masquer le menu

Ognyan Dimov, une victoire qui rime avec "billets mauves"

- 7 février 2015 - Par Benjo DiMeo



Ognyan Dimov est le second joueur Bulgare de l’histoire à remporter un tournoi du circuit European Poker Tour (succédant à Dimitar Danchev, vainqueur de la PCA en 2013). Régulier du circuit depuis seulement deux ans et compétiteur affuté sur Internet, Dimov voit son talent consacré au tendre âge de 25 ans. Plus timide devant les micros et caméras post-victoires que durant son sensationnel duel final contre Dany Parlafes, Dimov a expliqué qu’il s’était contenté d’aborder chaque main l’une après l’autre durant cet épique match, sans se laisser déstabiliser par son désavantage numérique. Avec plus d’un demi-million d’euros en poche à sa sortie du casino, nul doute que Dimov aura à coeur de fêter son triomphe avec les quelques potes qui l’avaient accompagné pour ce périple en France. On ne saurait que trop lui conseiller d’aller d’abord au Brok Café, à 100 mètres en sortant du caz’, où il pourra nous payer des Long Island Ice Tea à 11 euros jusque 2 heures du matin, puis ensuite le Seven, deux rues à côté, où il pourra nous offrir une ou deux bouteilles de vodka, concernant les softs j’avoue une préférence pour le tonic mais si n’y a que de la pomme je saurai ne pas me montrer difficile. Merci d’avance, Ognyan !

Main Event EPT Deauville - 5 300€ - 592 entrants



Vainqueur : Ognyan Dimov (Bulgarie) 543 700€

2e : Dany Parlafes (Roumanie) 338 700€
3e : Benjamin Buhr (France) 242 390€
4e : Benjamin Pollak (France) 187 550€
5e : Andrius Bielskis (Lituanie) 147 760€
6e : Joseph Carlino (France) 115 650€
7e : Massou Cohen (France) 85 530€
8e : Matas Cimbolas (Lituanie) 58 820€







Parlafes en l'air

- 7 février 2015 - Par Benjo DiMeo



Parfois, le talent ne suffit pas. Parfois, les jetons ne suffisent pas, les cartes non plus. Dany Parlafes possédait les trois en grandes quantités, mais le Roumain devra se contenter de la seconde place dans l’étape European Poker Tour de Deauville.

Cette défaite sur la dernière marche avant le sacre ne devra pas faire oublier que le professionnel de 30 ans a très, très bien joué lors de cette finale, y compris lors de cet ultime duel perdu contre un joueur tout aussi compétent, le Bulgare Ognyan Dimov.

Après avoir entamé le duel avec deux fois plus de jetons que son adversaire, Parlafes perdra rapidement une partie de son advance, payant deux grosses mises de Dimov, qui avait floppé un brelan avec T9, avant d’abandonner sur la rivière. Dimov réussira ensuite un joli coup de bluff quelques mains plus tard : les deux joueurs étaient désormais à égalité.

Dimov ne tardera pas à s’emparer du chip-lead, pour la première fois de la finale : il ne le perdra plus, arrachant une à une les plumes de son adversaire grâce à de belles mains et de belles décisions. Cependant, Dany Parlafes n’abdiquera pas sans combattre, loin sans faut, et au cours de quatre heures d’une intense bataille entre deux excellents joueurs, on le verra réussir à jeter de grosses mains et faire d’excellentes lectures. Avec sa stratégie prudente et contrôlée, Parlafes parviendra même à jeter un 8 sur la rivière d’un board 79265 (second nuts !), le tournoi aurait pu se terminer là car Dimov était imbattable avec sont T8h ! « Il joue quasiment parfaitement, et pourtant il se fait défoncer ! » remarquera avec justesse un confrère à propos de l’ex chip-leader Roumain.

La dernière main s’est jouée peu après 20 heures, alors que les blindes venaient tout juste d’atteindre la barre symbolique des 100,000/200,000. Une dernière main guère représentatif du superbe affrontement que nous avions pu observer jusque là : un banal affrontement à tapis préflop entre le AK de Parlafes et le AJ de Dimov. Après une relance et un 3-bet, les 26BB de Parlafes sont rapidement partis au milieu, et le Roumain vit le croupier étaler une couleur sur le board Q363J, donnant la main, le pot et le titre à Ognyan Dimov.

La quinzaine Normande du Team Winamax

- 7 février 2015 - Par Benjo DiMeo

Nos pros n'ont pas chômé tout au long de ces deux semaines d'épreuves...

Adrien Guyon

Main Event European Poker Tour 5 300€ : 16e/592 (25 010€)
No-Limit Hold’em Turbo 8-handed 1 100€ : 15e/171 (2 540€)



 

Guillaume Diaz

Main Event European Poker Tour 5 300€ : 53ee/592 (11 100€)


 

Sylvain Loosli

Pot-Limit Omaha Turbo 8-handed 1 100€ : 2e/72 (13 790€)



 

Davidi Kitai

No-Limit Hold'em Turbo 8-handed 2 150€ : 1er/87 (45 930€)
No-Limit Hold'em 2 200€ : 9e/193 (8 300€)
High-Roller EPT 10 300€ : 12e/128 (22 110€)

 

Mano a mano

- 7 février 2015 - Par Benjo DiMeo



L’edition 2015 EPT Français (la dernière de l’histoire ?) va se jouer entre deux joueurs de l’Est :

Dany Parlafes (Roumanie) 11,390,000 unités

VS

Ognyan Dimov (Bulgarie) 6,375,000 unités

Blindes : 50,000/100,000, ante 10,000

Vainqueur : 543 700€
Runner-up : 338 700$

Initiales BB

- 7 février 2015 - Par Benjo DiMeo

As-Roi contre deux As, à tapis avant le flop pour 28 blindes : c’est ce qu’on appelle en Anglais un set-up, un coup formulatique et inévitable comme Benjamin Buhr en a probablement gagné, et perdu des milliers sur Internet. Sauf que là, bien sûr, nous sommes en finale de l’European Poker Tour, et la différence entre un coup gagné et perdu se chiffre en centaines de milliers d’euros.

Au terme d’une prestation de short-stack volontariste et engagée, le grinder Breton de 25 ans est éliminé de sa première finale live majeure en troisième place.

Benjamin, qui joue régulièrement sur Winamax sous le pseudonyme de « AllezOuste », repart de son tout premier EPT enrichi de 242,390 euros. On peut supposer que cette première expérience va lui donner envie de revenir à nouveau sur le circuit pro...