masquer le menu

Une journée under the gun

- 7 mars 2010 - Par Harper

Marc Inizan veut braquer Berlin

En ne prenant en compte que le temps de jeu effectif, ce Day 4 n'a duré que huit petites heures. Une journée express qui aurait pu ravir tout le monde : joueurs, presse, spectateurs, propriétaires des bars alentours, etc. Mais les réalisateurs du film de cet EPT Berlin avaient prévu un poil plus d'action, organisant un braquage à taille humaine où six hommes armés ont débarqué et créé une énorme scène de panique où tout le monde s'est mis à crier, à se bousculer et à se marcher dessus. Ils auraient tout de même pu prévenir, bordel, j'aurais envoyé mon cascadeur à ma place. Mais assez parlé de ce dramatique évènement. Chacun a désormais rapporté ce qu'il a vu, donné son avis et les journaux télévisés nationaux ont réussi à raconter un beau paquet d'âneries. Libre à chacun de se forger sa propre opinion sur cette affaire désormais, même s'il est sûr qu'organiser des tournois dans un hôtel où chacun peut librement circuler apparaît un poil risqué.

Coverage par Winamax

Dans le jeu, nous retiendrons les très rapides éliminations de bon nombre de têtes de série comme Johannes Strassman, Joao Barbosa, Jude Ainsworth, Mathias Kuerschner ou encore Stefan Huber. Et, surtout, nous pouvons exploser de joie, nous agripper aux rideaux et chanter la marseillaise à tue-tête : il y a un français en table finale ! Et pas n'importe lequel, m'sieurs dames. Il s'agit de Marc Inizan, espoir du poker tricolore s'il en est. « Je n'étais pas satisfait de mon jeu durant deux jours... » commentera Locsta quelques minutes après sa qualification en finale, « en revanche, je me suis mis à vraiment très bien joué lorsque nous n'étions plus que quinze, et je suis ravi que cela ait payé. » Resserrant son jeu, restant parfois jusqu'à deux orbites sans relancer, Marc s'est contenté de soigneusement 3-better ses camarades de jeu au moment opportun et cela a payé : Norman Kastner ne l'a pu cru et en a fait les frais, étant éliminé par le français en neuvième position. Marc Inizan reviendra ainsi demain avec le quatrième tapis de la finale.

Son principal adversaire s'appellera Kevin MacPhee. Plus connu en ligne sous le pseudo « Imalucksac », Kevin fait parti des cinq meilleurs joueurs au monde de tournois en ligne. « Il est inexploitable sous les quarante blindes » dit de lui Clément Thumy, avant d'ajouter, un brin rêveur : « Je pourrais rester des heures à le regarder jouer... » Avec un tapis de 6,070,000, l'américain fait figure de favori naturel de cette table finale. Attention néanmoins aux deux derniers allemands (sur les 11 engagés aujourd'hui, et les 374 ayant participé au tournoi !) Marko Neumann et Nico Behling qui n'en sont pas à leur premier rendez-vous international et auront à cœur de briller à domicile.

Pour plus d'informations sur les finalistes, connaître les positions autour de la table, savoir quelle sera la couleur de la cravate de Thomas Kremser et si Benjo a préféré ce soir prendre une simple bière ou des shots de tequila, rendez-vous un peu avant midi. Bonne nuit à tous !

Les finalistes de l'EPT Berlin

- 6 mars 2010 - Par Harper


Kevin MacPhee (USA) 6,070,000
Ketul Nathwani (UK) 4,685,000
Ilari Tahkokallio (Finlande) 3,940,000
Marc Inizan (France) 3,655,000
Marcel Koller (Suisse) 3,590,000
Artur Wasek (Pologne) 3,530,000
Marko Neumann (Allemagne) 2,200,000
Nico Behling (Allemagne) 960,000

Passés à la trappe

- 6 mars 2010 - Par Harper

9. Norman Kastner (Allemagne) 50,000€
10. Alfonso Amendola (Italie) 50,000€
11. Luca Cainelli (Italie) 40,000€
12. Paul Thomas Otto (Allemagne) 40,000€
13. Evgeniy Zaytsev (Russie) 30,000€
14. Carsten Joh (Allemagne) 30,000€
15. Stefan Huber (Suisse) 25,000€
16. Ilya Gorodetskiy (Russie) 25,000€
17. Lennart Holz (Allemagne) 23,500€
18. Mathias Kuerschner (Allemagne) 23,500€
19. Jude Ainsworth (Irelande) 23,500€
20. Theo Jorgensen (Danemark) 23,500€
21. Jonas Gutteck (Allemagne) 23,500€
22. Joao Barbosa (Portugal) 23,500€
23. Johannes Strassman (Allemagne) 23,500€
24. The Duc Ngo (Allemagne) 23,500€

En un éclair

- 6 mars 2010 - Par Harper

Marc Inizan est en finale !

Sur la table de gauche, Ketul Nathwani et Alfonso Amendola partent à tapis. Ketul possède une paire de quatre, Alfonso les dames. Un quatre apparaît tout de suite au flop pour éliminer l'italien, dixième pour 50,000€.

A droite, Marc Inizan sur-relance Norman Kastner, de 150,000 à 480,000. L'allemand réfléchit longuement, puis annonce tapis pour 1,700,000. Marc ne pouvait payer plus vite avec As-Roi. Il fait face à As-Dame et trouve immédiatement un roi pour éliminer Norman en neuvième position, pour 50,000€.

Nous tenons nos huit finalistes et un français en fait parti, avec un tapis bien supérieur à la moyenne !

Ciao Luca

- 6 mars 2010 - Par Harper

Coverage par Winamax

Tombé à dix blindes, Luca Cainelli envoie logiquement tapis avec ACarreau6Pique. Payé par Iikka Tahkokallio et son APique8Coeur, Luca pense avoir toutes les chances de partager après un flop TPique7Pique7Coeur. C'était sans compter sur un tournant 4Coeur et une rivière 5Carreau. L'italien termine onzième pour 40,000€. Ils ne sont plus que dix, toujours répartis autour de deux tables. Nous tiendrons la pré-table finale dans une élimination.