masquer le menu

Moitié shark, moitié random

- 18 février 2016 - Par Benjo DiMeo

Il reste 16 joueurs à l'EPT Dublin

C’est une quatrième journée au rythme particulièrement rapide qui s’est achevée au sein de la Royal Dublin Society peu avant vingt heures. Tellement rapide, de fait, que les organisateurs ont tout simplement décidé de la raccourcir d’un niveau, jugeant satisfaisant le nombre de joueurs restants (16 sur les 45 au départ à midi) après la conclusion du quatrième niveau de la journée.

Malheureusement pour nous, ce rythme accéléré n’a pas bénéficié à nos trois Français, les short-stacks Adrien Allain et Pierre Calamusa quittant rapidement la scène (45e et 39e, respectivement), faut d’avoir pu doubler sur les premiers coups à tapis payés qu’ils ont joué. Ils furent rapidement suivis par Antoine Saout, dont le tapis a rapidement fondu en table télévisée avant un dernier coin-flip fatal (25e pour 17,310 euros).

Parmi les têtes de série éliminées aujourd’hui, notons le Twitcheur fou Jaime Staples (43e), Nick Petrangelo (41e), les November Nine James Akenhead et Pierre Neuville (34e et 33e), les champions EPT Anton Wigg et Dominik Panka (31e et 29e), et le vétéran Luca Pagano (17e).


Bon, y reste qui encore ?

Le casting des demi-finalistes est un mix intéressant entre des jeunes pros aux palmarès déjà bien étoffés, et des joueurs inconnus de nos services n’affichant que très peu de résultats sur leurs fiches Hendon Mob. Essayons de les répartir en plusieurs catégories…

Le mec qui a déjà gagné plusieurs trophées prestigieux : L'Espagnol Adrian Mateos, vainqueur des WSOP-Europe à Enghien contre Fabrice Soulier (2013), vainqueur de l’EPT Monte Carlo (2015), et vainqueur du tournoi principal de l’Estrellas à Barcleone (2013). 4 millions de dollars de gains au total !

Le mec qui run comme un goret depuis un an : Dzmitry Urbanovich ! Avec NEUF victoires depuis début 2015, le Polonais est intraitable sur le circuit EPT, particulièrement sur les tournois High-Roller : vainqueur du 25K€ à Malte, 2nd du 100K€ à Monte Carlo, 2nd du 50K€ à Barcelone contre Sylvain Loosli…

Le chip-leader qui joue a domicile : Patrick Clarke, dernier irlandais en course et vainqueur de l’Irish Open en 2014.

Les mecs avec des titres sympa sur les circuits secondaires : Alex Goulder (vainqueur de l’étape WPT National Series de Prague en 2014, et 11e à Deauville en 2014)$, Matias Ruzzi (vainqueur de l’Estrellas de Barcelone en 2013 et performant en Amérique du Sud (il est argentin)), Kuljinder Sidhu (2e du 10K High-Roller de Barcelone l’an dernier, vainqueur du High-Roller des Amsterdam Master Classics, en 2015 aussi) et Jiachen Gong (vainqueur d’un beau tournoi au Canada il y a tout juste une semaine)

Les mecs sans victoire majeure avec des palmarès plutôt honnêtes : Rhys Jones (3e sur un tournoi WSOP en 2014, victorieux à Manchester la même année), Mikhail Petrov (12e à Prague en 2012, 22e à Barcelone en 2015), Iliodoros Kamatakis (5e du 10K High-Roller de Prague en 2015, très performant à Chypre)

Les mecs qui se cherchent encore : Gilles Bernies (moins de 100,000$ de gains en cinq ans mais en pleine forme sur ce Main Event - il a plein de jetons depuis le Day 1), Frank Williams (175,000$), Tomas MacNamara (123,000$)

Les mecs dont le total de gains dépasse à peine le prix d’entrée de ce tournoi : Christopher Kruk (9,200$), Alexandre Meylan (25,000$) et Ivan Banic (5,700$ !)


Classement officiel

Patrick Clarke (Irlande) 2 950 000
Gilles Bernies (Allemagne) 2 801 000
Iliodoros Kamatakis (Grèce) 1 446 000
Dzmitry Urbanovich (Pologne) 1 407 000
Alexandre Meylan (Suisse) 1 206 000
Rhys Jones (UK) 1 095 000
Ivan Banic (Croatie) 1 062 000
Alex Goulder (UK) 1 012 000
Kuljinder Sidhu (UK) 963 000
Tomas MacNamara (UK) 812 000
Mikhail Petrov (Russie) 663 000
Adrian Mateos (Espagne) 651 000
Matias Ruzzi (Argentine) 587 000
Christopher Kruk (Canada) 450 000
Jiachen Gong (Canada) 448 000
Frank Williams (UK) 275 000

Blindes : 12,000/24,000 ante 3,000

Les prix
Vainqueur : 561 900€
2e : 349 800€
3e : 250 300€
4e : 193 650€
5e : 152 600€
6e : 119 450€
7e : 88 300€
8e : 60 750€

9e : 47 830€
10e et 11e : 39 320€
12e et 13e : 32 870€
14e à 16e : 28 760€

Objectif du Day 5 : aller jusqu'en finale (8 joueurs), et puis, s'il n'est pas trop tard, tomber à six joueurs.

Hugo boss

- 18 février 2016 - Par Benjo DiMeo

Avec 245 inscriptions à 1,100 euros par tête, le tournoi #49 de ce festival Dublinois offre une cagnotte tout à fait alléchante, et Hugo Lemaire semble parti pour s'en adjuger une belle partie, possédant un énorme tapis alors qu'il ne reste plus que quatorze joueurs.

