697 joueurs au départ du Day 2

- 3 septembre 2013 - Par Benjo DiMeo

EPT Barcelone

Top 10

Les joueurs de l’Est sont aux commandes au depart du Day 2.

Dragan Kostic (Espagne) 215,000
Florian-Dimitrie Duta (Roumanie) 187,000
Markus Kivipuro (Finlande) 161,100
Maksim Bura (Russie) 160,600
Andrey Chesnokov (Russie) 158,000
Ivan Kotov (Ukraine) 156,400
Niclas Adolfsson (Suède) 147,400
Miklos Zsuffa (Hongrie) 146,100
Alejandro Perez Torres (Espagne) 144,800
Daniel Reijmer (Pays-Bas) 142,100

40 Français

Benoît Gury 101,400
Alain Roy 89,500
Philippe Narboni 83,300
Cyril Fabre (Qualifié Winamax) 77,100
Guillaume Darcourt 74,900
Clément Thumy 74,000
Philippe Clerc 71,800
Jean-Philippe Rohr 71,100
Bruno Lopes (Team Winamax) 69,300
Joel Vanderschelden 65,100

Thierry Gogniat 64,100
Yves Hallague 60,500
Fabrice Soulier 59,500
Jean-Pierre Petroli 56,700
Hassan Fares 56,100
Bernard Guigon 56,000
Jacques Der Megreditchian 54,000
Henri Frederi Benoni 53,300
Fehmi Cherif 52,000

Jean Montury 47,600
Jean Feliciaggi 41,400
Didier Pitcho 38,000
Steven Moreau 37,500
Étienne Aubugeau 37,200
Anthony Picault 35,300
Seyed Moussavi 33,100
Erwann Pecheux 32,500
Isabel Baltazar 32,200
Nicolas Oger 31,600

Nicolas Levi (Team Winamax) 31,000
Yann Del Rey (Team Winamax) 30,300
Gaelle Baumann (Team Winamax) 29,800

William Hani 24,800
Renaud Lejal 21,500
Paul-François Tedeschi 19,200
Emile Petit 18,100
Florence Allera 15,200
Julien Brecard 13,300
Robert Cazali 4,000

Reste du field (sélection)

Présent à Barcelone pour l’EPT, le Brésilien Ronaldo n’a cependant pas participé au tournoi principal du festival. En revanche, Gérard Piqué était lui au départ du Day 1B, et a passé la première journée avec un petit tapis.

Ole Schemion (Allemagne) 140,600
Ville Walhlbeck (Finlande) 128,600
Shannon Shorr (USA) 121,500
Philipp Gruissem (Allemagne) 119,700
Christophe de Meulder (Belgique) 111,500
Juan Maceiras (Espagne) 99,100
David Benefield (USA) 87,800
Kenny Hallaert (Belgique) 83,300
Vanessa Selbst (USA) 75,800
Konstantin Puchkov (Russie) 66,000
Marc-André Ladouceur (Canada) 64,200
Per Linde (Suède) 60,800
Juha Helppi (Finlande) 60,300
Liv Boeree (UK) 59,100
Luca Pagano (Italie) 51,800
Tobias Reinkemeier (Allemagne) 50,600
Theo Jorgensen (Danemark) 50,200
Ivan Demidov (Russie) 45,500
José Barbero (Argentine) 44,900
Vitaly Lunkin (Russie) 41,900
Mark Newhouse (USA) 35,100
Kevin MacPhee (USA) 29,300
Jake Cody (UK) 27,700
Erik Seidel (USA) 24,600
Gérard Piqué (Espagne) 23,100

Tableau de bord
697 joueurs restants (sur 1 288 au départ)
Blindes 400/800 ante 100
Tapis moyen : 55,000

Rentrée pluvieuse pour le Team Winamax

- 3 septembre 2013 - Par Kinshu

Pour une rentrée des classes, ce n'était pas le scénario rêvé. Sur les neuf pros Winamax engagés dans le tournoi, seuls quatre ont franchi la première marche de la compétition.



