masquer le menu

Let there be light

- 19 août 2009 - Par Benjo DiMeo

167 joueurs s'étaient donnés rendez-vous aujourd'hui pour la seconde journée d'introduction de l'étape ukrainienne entamant la sixième saison de l'European Poker Tour. Un field qui, combiné avec celui d'hier (129), nous donne un total de 296 joueurs, l'un des plus faibles observés ces dernières années sur le circuit le plus populaire du continent européen. Mais l'on se gardera d'employer le mot « échec », tant la situation est particulière : après tout, le tournoi a été organisé en catastrophe, avec seulement quatre semaines de délai, là où les autres étapes sont préparées six mois à l'avance, dans le contexte de l'annulation de l'étape prévue à Moscou.

Coverage par Winamax

Ce Day 1B fut dans l'ensemble aussi calme et paisible que le Day 1A. Si l'on excepte, bien entendu, la coupure de courant générale qui a frappé le Palais des Sports accueillant les épreuves, plongeant le vaste gymnase dans le noir complet durant une quinzaine de minutes, provoquant la confusion générale. Mais chacun a su garder son calme, et la partie a pu reprendre ensuite comme si de rien n'était, après que furent observées quelques scènes cocasses. Je me souviendrai longtemps de ces croupiers tentant bon gré mal gré de terminer les mains en cours à l'aveuglette, comptant les jetons à la lumière des téléphones portables des joueurs.

Plusieurs joueurs de marque ont marqué de leur présence la seconde journée d'introduction, Gus Hansen et Dario Minieri en tête. Ces deux stars, comptant assurément parmi les stars du circuit, ont échoué à passer le premier tour de l'épreuve. Même histoire pour John Kabbaj. Parmi les joueurs de renom ayant tenu leur rang, on note le croate Dragan Galic (en cinquième place avec 110,175 de tapis), Liya Gerasimova (66,150) et son ami Ivan Demidov (56,025), Shaun Deeb (65,425) et l'anglais Stuart Rutter (49,750).

Une dizaine de français avaient pris place. Si l'on a perdu Alain Roy et le dernier arrivé du Team Winamax Tristan Clémençon, la journée fut plutôt bonne dans l'ensemble. Les deux Bernard, Boutboul et Henry, se placent dans le peloton de tête avec 110,000 et 74,000 respectivement. Toujours en vie mais avec des tapis inférieurs à celui de départ : Rony Halimi (29,000), Christophe Benzimra (28,000), Gaetan Milvaque (28,000 aussi), Jean Montory (27,000), et Marc Trijaud (8,000)

Coverage par Winamax

Nicolas Levi a vécu une journée étrangement similaire à celle de son collègue Arnaud Mattern. Tous deux ont d'abord effectué un départ poussif, tombant à 23,000 de tapis durant les premiers niveaux. Tous deux ont ensuite travaillé posément, sans paniquer, pour terminer la journée à plus de 50,000.

« J'ai bien aimé cette partie », a commencé l'homme au couvre-chef. « Cela fait longtemps que je n'avais pas eu une table aussi marrante. Mes adversaires s'envoyaient pas mal en l'air ! Je me suis dit : avec un peu de jeu, je pourrais gagner un gros pot. Et puis j'ai reçu As-Roi durant le deuxième niveau, et pris un pot de 50 grosses blindes après avoir floppé un roi. »

110 joueurs ont survécu au Day 1B – demain, ils seront réunis avec ceux du Day 1A, créant un field de 203 joueurs. Voici le classement des dix meilleurs joueurs du Day 1 (A+B) :

Viktor Ivanov (Russie) 153,825
Mihaylo Demidenko (Ukraine) 145,125
Jason Kudron (USA) 118,100
Bernard Boutboul (France) 110,325
Dragan Galic (Croatie) 110,175
Anatoly Zharnitsky (Canada) 105,750
Alexander Rykov (Ukraine) 105,300
Jonas Kronwitter (Allemagne) 105,150
Oleksandr Ziv (Ukraine) 98,275
Yevgeniy Zaitsev (Russie) 97,750

Les têtes de série :

Dragan Galic (Croatie) 110,175
Liya Gerasimova (Russie) 66,150
Shaun Deeb (USA) 65,425
Ivan Demidov (Russie) 56,025
John Cernuto (USA) 51,500
Stuart Rutter (UK) 49,750
Alexander Fitzgerald (USA) 47,025
Alexander Kravchenko (Russie) 46,550
Nikolai Evdakov (Russie) 43,875
Andrea Benelli (Italie) 42,275
Raoul Refos (Pays-Bas) 38,975
Albert Iversen (Danemark) 31,000
Alexander Kostritzyn (Russie) 26,925
Atanas Gueorguiev (Bulgarie) 22,450
Vitaly Lunkin (Russie) 19,500
Katja Thater (Allemagne) 16,075

Et enfin, le onze français :

Bernard Boutboul 110,325
Bernard Henry 74,400
Nicolas Levi (Team Winamax) 54,775
Arnaud Mattern (Team Winamax) 54,700

Rony Halimi 29,225
Rodolphe Lampe 28,850
Christophe Benzimra 28,700
Gaétan Milvaque 28,600
Jean Montory 27,000
David Jaoui 23,475
Marc Trijaud 8,050

Rendez-vous jeudi à midi, heure de Kiev (une heure plus tôt en France) pour la suite des hostilités. Les places payées (au nombre de 40) seront atteintes durant le dernier niveau du Day 2, où très tôt le lendemain – mais cela déprendra aussi du nombre de niveau que Thomas Kremser mettra au programme (sept ou huit).