masquer le menu

Day 2 : le bilan chiffré

- 27 août 2015 - Par Flegmatic

Si le prizepool et le nombre de places payées ne nous ont pas encore été communiqués, nous sommes d'ores et déjà en mesure de vous dire que 343 joueurs attaqueront le Day 3 dont 34 Français.

Récapitulatif

Day 1A : 459 joueurs / 273 survivants (dont 20 FR) / Chip-leader : Imad Derwiche (France) 170,000
Day 1B : 1,218 joueurs / 715 survivants (dont 68 FR) / Chip-leader : Samuel Bernabeu (Espagne) 203,000
Day 2 : 1007 joueurs / 343 survivants (dont 34 FR) / Chip-leader : Nick Petrangelo (USA) 570,000

Top 10

Nick Petrangelo (USA) 570 000
Amir Touma (Liban) 543 900
Andre Akkari (Brésil) 543 300
Bruno Soutavong (France) 470 200
Jesper Feddersen (Allemagne) 451 000
Mohamed Mamouni (France) 441 400
Alexander Ivarsson (Suède) 440 100
Shyam Srinivasan (Canada) 433 000
Pavel Plesuv (Moldavie) 413 400
Matthias De Meulder (Belgique) 401 300

34 Français

Bruno Soutavong (photo) 470 200
Mohamed Mamouni 441 400
Frederic Bertrand 261 500
Hugo Pingray 250 100
David Tavernier 213 800
Michel Leibgorin 206 200
Benjamin Pollak 182 600
Jamel Hassani 165 000
Eric Rabut 159 200
Danut Chisu 154 000

Omar Dahmani 151 000
Alexandre Amiel 139 100
Adrien Allain 130 600
Patrick Caveriviere 128 300
Romain Paon 120 900
Pierre Chevalier 112 000
Adam Lounis 111 700
Aurelien Guiglini 106 300
Alexandre Coussy 96 500
Jean-Philippe Peyratoux 78 700

Erwann Pecheux 77 100
Akim Aouine 75 000
Adrien Tantaro (Qualifié Winamax) 72 600
Imad Derwiche 65 000
Mesbah Guerfi 58 200
Yorane Kerignard 55 900
Damien Lhommeau 53 900
Stephane Benadiba 51 400
Carole Segoura 49 900
Hugo Lemair 49 000

Guillaume Diaz (Team Pro Winamax) 48 000
Bertrand 'ElkY' Grospellier 46 000
Christophe Pommier 36 700
Roger Hairabedian 22 200

Le reste du field (sélection)

John Juanda (Indonésie) 371 200
Dario Sammartino (Italie) 335 400
Dong Kim (USA) 324 000
Ryan Riess (USA) 284 400
Patrik Antonius (Finlande) 265 100
Oleksandr Gnatenko (Ukraine, Qualifié Winamax) 170 800
Jason Lavallee (Canada) 159 800
Jason Les (USA) 152 200
Leo Margets (Espagne) 128 500
Johnny Lodden (Norvège) 97 400

Charlie Carrel (UK, photo) 92 100
Ilan Boujenah (Israël) 60 600
Sofia Lovgren (Suède) 36 100
Winfred Yu (Chine) 33 900
Isaac Haxton (USA) 28 100
Anthony Zinno (USA) 21 600

Le mystère demeure

- 26 août 2015 - Par Benjo DiMeo

 Fin du Day 2

21 heures 12 à Barcelone, vous êtes en train de lire le dernier article consacré au Day 2 du Main Event de l’EPT Espagnol, et nous sommes un poil embêtés. Normalement, le titre de ce billet devrait être, comme le veut la tradition pour une fin de Day 2, quelque chose comme « Il reste X joueurs et Y seront payés ». Problème, si nous avons une idée de la valeur X (environ 350 joueurs seront au départ du Day 3), la valeur Y nous est complètement inconnue, n’ayant pas encore été communiquée officiellement par les organisateurs.

A demi-mot, un membre du staff nous glisse qu’en coulisses, on s’emmêle un peu les pinceaux pour comptabiliser le chiffre exact de la participation (record) à cette douzième étape EPT barcelonaise. Les comptes ne sont pas bons, alors il faut recompter, plisser les yeux devant des fichiers Excel et des reçus en papier où c’est écrit en tout petit. Cela prend du temps, semble t-il, et impossible d’annoncer le chiffre exact de la dotation, le nombre de places payées, la somme réservée au vainqueur, etc., avant que l’on ne soit sûr que tous les calculs tombent juste.

