masquer le menu

Les finalistes de l'EPT de Kiev

- 23 août 2009 - Par Benjo DiMeo

La table finale du premier EPT de la saison 6 est prête : elle débutera aujourd'hui à midi, heure locale (onze heures en France). Voici le casting, agrémenté d'appréciations et de côtes qui n'engagent que moi, et ont été réalisées à l'arrache sur un coin de napperon lors du petit déjeuner. Bernard Boutboul et David Jaoui ont chuté hier en demi-finales, de même que les américains Andrew Malott et Alex Fitzgerald. Notre finale se compose de trois joueurs russes, un polonais, un hollandais, un allemand, un biélorusse, et un ukrainien seulement. La partie commencera aux blindes 12,000/24,000, ante 2,000.

Biographies : Mad Harper/PokerStars. Tradcution : Benjo

Siège 1 : Vadim Markushevski, 22 ans, Minsk, Biélorussie – 1,662,000 de tapis
Markushevski ne se considère pas comme un joueur « professionnel », mais pour un joueur « récréatif », ses résultats sont assez impressionnants. L'année dernière, Vadim a gagné près d'un million de dollars en atteignant la quatrième place d'un tournoi des WCOOP, une performance suivie par une seconde place lors de l'étape de St Petersbourg lors du Russian Poker Tour en janvier. Ainsi, bien que son business occupe la majorité de son temps, Markusevski est en train de faire de son hobby une activité très profitable.
Avis partial : Un bon joueur, solide, réfléchi, ayant fait un sans-faute en table télévisé. Possède assez de jetons et de talent pour gagner.
Chances de gagner : 21%

Siège 2 : Lucasz Plichta, 22 ans, Gdansk, Pologne – 731,000 de tapis
Plichta s'est qualifié pour l'EPT de Kiev avec ses points de fidélité, seulement deux semaines avant le coup d'envoi de l'épreuve. Il dispute donc le tournoi en freeroll complet, et il s'agit déjà du meilleur résultat de son carrière. Etudiant en économie à l'université de Gdansk, Plichta joue au poker depuis presque trois ans, et a déjà accompli quelques jolis résultats en ligne, y compris une quatrième place dans un tourno à 650$, pour laquelle il avait remporté 55,000 dollars. Plichta était le seul joueur de Pologne a avoir participé à l'EPT de Kiev, et est maintenant assis en table finale.
Avis partial : A joué la barre de fer hier durant la longue période de pré-table finale à neuf joueurs. Difficile de se faire une idée sur son style. A réussi à doubler vers la fin. A l'air de savoir ce qu'il fait. Pas énormément de jetons, cependant.
Chances de gagner : 9%

Siège 3 : Adrian Schaap, 45 ans, Rotterdam, Pays-Bas – 520,000 de tapis
Schaap, qui possède une chaine de restaurants américains style « barbecue et grillades » est un joueur de poker récréatif depuis cinq ans. Il aime disputer les gros tournois comme les EPT, et a déjà atteint les places payées dans deux d'entre eux : Prague en 2007, et Monte Carlo en 2009. L'année dernière, Schaap s'est aussi mis au cash-game, affrontant les meilleurs joueurs néérlandais comme Marc Naalden. Il espère que ses deux filles pourront arriver à temps à Kiev pour le soutenir. Plusieurs amis sont déjà là pour l'accompagner en table finale, comme Raoul Refos. Atteindre la table finale était le rêve de Schaap, qui espère maintenant aller jusqu'au bout, bien qu'il admette qu'il y ait des meilleurs joueurs que lui à la table.
Avis partial : Barre de fer de première catégorie. Jeu « dur », sans finesse. Ne fera pas beaucoup d'erreurs, mais ne fera pas beaucoup d'étincelles non plus.
Chances de gagner : 6%

Siège 4 : Arthur Simonyan, 43 ans, Moscou, Russie – 531,000 de tapis
Ce businessman russe a commencé le poker en 2006, et est maintenant passé professionnel. Il se spécialise dans les tournois live, en particulier ceux de No-Limit Hold'em. Son meilleur résultat à ce jour ? 10,000 dollars de gains dans une épreuve moscovite.
Avis partial : Autre énorme serrure, ayant néanmoins pris une décision atroce lorsqu'il ne lui restait plus que sept blindes (il paie la moitié de son tapis préflop avec 9 et 10 dépareillés). Peut survivre à neuf joueurs en attendant les As et les Rois, mais s'il arrive par miracle a se glisser dans le top 4, il se fera dévorer vivant.
Chances de gagner : 2%

