masquer le menu

Internet kid wins again

- 10 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

L'étape allemande de l'European Poker Tour s'est achevée dimanche soir par la victoire de Ben Wilinofsky. Le canadien de 22 ans inscrit la première ligne d'un palmarès live vierge jusque là de la plus belle des manières, remportant 825,000 euros après avoir battu 772 joueurs au cours de quatre jours de combat. Comme cela s'est déjà vu à de nombreuses reprises sur le plus gros circuit de poker européen, c'est un nouveau venu que l'on a donc couronné. Un jeune joueur affable ayant fait ses classes sur Internet avant de se lancer dans le bain des tournois en dur.

Parti avec le chip-lead au départ de la finale, Wilinofsky aura conservé une confortable avance sur ses adversaires jusqu'au dernier duel, où il n'aura laissé aucun chance au jeune allemand Max Heinzelmann avant de bénéficier d'un petit coup de chance sur la dernière main.

D'humeur bavarde tout au long de la finale, Wilinofsy aura donné l'image d'un joueur distrayant et volontiers moqueur. À l'inverse des vainqueurs crispés que l'on doit régulièrement se coltiner le reste de l'année, Wilinofsky n'a pas manqué de mots après son sacre. On l'aura notamment entendu exprimer sa gratitude envers absolument tout le monde (ses adversaires, les croupiers, Thomas Kremser, les médias, sa maman, les joueurs l'ayant le plus aidé à améliorer son jeu – Vanessa Selbst, Scott Seiver et Anton Wigg) et faire preuve d'humilité quant au résultat final : « Ce n'était pas gagné d'avance... J'ai du me battre pour aller jusqu'au bout ».

Contrairement à l'édition 2010, cette nouvelle étape de l'EPT à Berlin s'est déroulée sans troubles majeurs ou mineurs, et joueurs et spectateurs ont pu vivre une épreuve de qualité ans qu'aucun braqueur à machette ne fasse irruption dans la salle où se déroulait le tournoi. L'organisation fut comme à l'accoutumée d'excellente facture, si ce n'est pour le manque d'espace à l'intérieur du casino, qui a parfois rendu la tâche difficile aux médias couvrant l'épreuve.

Malgré la présence massive de joueurs français – plus de 60, soit 8% du field, seulement six d'entre eux ont réussi à accrocher l'une des 120 places payées, la meilleure performance revenant à Fabrice Soulier, qui a manqué de peu la table finale avec sa dixième place. Un peu plus loin, on notera les ITM des joueurs du Team Winamax Aurélien Guiglini (38ème) et Tristan Clémençon (64ème).

Prochaine étape du circuit European Poker Tour : San Remo. Un clasico apprécié et attendu par des centaines de joueurs d'Europe et d'Amérique, qui devrait rassembler le plus gros field de la saison (plus de mille participants au bas mot). Le Team Winamax y sera présent au complet (ou presque), et l'épreuve sera à suivre en direct sur Winamax.fr à partir du 27 avril.

En direct de Berlin, l'équipe de reporters Winamax vous remercie pour votre fidélité, et vous dit « auf wiedersehen ».

Benjo

Résultats
European Poker Tour – Berlin
773 joueurs – 5,300 € l'entrée


Coverage par Winamax

Vainqueur : Ben Wilinofsky (Canada) 825,000 €
Runner-up : Max Heinzelmann (Allemagne) 500,000 €
3e : Vadzim Kursevich (Biélorussie) 300,000 €
4e : Martin Jacobson (Suède) 230,000 €
5e : Armin Mette (Allemagne) 180,000 €
6e : Darren Kramer (Afrique du Sud) 140,000 €
7e : Joep van den Bijgaart (Pays-Bas) 100,000 €
8e : Jonas Gutteck (Allemagne) 66,000 €

Les autres (sélection)

