masquer le menu

La table finale n'aura pas lieu (ce soir)

- 30 août 2015 - Par Flegmatic

Ils devaient être au maximum huit. Ils seront finalement neuf demain midi autour de ce que l'on qu'on continue de qualifier de simple pré-table finale plus par convention que par logique. Mais avant cela, il nous aura fallu perdre 27 joueurs. À ce niveau, le début de journée fut on ne peut plus logique, les douze premiers joueurs sortis lors du premier niveau étant peu ou proue ceux attendus, à l'exception peut-être du Danois Jonas Christensen (25e, 37 550€), qui apparaissait dans le Top 10. Parmi ceux là figuraient nos deux voisins belges Jonathan Abdellatif et Matthias de Meulder. En manque flagrant de cartouches à envoyer, ils ont rendus les armes respectivement en 30ème et 28ème position (32 125€).

Après une légère accalmie en début de deuxième niveau, les éliminations ont repris de plus belle, avec notamment la sortie du vainqueur de l'Estrellas Main Event, le local de l'étape Mario Lopez (20e, 53 570€). Cela, c'était avant que deux joueurs ne marquent véritablement de leur empreinte ce Day 5. Parti en avant-dernière position ce matin avec moins de dix blindes, John Juanda a très vite rattrapé son retard - grâce notamment à une paire d'As trouvée sur l'une de ses premières mains - avant de faire grimper progressivement son tapis. C'est notamment à lui que l'on doit la sortie du dernier francophone du field, le Québécois Pascal LeFrançois (12e, 78 300€). Seul un 5-bet shove de Steven Warburton (photo) sur la toute dernière main de la journée, après un cold 4-bet, empêche l'Américano-Indonésien d'attaquer l'ultime journée avec davantage de jetons.

Mais celui dont les huit autres joueurs surveilleront les actions avec une attention et une appréhension maximale est l'incontestable et incontesté chip-leader, Denys Shafikov. S'emparant en trois mains de l'intégralité du tapis de son compatriote Oleskii Khoroshenin (13e, 78 300€), il a ensuite sorti l'expérimenté Peter Eichhardt (10e, 87 750€). Le Suédois a même affirmé après coup son incapacité à lutter avec l'Ukrainien, placé juste à sa gauche, et qui l'a littéralement martyrisé. Shafikov reviendra avec une large avance sur ses poursuivants, détenant plus d'un tiers des jetons en circulation. Au vue de la sérénité qu'il a dégagé ces deux derniers jours et de la terreur qu'il semble inspirer à ses adversaires, il n'est pas bien loin d'être notre grand favori pour le titre. Seul son inexpérience des rendez-vous d'envergure de ce type pourrait éventuellement le destabiliser.

La partie reprendra demain à partir de midi pour deux niveaux de 90 minutes, avant une réduction de la durée à 75 minutes et ainsi de suite, selon un barème dégressif que nous devrions connaître officiellement dans la matinée. Si tout se passe bien, le gagnant du plus gros Main Event EPT de l'histoire devrait être connu à une heure respectable. Si tout se passe bien...

9 joueurs franchissent le Day 5

- 30 août 2015 - Par Flegmatic

Récapitulatif

Day 1A : 459 joueurs / 273 survivants (dont 20 FR) / Chip-leader : Imad Derwiche (France) 170,000
Day 1B : 1,218 joueurs / 715 survivants (dont 68 FR) / Chip-leader : Samuel Bernabeu (Espagne) 203,000
Day 2 : 1007 joueurs / 343 survivants (dont 34 FR) / Chip-leader : Nick Petrangelo (USA) 570,000
Day 3 : 343 joueurs / 110 survivants (dont 7 FR) / Chip-leader : Oleksii Khoroshenin (Ukraine) 1 708 000
Day 4 : 110 joueurs / 36 survivants (aucun FR) / Chip-leader : Peter Eichhardt (Suède) 4 360 000
Day 5 : 36 joueurs / 9 survivants / Chip-leader : Denys Shafikov (Ukraine) 17 515 000

