sur qu'il détient une main décente. Mais avec des cotes de 2 contre 1, John Juanda ne peut jeter son APiqueJTrèfle. Il fait face à 5Carreau5Coeur, un peu en dessous de ce à quoi on s'attendait.

Le flop est 8Coeur4CoeurKCarreau. Jusqu'ici, tout va bien pour Wasek.

Turn 3Carreau. Wasek affiche un sourire de satisfaction : le double up est proche !

Rivière JPique. En fait, non.

Artur Wasek est éliminé en quatrième place, remportant un prix de 240,000 livres sterling. A Berlin en mars dernier, Wasek avait déja atteint la quatrième place.

Benjo