En attendant mieux, on se contentera donc d’approximations non-officielles : environ 1,700 joueurs ont participé au plus gros EPT de l’histoire (jusqu’à présent), et si l’on applique la règle habituelle voulant que 15% des participants soient récompensés, les organisateurs devraient annoncer un chiffre d’environ 250 ITM jeudi.

Pas mal de Français n’ont plus aucune chance d’y prétendre : l’hécatombe fut large dans les rangs tricolores durant le Day 2. Vous voulez la liste ? Elle est longue comme le bras : Gaëlle Baumann, Adrien Guyon, Sylvain Loosli, Yehoram Houri, Bernard Vu, Thomas Denis, Marc Uzan, David Jaoui, Quentin Lecomte, Laurent Polito, Paul-François Tedeschi, Antoine Saout, Brian Benhamou, Mikael Azoulay, Julien Mariani, Clément Thumy, Philippe Soyer, Sébastien Sabic, Patrick Sacrispeyre, Joackim Driss Fissenko, Angelo Besnainou, Pierre Zerbib, Klaus Pautrot, Julien Feriolo, Jeremy Palvini, Yann Pineau, Daniel Fuchs, Gangzhou Hu, Maher Hassani, Nathan Golzan, Vincent Robert, Jonathan Guilloux, Jerome Arnould, Kevin Dodelande, Laurent Benhayoun, Etienne Fortin, Rodolphe Chamonal, Pierre-Olivier Jandaud, Julien Sitbon, Thomas Petit, Benjamin Nicault, Christophe Malaurie, Jean-Philippe Rohr, et Jean-Jacques Zeitoun. Pfiou.

Forcément, avec presque cent éliminations par heure tout au long des sept heures jouées aujourd’hui, il y allait avoir de la casse, et l’international n’y fait pas exception, avec les départs de Martin Jacobson, Dominik Nitsche, Sam Chartier, Ilari Sahamies, Ruben Visser, ou encore Mustapha Kanit.

Nous vous avons déjà communiqué une liste provisoire des survivants Français, où l’on retrouve 23 noms dont ceux de Bruno Soutavong, Hugo Pingray et Michel Leibgorin, déjà bien fournis hier. Le discret David Tavernier (médecin anesthésiste que Patrick Bruel a décrit il y a quinze ans de cela comme « celui qui m’a le plus appris ») termine lui aussi en bonne position. Le reste du clan Tricolore oscille entre « en dessous de la moyenne » et « très short », et pour beaucoup la bataille sera âpre demain, alors que s’annonce une longue marche vers les places payées. 

PokerNews annonce l’Américain Nick Petrangelo comme chip-leader avec 570,000. Andre Akkari (Brésil), Matthias de Meulder (Belgique), John Juanda (USA), Dario Sammartino (Italie) et l’élusif Patrik Antonius (Finlande) sont eux aussi bien placés. 

On se retrouve un peu plus tard pour un classement un poil plus complet. Le Day 3 débutera jeudi à midi avec, on l'espère, l'annonce de la dotation et l'échelle des prix. Dans le cas contraire, l'émeute est garantie. 

Comme hier, Michel Leibgorin est l'un des meilleurs Français de la journée


John Juanda a peur des microbes, mais pas des joueurs de poker. Il termine la journée dans les cîmes du classement

23 Français (au moins) franchissent le Day 2

- 26 août 2015 - Par Flegmatic

88 Français étaient présents au lancement de ce Day 2, et, à notre connaissance ils sont 23 à avoir mis leurs jetons dans un sac peu après 20h ce soir. Ce chiffre pourrait toutefois bien gonfler, puisqu'il n'est pas impossible que certains se soient faufilés aussi loin en passant sous nos radars.