Siège 1 Denys Shafikov (Ukraine) 17 515 000
Siège 2 Amir Touma (Liban) 1 175 000
Siège 3 Rainer Kempe (Allemagne) 3 620 000
Siège 4 Steven Warburton (UK) 7 180 000
Siège 5 Victor Bogdanov (Russie) 1 415 000
Siège 6 John Juanda (Indonésie) 4 040 000
Siège 7 Mario Sanchez Cano (Espagne) 2 855 000
Siège 8 Frederik Jensen (Danemark) 5 580 000
Siège 9 Andreas Samuelsson (Suède) 7 050 000

Tableau de bord
9 joueurs restants sur 1 694
Tapis moyen : 5 646 666
Blindes : 80 000/160 000, ante 20 000

Échelle des gains
9e 104 800€
8e 137 080€
7e 194 100€
6e 253 900€
5e 320 400€
4e 405 100€
3e 557 900€
Runner-up 796 100€
Vainqueur 1 420 500€

Plus qu'une demi-heure à jouer

- 30 août 2015 - Par Flegmatic

Contrairement à ce qui avait été annoncé en début de journée, l'organisation du tournoi vient de confirmer que le niveau en cours serait le dernier de ce Day 4, et ce, même si aucun joueur ne venait à sortir. Au vue du rythme de jeu actuel, il y a donc de fortes chances pour que les neuf larrons assis autour de la table en ce moment même remettent tous les pieds dans la salle de tournoi demain à midi.

Pour palier à ce chiffre plus élevé que prévu, des niveaux à la durée dégressive seront mis en place. Nous attaquerons donc par deux niveaux de 90 minutes avant de passer à 75 minutes et ainsi de suite. En clair, tout est fait pour nous éviter d'avoir à rester ici jusqu'aux premières lueurs du jour lundi matin, même si avec les finales EPT, on est jamais sûrs de rien.

Kempe s'accroche

- 29 août 2015 - Par Flegmatic

C'est pour l'instant la belle histoire de cette pré-table finale. Tombé à moins de trois blindes (60 000/120 000/20 000) après avoir fait doubler Mario Sanchez Cano en perdant les Valets contre les Rois, Rainer Kempe est en train de réussir une superbe remontée. Il a d'abord triplé après avoir envoyé son tapis pré-flop avec Roi-10 sur un board Roi-8-9-Roi-9, et ce alors que ses deux adversaires détenaient As-10 et As-Valet.

Il a ensuite joué un parfait numéro d'acteur, prenant quelques minutes de réflexion pour shove sa paire d'As après un min-raise d'Amir Touma. Il est finalement payé par John Juanda, qui devait se sentir bien avec ses 8. Kempe remonte en septième place provisoire avec 31 blindes contre 26 pour Sanchez et 15 pour Victor Bogdanov, ce dernier ayant perdu une bonne partie de son tapis sur un bluff manqué face à Andreas Samuelsson.

Davidi Kitai termine 69ème du High Roller

- 29 août 2015 - Par Flegmatic

Pendant que les neuf joueurs prenaient place autour de la pré-table finale du Main Event, la bulle du High Roller à 10 300 euros se déroulait juste à côté. "Ce serait bien qu'elle éclate là d'ailleurs. Je dois être dans le top 3 des plus short," me glissait à ce moment-là un Davidi Kitai pas franchement confiant. Il y a avait de quoi parcqu'avec seulement neuf blindes, puis six après le changement de niveau, sa marge de manoeuvre était grandement réduite.

Davidi Kitai, en discussion avec Jack Salter et Nick Petrangelo, lors de la bulle du High Roller

Le Génie a néanmoins réussi à se faufiler parmi les 71 derniers joueurs, signant son sixième ITM à Barcelone. Il n'a évidemment pas attendu longtemps pour pousser ensuite son tapis mais se fait sortir avec As-9 contre As-Dame. Il se classe finalement 69ème pour un min-cash de 18 650 euros.

Ils sont rentrés dans l'argent (sélection)

Bertrand 'ElkY' Grospellier
Paul-François Tedeschi
Nathan Gozlan

Fedor Holz (Allemagne)
Gerald Karlic (Autriche)
Adrian Mateos (Espagne)
Mustapha Kanit (Italie)
Johnny Lodden (Norvège)
Isaac Haxton (USA)
Nick Petrangelo (USA)
Jack Salter (USA)