Tout les ingrédients semblaient réunis pour effectuer un début de saison tonitruant : une équipe soudée et en pleine confiance, boostée par l'arrivée au sein de l'effectif du November Nine Sylvain Loosli, une escale agréable dans l'une des ville les plus populaires du circuit, et un tournoi bondé auquel 1226 joueurs ont finalement pris part.

Mais la mayonnaise n'a pas pris dans ce Day 1B. Davidi Kitai a été le premier à s'éclipser. Trop loose préflop, selon son propre aveu, 'Kitbul' a vu son tapis fondre à toute vitesse avant de se faire torpiller sur un coup où il était largement favori. Ludovic Riehl a vite rejoint son compère Belge. 'Mikedou' n'a pas grand chose à se reprocher : à tapis avec top set, il est tombé sur un adversaire ayant décidé de jouer un coup de roulette avec un modeste tirage couleur accompagné d'une simple paire. A raison puisque ce dernier a trouvé ce qu'il cherchait. S'en est suivi l'élimination de Ludovic Lacay juste avant la pause dîner. Une journée sans pour 'Sir Cuts' qu'on retrouvera dès jeudi dans le High Roller du festival espagnol. Même scénario pour Sylvain Loosli. Tout s'est passé de travers pour la dernière recrue du Team Winamax qui avait à coeur de bien figurer devant ses nouveaux coéquipiers. Enfin, Manuel Bevand, a lui aussi chuté, après une journée cauchemardesque conclue par un coup du sort, un 2-outer touché par son bourreau.



Seuls quatre joueurs Winamax sur les neufs au départ du tournoi se sont donc qualifiés pour le Day 2 : Gaelle Baumann (30,000), Yann Del Rey (30,500), Nicolas Levi (31,000) et Bruno Lopes, dont le jeu agressif a porté ses fruits (75,000). D'autres Français ont fait de même : Cyril Fabre, Bernard Guigon, Steven Moreau, Jean Montury, Paul-François Tedeshi, Benoit Gury ou encore Emile Petit. Ils retrouveront, en compagnie de plus de 700 adversaires, le chemin du Gran Casino dès demain, à l'occasion du Day 2 de la compétition qui reprendra sur des blindes à 400 et 800.

Kinshu

Pas si fou que ça

- 2 septembre 2013 - Par Kinshu



Qualifié via Winamax grâce à sa victoire dans le Grand Prix de Juin 2013, Cyril Fabre a pris un bon départ dans le tournoi et devrait sauf accident se qualifier pour le Day 2 avec plus que la moyenne. 'FOOOOOOOOOOL' a gagné le gros de ses pions sur un énorme flip, un pot de 60,000 remporté avec deux Dames contre As-Roi. A une dizaine de minutes de la fin de la journée, le jeune Toulousain est confortablement assis derrière 75,000 !

Baumann power

- 2 septembre 2013 - Par Kinshu



Installée sur le podium télévisé depuis plusieurs heures, Gaëlle Baumann a semble t-il trouvé le bon tempo. Dans la panoplie de coups disputés (et surtout remportés !) par la joueuse du Team Winamax, un 6-bet light qui est passé comme une lettre à la poste face au chipleader de la table. En pleine confiance, 'O RLY' avoisine les 60,000 en cette fin de Day 1B.

Del Rey mysterio

- 2 septembre 2013 - Par Kinshu

En deçà de la moyenne depuis un moment, Yann Del Rey s'est replacé dans le ventre mou du classement. C'est en s'embarquant dans un pot multiway avec KCoeur9Coeur que 'DaProd' s'est refait une santé. Dans ce coup, Yann dégaine à 2,100 sur un flop QTrèfleJPiqueTPique après un check collégial. Seul un joueur le paye. Rebelote sur le turn TTrèfle où l'adversaire du Français check-call 4,500. Sur la river 4Carreau, le joueur Winamax profite d'un nouveau check pour distiller une troisième banderille - 6,000. Payé, il révèle alors la meilleure main et grimpe à 36,000.