masquer le menu

La fin des espoirs français

- 29 août 2015 - Par Flegmatic

La France absente du Top 50 d'un Main Event EPT, cela n'était plus arrivé depuis la Saison 8 et l'EPT Berlin remporté par Davidi Kitai. Aujourd'hui, Jamel Hassani (photo), le dernier représentant tricolore n'a pu faire mieux que 66ème (18 320€). Avant lui, Michel Leibgorin, qui comptait pourtant un bon matelas d'avance sur le tapis moyen, avait quitté le tournoi en 82ème position (15 600€). Il faut dire que le début de journée avait donné le ton, Patrick Caverivière sortant sur la toute première main disputée (110e, 13 475€). Entretemps, Mohamed MamouniBruno SoutavongImad Derwiche et notre dernier qualifié Adrien Tantaro réalisaient un joli tir groupé entre la 96ème et la 104ème place (13 475€ chacun).

Pour tous, à part peut-être Hassani, qui n'était pas franchement convaincu après coup de sa décision finale, il n'y a cependant pas de place pour les regrets. Short stack dès l'entame de la journée ou à l'issue du premier niveau, aucun n'a véritablement été en mesure de forcer la décision à table, la plupart s'empressant de saisir le moindre début de commencement de spot favorable pour envoyer leur tapis. Un résultat au final logique au vue de la physionomie de cette journée, où l'espoir n'a jamais été bien vif, mais qui laisse néanmoins un goût amer dans la bouche.

Mais puisque the show must go on, le tournoi ne s'est pas arrêté pour autant. Alors que l'organisation du tournoi en espérait au maximum 16, ce sont pas moins de 36 joueurs qui reviendront demain dans la salle de tournoi, pour un Day 5 forcément plus long qu'escompté. Seul survivant à plus de quatre millions de jetons, le Suédois Peter Eichhardt mène les troupes (4 360 000), devant l'Ukrainien Denys Shafikov (3 995 000, photo) et le Libanais Amir Touma (3 845 000), tous trois formant un podium se dégageant assez largement du reste.

Deux vainqueurs EPT restent encore en course pour un hypothétique doublé, l'Ukrainien Oleksii Khoroshenin (5e, 2 325 000) et le Danois Frederik Jensen (6e, 2 280 000). Avec respectivement 10, 11 et quinze blindes, John JuandaAndre Akkari et Jonathan Abdelattif jourront quant à eux très tôt pour leur survie.

À noter qu'en plus de Nick Petrangelo (70e, 18 320€), Patrick Antonius (71e, 18 320€) ou encore Ryan Riess (83e, 15 600€), Anthony Zinno (41e, 22 840€) et Mike McDonald (43e, 22 840€) ont succombé lors de ce Day.

Rendez-vous demain à midi pour le début du Day 5 et d'un résumée de la journée écoulée sur le High Roller.

Day 4 : le bilan chiffré

- 29 août 2015 - Par Flegmatic

Récapitulatif

Day 1A : 459 joueurs / 273 survivants (dont 20 FR) / Chip-leader : Imad Derwiche (France) 170,000
Day 1B : 1,218 joueurs / 715 survivants (dont 68 FR) / Chip-leader : Samuel Bernabeu (Espagne) 203,000
Day 2 : 1007 joueurs / 343 survivants (dont 34 FR) / Chip-leader : Nick Petrangelo (USA) 570,000
Day 3 : 343 joueurs / 110 survivants (dont 7 FR) / Chip-leader : Oleksii Khoroshenin (Ukraine) 1 708 000
Day 4 : 110 joueurs / 36 survivants (aucun FR) / Chip-leader : Peter Eichhardt (Suède) 4 360 000

Peter Eichhardt (Suède) 4 360 000
Denys Shafikov (Ukraine) 3 995 000
Amir Touma (Liban) 3 845 000
Rainer Kempe (Allemagne) 2 455 000
Oleksii Khoroshenin (Ukraine) 2 325 000
Frederik Jensen (Danemark) 2 280 000
Steven Warburton (UK) 2 150 000
Pascal Lefrançois (Canada) 1 925 000
Jonas Christensen (Danemark) 1 900 000
Cristinel Sandu (Roumanie) 1 865 000

Mario Sanchez Cano (Espagne) 1 755 000
Victor Bogdanov (Lettonie) 1 735 000
Joao Brito (Portugal) 1 735 000
Roman Korenev (Russie) 1 600 000
Mario Lopez (Argentine) 1 470 000
Stuart Mcdonald (Australie) 1 320 000
Dominykas Karmazinas (Lituanie) 1 200 000
Chris Walker (UK) 1 080 000
Rui Sousa (Portugal) 1 060 000
Scott Margereson (UK) 956 000