11e : Fabrice Soulier (France) 36,000 €
22e : Mario Adinolfi (Italie) 20,000 €
26e : George Danzer (Allemagne) 17,500 €
38e : Aurélien Guiglini (Team Winamax) 15,000 €
45e : Kevin Stani (Finlande) 15,000 €
46e : Hugo Lemaire (France) 15,000 €
47e : Kent Lundmark (Suède) 15,000 €
64e : Tristan Clémençon (Team Winamax) 12,500 €
66e : Per Linde (Finlande) 12,500 €
71e : Ben Roberts (UK) 12,500 €
75e : Roberto Romanello (Pays de Galles) 10,000 €
76e : Alexis Morlet (France) 10,000 €
78e : Joao Barbosa (Portugal) 10,000 €
90e : Thomas Bichon (France) 10,000 €
95e : Peter Eastgate (Danemark) 10,000 €
96e : Sebastien Ruthenberg (Allemagne) 10,000 €
97e : Samuel Chartier (Canada) 7,500 €

Victoire sans souffrances pour Wilinofsky

- 10 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

La logique a prévalu dans l'ultime duel opposant Ben Wilinofsky à Max Heinzelmann. Parti avec un large avantage en jetons, Wilinofsky a agressé sans relâche pour finalement sortir vainqueur du match après 90 minutes de partie. Grâce à un petit coup de pouce du destin, d'ailleurs, le canadien trouvant l'une de ses huit outs sur le turn pour former une quinte et ainsi battre la top-paire d'Heinzelmann.

Max Heinzelmann remporte 500,000 jolis euros pour sa seconde place, tandis que Ben Wilinofsky écrit la première ligne de son palmarès avec cette victoire à l'EPT Berlin, d'une valeur de 825,000 euros.

Benjo

Mano a mano

- 10 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

De manière finalement assez logique, les deux joueurs qui possédaient le plus de jetons au départ de la finale vont s'affronter pour le titre :

Coverage par Winamax

Ben Wilinofsky (Canada) 16,245,000

VS

Max Heinzelmann (Allemagne) 6,885,000


Coverage par Winamax

Blindes : 80,000/160,000

Wilinofsky possède deux fois plus de jetons que son adversaire... Un double-up pour Heinzelmann, et les deux joueurs reviendraient grosso modo à égalité.

Les deux finalistes sont partis manger... Rendez-vous à 20 heures pour la conclusion du tournoi.

Benjo

Kursevich maudit

- 10 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Ben Wilinofsky a floppé une jolie quinte avec TCoeur9Coeur sur KPiqueQPiqueJTrèfle. Avec son ACarreauKTrèfle, Vadzim Kursevich avait une belle main, mais peu de outs, et dut se lever, battu, après un turn 6Pique et une rivière ATrèfle. Le pro biélorusse remporte 300,000 euros.

Le tête à tête final de l'EPT Berlin va débuter d'ici peu...

Benjo

And then they were three

- 10 avril 2011 - Par Benjo DiMeo

Les trucs qui se sont passés pendant ma sieste – tout à fait involontaire mais délicieuse, toutes choses considérées :

- Heinzelmann a remporté un coin-flip pour doubler contre Wilinofsky et reprendre la seconde place.
- Amin Mette a lui perdu le sien contre le même joueur, sa paire de deux n'étant pas de taille pour battre As-Roi qui trouve un As sur le flop, le turn et la rivière pour éliminer Mette en cinquième place (180,000 euros).
- Et (le coup qui m'a sorti de ma torpeur) Jacobson n'a de son côté pu battre la paire de 6 d'Heinzelmann, son As-Roi ne trouvant aucune aide sur le board 3-5-5-2-7. Le suédois termine en quatrième place pour sa troisième finale EPT de la saison (230,000 euros).

Wilinofski est toujours en tête avec 10 millions, Heinzelman et Kursevich se partageant le reste. Vu la hauteur des blindes (80,000/160,000) rien n'est fixé et tout peut vite basculer.

Benjo