Avec plus de deux fois le tapis moyen en sa possession, Hugo est largement en tête face aux joueurs de sa table, composée pour moitié de très bons, et pour autre moitié de... on va dire de joueurs un peu moins bons, restons diplomates. Je ai demandé s'il profitait de son avantage numérique pour jouer tous les coups : "C'est ce que j'ai essayé de faire... Mais ça n'a pas super bien marché !" répond t-il en rigolant.

A la gagne de cette épreuve qui se terminera ce soir : plus de 50,000 euros. Un autre Français est en course pour décrocher le jackpot : Alexandre Viard, déjà runner-up d'un side à 300 balles cette semaine.

Les deux dernières tables

- 18 février 2016 - Par Benjo DiMeo

Table TV
Siège 1 : Kuljinder Sidhu (UK) 963 000
Siège 2 : Matias Ruzzi (Argentine) 1 017 000
Siège 3 : Frank Williams (UK) 798 000
Siège 4 : Rhys Jones (UK) 1 122 000
Siège 5 : Adrian Mateos (Espagne) 647 000
Siège 6 : Tomas MacNamara (UK) 769 000
Siège 7 : Dzmitry Urbanovich (Pologne) 477 000
Siège 8 : Alex Goulder (UK) 1 305 000
         
Table pas-TV

Siège 1 : Christopher Kruk (Canada) 1 900 000
Siège 2 : Iliodoros Kamatakis (Grèce) 835 000
Siège 3 : Ivan Banic (Croatie) 1 800 000
Siège 4 : Gilles Bernies (Allemagne) 2 200 000
Siège 5 : Jiachen Gong (Canada) 450 000
Siège 6 : Patrick Clarke (Irlande) 1 700 000
Siège 7 : Mikhail Petrov (Russie) 1 320 000
Siège 8 : Alexandre Meylan (Suisse) 650 000

Les blindes viennent de passer à 10 000/20 000 avec une ante de 3 000 : ce sera quoi qu'il arrive le dernier niveau de la journée. Les joueurs seront donc libérés au plus tard à 19 heures 30 !

Les demi-finales sont prêtes...

- 18 février 2016 - Par Benjo DiMeo

... Il n'est même pas 18 heures ! Du coup, la décision des organisateurs est plutôt logique : il est encore tôt, personne n'est fatigué, bref on continue de jouer, probablement jusqu'au terme des cinq niveaux prévus. Je ne vais même pas chercher à de nouveau jouer aux Nostradamus : avec 1 million de tapis moyenne et des blindes passant bientôt à 10,000/20,000, tout peut arriver, que ce soit une stagnation du rythme des sortants, où une continuation de la tendance établie jusqu'ici.

Jean-Philippe Goulet-Ratelle se souviendra probablement longtemps du coup qui l'a envoyer bouler en 18ème place : à tapis avec As-Dame contre deux Dames, le Canadien a trouvé le miracle au flop sous la forme d'un As, avant que le croupier ne retourne l'unique carte du paquet pouvant le faire perdre sur la rivière : la dernière Dame !

Peu après, le vétéran Luca Pagano, présent sur le circuit EPT depuis sa première saison en 2004, a tiré sa révérence après que son As-Dame ait échoué à tenir contre le Roi-Dame de Christopher Kruk, collectionneur officiel de scalps de ce Day 4.

17. Luca Pagano (Italie) 25 820€
18. Jean-Philippe Goulet-Ratelle (Canada) 22 880€
19. Scott Margereson (UK) 22 880€
20. Bernardo Dias (Brésil) 22 880€

A tout de suite pour la composition des deux dernières tables du tournoi...

Fin de journée prématurée ?

- 18 février 2016 - Par Benjo DiMeo

Le ralentissement du rythme prédit par votre serviteur un peu plus tôt ne fut au final que très relatif : sept éliminations supplémentaires ont été enregistrées durant le second niveau de 90 minutes du Day 4, dont celle du dernier Français en course Antoine Saout.

Il reste vingt joueurs autour de trois tables, et deux scénarios sont possibles ce soir :

Jouer trois niveaux supplémentaires de 90 minutes, pour une fin de journée aux alentours de 21 heures.
S'arrêter une fois atteintes les deux dernières tables de huit joueurs.

Etant donné que quatre joueurs possèdent moins de vingt blindes, le scénario #2 est a de bonnes chances de se produire, mais la décision finale appartient aux organisateurs. Il ne serait pas déraisonnable de jouer les cinq niveaux prévus par le programme, histoire de gagner un peu de temps lors des demi-finales de demain, qui sont généralement très longues.

Les dernières éliminations en date

27. Charles La Boissonnire (Canada) 17,310€
26. Guy Goossens (Belgique) 17 310€
25. Antoine Saout (France) 17 310€
24. Yang Zhang (Chine) 17 310€
23. Francisco Oliveira (Portugal) 19 950€
22. David Boyaciyan (Pays-Bas) 19 950€
21. Cathal Shine (Irlande) 19,950€

Le Top 5

Alex Goulder (UK) 1 865 000
Christopher Kruk (Canada) 1 807 000
Kuljinder Sidhu (UK) 1 548 000
Tomas MacNamara (UK) 1 440 000
Gilles Bernies (Allemagne) 1 400 000
Ivan Banic (Croatie) 1 278 000

Blindes : 8 000/16 000 ante 2 000