Matthias De Meulder (Belgique) 840 000
Philipp Kober (Autriche) 750 000
Mikhail Petrov (Russie) 750 000
Rodney Ramalho (Canada) 740 000
Andreas Samuelsson (Suède) 740 000
Sebastian Tejada (USA) 720 000
Daniel Dvoress (Canada) 700 000
David Gonzalez Delgado (Espagne) 660 000
Mikalai Vaskaboinikau (Belarus) 655 000
Jonathan Abdellatif (Belgique) 600 000

Shyam Srinivasan (Canada) 535 000
Jude Ainsworth (Irlande) 475 000
Roman Voronin (Russie) 455 000
Andre Akkari (Brésil) 445 000
John Juanda (Indonésie) 395 000
Diego Casco Del Riego (Uruguay) 85 000

Tableau de bord
36 jours restants sur 1 694
Tapis moyen : 1 411 666
Blindes à la reprise : 20 000/40 000/5 000

Si tu ne vas pas au High Roller...

- 28 août 2015 - Par Flegmatic

M'apprêtant à regagner la salle du tournoi pour reprendre une petite dose de Main Event, je me retrouve nez à nez avec une foule de joueurs faisant exactement le chemin inverse. L'explication est on ne peut plus simple : le dernier break du High Roller à 10 300 euros vient de débuter. En pleine discussion, Gaëlle Baumann et Davidi Kitai, bientôt rejoints par Sylvain Loosli me renseignent sur l'état de leur tapis. Avec 45 000, soit un tout petit moins que le stack de départ, ce dernier est le moins bien loti des trois. Et encore, il vient tout juste de doubler, ses Valets tenant face au As-Dame adverse.

Pour 'Kitbul' en revanche, tout va pour le mieux avec 155 000. "Je suis monté assez vite, dans les premiers niveaux." C'est aussi simple que cela. Quant à 'O RLY', elle doit pour l'instant se contenter de 54 000 jetons, la faute notamment à un coup perdu alors que son tapis avoisinait les 75 000. "Je flat au bouton avec As-9 sur une ouverture du cutoff." Le flop vient 5-6-8 avec un flush draw et donc un tirage quinte pour Gaëlle. Elle prend l'initiative avec une première mise à 2 800 payée. Le 2 au turn fait rentrer la couleur mais elle décide d'envoyer un deuxième barrel à 5 300, encore payé. Troisième salve sur le 6 river à 8 700 et call instantané en face. Son adversaire avait Dame-Valet suités pour la couleur presque max. Rien de catastrophique néanmoins, puisqu'il reste encore deux niveaux à Gaëlle pour tenter de faire grimper son stack. Le jeu reprend sur des blindes 600/1200, ante 200.

Vers un long Day 5 ?

- 28 août 2015 - Par Flegmatic

La dernière pause de la journée vient de s'achever et 45 joueurs ont rejoint leurs sièges. Autant dire qu'à moins d'assister à 29 éliminations en une heure et demie, ce qui paraît hautement improbable, les demi-finales ne seront pas atteintes ce soir. Cela laisse donc présager d'un Day 5 plus long que prévu puisque celui-ci ne se terminera, pour sûr, que lorsque nous connaîtrons, au minimum, les huit finalistes.

Tableau de bord
45 joueurs restants sur 1 694
Tapis moyen : 1 129 333
Blindes : 15000/30000/4000
Payout : 45-40e 22 840€

Fortunes diverses pour les champions EPT

- 28 août 2015 - Par Flegmatic

Trois vainqueurs de Main Event EPT figurent encore dans le field. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Titré à Dortmund en 2008 sur une épreuve à 8 000 euros, le Canadien Mike McDonald est de loin le plus en difficulté. Avec 230 000 jetons au moment où sonne la dernière pause de la journée, il comptera à la reprise moins de huit blindse ! "Je n'ai pas joué une main depuis quatre heures," l'entends-je souffler à un autre joueur. Bien difficile, il est vrai, dans ces conditions, de se refaire.

À l'inverse, Frederik Jensen, victorieux en 2012 à Madrid se porte à merveille. Le Danois, qui compte par ailleurs près d'une dizaine de tables finales, tous Events EPT confondus, pointe à 1,63 million. Enfin, pile entre les deux ou presque, on retrouve le chip-leader du début de journée, vainqueur à Vienne en 2014, l'Ukrainien Oleksii Khoroshenin (photo), doté d'un stack de 985 000.

Ce Main Event de tous les records se termina-t-il en fanfare sur un doublé ? Il est bien évidemment beaucoup trop tôt pour le dire.