Siège 5: Torsten Tent, 31 ans, Korbach, Allemagne – 264,000 de tapis
Torsten occupe le poste de manager pour une grosse fabrique de pneus en Allemagne – le poker est un hobby pour lui. Ce qui ne l'a pas empêché d'y avoir beaucoup de succès ces derniers temps. Il a remporté un siège pour les World Series, mais n'a pas pu trouver le temps de s'y rendre. Il a aussi gagné son siège pour l'EPT de Kiev en ligne, en jouant un satellite rebuy à 11$. Sa variante favorite est le Pot-Limit Omaha, qu'il pratique en ligne en low stakes. « Quand je surfe sur Internet à la maison, je suis généralement en train de jouer au poker en ligne en même temps. Il y a toujours de la place pour une table sur l'écran ! », dit-il. Il célebrera son succès à Kiev en compagnie d'amis venus d'Allemagne et d'Autriche qui ont aussi disputé le Main Event. « On ira manger un steak, ou danser en boîte de nuit. Probablement les deux. »
Avis partial : Bon représentant du style allemand. S'est pris un gros « cooler » en fin de journée hier contre Lykov (brelan contre quinte), et a en conséquence perdu la majorité de ses jetons, et sa chance d'aller au bout. Cela va être difficile avec dix grosses blindes.
Chances de gagner : 4%

Coverage par Winamax

Siège 6: Maxim Lykov, 21 ans, Moscou, Russie – 2,597,000 de tapis
Lykov était chip-leader à la fin du Day 3, et a conservé son avance pendant la majeure partie du Day 4. C'est un joueur professionnel spécialisé dans les tournois de No-Limit, live et online. Son pseudo est « Decay ». A eu beaucoup de succès en ligne, et a aussi fait des étincelles en live, atteignant la troisième place de la très difficile épreuve « Shootout » à 5,000$ des WSOP, pour un gain de 145,000 dollars lors de ses premiers championnats du monde.
Avis partial : Le meilleur joueur de la table, et incontestable chip-leader. A été TRES actif hier, déployant un jeu coloré aux multiples facettes. Peut faire des gros bluffs, des gros calls. Utilise son gros tapis à merveille. Quelques petites erreurs et un manque de précision (comme gâcher des jetons avec des mains moyennes, ou manquer un ou deux « value-bet »), mais à part ça, Maxim est clairement le favori pour gagner.
Chances de gagner: 30%.

Siège 7 : Alexander Dovzhenko, 45 ans, Kiev, Ukraine – 1,590,000 de tapis
Dovzhenko est le joueur le plus âgé de la table finale, possédant un palmarès s'étalant sur 15 ans, reflétant sa large expérience au poker. Cependant, cette place en finale à Kiev représente son meilleur résultat en live à ce jour. Il a cashé trois fois aux WSOP cet été, et a atteint la 56ème place à l'EPT de San Remo la saison dernière, pour un gain de 13,700 euros. Cet ancien joueur d'échecs a commencé le poker avec le Stud à 7 cartes, qui reste sa variante favorite. Il joue en ligne sous le pseudonyme de «  berserk64 », et est un ami proche d' Alex Kravchenko, qui le considère comme « un très bon joueur, l'un des meilleurs en Ukraine. Je dirais qu'il est favori pour remporter la finale. »
Avis partial : Guère impressionnant malgré les louanges de Kravchenko. Le jury ne s'est pas encore prononcé à son sujet. Possède beaucoup de jetons, et donc une vraie chance de gagner. Mais ne fera pas le poids si Maxim continue sur sa lancée.
Chances de gagner: 13%

Coverage par Winamax

Siège 8: Vitaly Tolokonnikov, 22 ans, Moscou, Russie – 1,019,000 de tapis
Tolokonnikov a débuté le poker il y a trois ans et demi, tandis qu'il étudiait à l'université. Il est désormais un joueur professionnel, partageant son temps entre les tables live et online. Sa variante favorite est le Texas Hold'em, et la finale de l'EPT de Kiev est son meilleur résultat à ce jour.
Avis partial : Un bon joueur, plutôt solide, mais pourvu de talents créatifs. A fait beaucoup d'efforts hier pour augmenter son tapis. Courageux. Peut aller au bout.
Chances d'aller au bout : 15%