Nos 23 Français

Bruno Soutavong 470 200
Hugo Pingray 250 100
Michel Leibgorin 175 000
David Tavernier 160 000
Alexandre Amiel 139 100
Adrien Allain 130 600
Romain Paon 120 900
Benjamin Pollak 120 000
Pierre Chevalier 112 000
Adam Lounis 111 700

Aurélien Guiglini 106 300
Alexandre Coussy 96 500
Erwann Pecheux 77 000
Adrien Tantaro (Qualifié Winamax) 72 600
Imad Derwiche 60 000
Yorane Kérignard 55 900
Stéphane Benadiba 55 000
Damien Lhommeau 53 900
Carole Segoura 49 900
Hugo Lemaire 49 000

Guillaume Diaz (Team Winamax) 48 000
Bertrand 'ElkY' Grospellier 46 100
Roger Hairabedian 22 200

Tableau de bord
367 joueurs restants sur 1,700 au départ (à confirmer)
255 ITM (à confirmer)
Moyenne : 138 000 (à confirmer)
Blindes au début du Day 3 : 1 500/3000, ante 400

Ultimes escarmouches

- 26 août 2015 - Par Benjo DiMeo

Deux coups intéressants observés alors que les superviseurs avaient annoncé que l’on jouait les six dernières mains du Day 2… (Le chiffre est tiré au sort tous les soirs)

Adam Lounis envoyant une énorme patate à 25,200 préflop depuis le cut-off, après que ses voisins de droite aient ouvert à 5,200 (pour le premier) et payé (pour le second). Le premier agresseur passe, mais pas l’autre, qui revient à la charge avec un surprenant (et très cher-) 4-bet à 85,000. Adam se tâte un bon moment avant de jeter As-Roi. Il ne montre pas sa main mais son adversaire lui fera le plaisir de retourner la sienne : deux Rois. Ouf ! L’accident est évité de justesse et Adam reviendra au Day 3 avec 111,700, un poil en dessous de la moyenne mais c’est correct.

A la peine en fin de journée, Aurélien Guiglini a remporté le dernier pot qu’il a joué ce soir, envoyant son tapis pour 50,000 sur un turn 659A. Hugo Pingray refuse le call, permettant à Guignol de respirer un peu et d’emballer un peu plus de 100,000.

Les nouvelles neuves de tête de ligne (bis)

- 26 août 2015 - Par Flegmatic

Pas mal de petites choses à vous raconter alors que la journée est sur le point de se terminer. Cela valait bien un nouveu post façon telex :

 Johnny Lodden vient de débarquer à la table de Dario Sammartino. Si les deux hommes partagent désormais le même coin de tapis bleu, il en est tout autrement de leurs tapis. Alors que le Norvégien peut se targuer d'un stack tout à fait respectable de 86 000 jetons, le jeune Italien est largement au-dessus avec - à vue d'oeil - près de 140 000. Ils font tous les deux face au revenant Adam Lounis.

Ca papote tranquillement à la table d'Isaac Haxton. L'Américain multiple finaliste aux WSOP vante ainsi les mérites de l'île de Malte à un voisin de table curieux : "C'est très sympa, et calme." Un peu de patience messieurs, la deuxième étape européenne de la saison ne débutera que fin octobre. Il reste encore un tournoi à terminer ici.

 Guillaume Diaz aussi était en plein conversation avec son voisin de gauche. Le dernier survivant du Team Pro s'était le temps de quelques minutes mué en VRP de luxe pour votre room préférée, en mettant l'accent sur les principales nouveautés comme le Short Track, les Expresso, mais aussi l'ambiance festive du WPO et du SISMIX. Un vrai pro.

Multi-casquette, le Grenoblois est aussi capable de m'expliquer la disparition du stack de Laurent Polito, jusque là présent à sa droite depuis le début de la journée. "Il est sorti avec les Dix contre les Rois." Limpide.

Même pour donner des statistiques inutiles - donc forcément indispensables - Guillaume Diaz est là : "Je viens de calculer. J'ai gagné 200 jetons par heure depuis hier." Ce qui le fait donc pointer à... 33 800. Il faudra un peu augmenter le ratio pour prétendre à aller un peu plus loin dans le tournoi.

 Yehoram Houri a rejoint le camp des déçus. Même si son explication ne fut pas des plus claires, le runner-up de l'Event #42 des derniers WSOP semble avoir perdu ses 72 000 restants avec les Valets - dont un de coeur - contre AsQ après avoir tout envoyé sur un flop KQ6.