masquer le menu

Une fin dans la douleur

- 5 septembre 2009 - Par Harper

Cette journée fut à la fois longue, intéressante et passionante, nous plongeant dans une katharcis de tous les instants. Bref, elle a ressemblé à une vraie journée de poker. Il faut dire qu'il y avait de quoi faire. Avec 271 joueurs présents et un field de qualité ayant réuni des joueurs comme « Elky », Dario Minieri, Daniel Negreanu, Mike Mc Donald, Ivan Demidov, Lex Veldhuis ou encore Scotty N'Guyen, prime était laissée à l'action. Lex « Raszi » montrait la voie en triplant son tapis dès la première heure de jeu. Il n'a depuis pas relaché la pression, éliminant même William Thorson dans les dernières minutes de jeu. Il possède 168,000 et doit être tout proche d'être chipleader.

Coverage par Winamax

Côté français, la bonne nouvelle s'appelle Alain Roy, celui qu'on peut encore appelé tenant du titre du PPT pour quelques semaines terminant la journée avec 105,000. On notera également la fin heureuse de Rémy Biéchel qui a doublé son tapis en partant à tapis avant le flop avec AK contre deux rois. Une couleur plus tard, Rémy passait à 75,000. Kool Shen (photo ci-dessus) est comme à son habitude resté plein de sérieux. Il termine la journée à 65,000. Alors qu'on perdait trace du qualifié Winamax Bernard Martin, qui aura vécu un tournoi difficile, se faisant notamment craquer les rois par deux fois, la répartition des prix étaient annoncée. Un prizepool total de 3,832,000€ qui pemettra au vainqueur de repartir avec 850,000€ et à 72 joueurs de repartir avec un minimum de 12,000€.

Coverage par Winamax

Des prix sur lesquels forcément les membres du Team Winamax avaient des vues. Anthony Roux fut le premier à montrer la voie, montant rapidement à 60,000. « Je suis monté au plus haut à 86,000 » confie Tall, « puis je suis arrivé à une nouvelle table avec David Williams et Alain Roy où je n'ai plus gagné le moindre pot. J'ai fait un bluff que je juge bon qui a été payé puis ensuite plus une relance ni un continuation bet ne sont passé, je termine à 35,000 ». Frustrant. De leur côté, Patrick Bruel, Davidi Kitai et Nicolas Levi ont tous été éliminés. Aucun n'aura été en mesure de monter un tapis imposant. Enfin, Guillaume de la Gorce complète l'équipe. Journée difficile pour Johny001. Faisant face à une première table difficile, bon nombre de ses « moves » ont été contré. Heureusement, il a pu doubler grâce à une paire d'as puis s'est maintenu durant le reste de la journée. Il termine à 25,000.

Coverage par Winamax

143 joueurs ont survécu à ce Day 1B, plaçant la moyenne à 56,800. Voici un chipcount partiel réalisé durant les vingt dernières minutes :

Lex « Raszi » Veldhuis : 168,000
Samer Rahman : 145,000
Michael Mizrachi : 130,000
Mike Mc Donald : 115,000
Noah Boeken : 109,000
Daniel Negreanu : 106,000
Alain Roy : 105,000
Rémy Biéchel : 75,000
Bertrand « Elky » Grospellier : 69,000
Kool Shen : 65,000
Ivan Demidov : 47,000
David Williams : 43,000
Liya Gerasimova : 36,000
Anthony Roux (Team Winamax) : 35,000
Thierry Van Den Berg : 31,000
Guillaume de la Gorce (Team Winamax) : 25,000
Bernard Boutboul : 23,000
Adam Lounis : 15,000
Scotty N'Guyen : 11,000

On se retrouve demain à partir de 12h30 pour le Day 2 de cet EPT Barcelone avec trois joueurs du Team Winamax au départ : Almira Skripchenko, Anthony Roux et Guillaume de la Gorce. Bonne nuit à tous !

Hémorragie

- 5 septembre 2009 - Par Harper

C'est au tour de Nicolas Levi de sauter, cinq minutes après Davidi Kitai. Mon collègue Riverben me rapporte l'info. La table est « short handed » depuis l'élimination du belge. Le membre du Team Winamax voit alors une belle opportunité de voler les blinds et envoie son tapis pour 12,000 en milieu de parole avec QTrèfle TPique. Depuis la grosse blind, Surinder Sunar se réveille avec une paire d'as... Un flop 7Trèfle 9Trèfle 8Carreau lui redonne de l'espoir mais un 2 au tournant et un 8 à la rivière viennent sceller son élimination. C'est le troisième membre du Team éliminé après Patrick Bruel et Davidi Kitai. Restent en course Guillaume de la Gorce et Anthony Roux.

Kitai la route

- 5 septembre 2009 - Par Harper

C'est à une heure de la fin du Day 1B que l'élimination de Davidi Kitai a commencé à prendre forme. L'horloge affichait encore des blinds à 400/800. Lorsque je suis arrivé, le pot était de 13,000 et le flop affichait

5Coeur 5Carreau JPique

On peut imaginer que le belge du Team Winamax avait sur-relancé preflop son adversaire, un italien âgé, et que celui avait décidé de payer. Davidi Kitai a ensuite poursuivi son agression, misant 7,500. Le compteur affichait alors des blinds 500/1000 depuis cinq minutes. La réflexion s'est poursuivie chez l'italien, et cela neuf minutes durant avant qu'il ne décide de faire tapis, pour un total de 40,000. Prise de tête chez Davidi Kitai. Il compte son tapis mais se rend compte qu'il est déjà trop engagé dans le coup. Il lui reste 16,000. Son adversaire demande le « time » trente secondes après avoir pris sa décision, lui qui avait mis dix minutes. Le floor refuse cette requête, évidemment, et Davidi peut prendre son temps. Mais il le sait déjà, il va payer. Il retourne ACarreau QCarreau et fait face à 9Coeur 9Pique. Ni le tournant ni la rivière ne viennent l'aider.

Baille Baille

- 5 septembre 2009 - Par Harper

Coverage par Winamax

Rémy Biéchel n'a qu'une envie : celle de nous dire au revoir. Non pas qu'il est envie de quitter le tournoi, il a juste un important besoin de dormir. Rémy faisait cette nuit parti du contingent arrivé à trois heures du matin, n'ayant pas trouvé d'hôtel avant cinq heures puis, devant un tel acharnement, étant allé au restaurant jusqu'à six heures du matin pour se lever trois heures plus tard. Idéal avant un EPT.

« J'essaye de ne pas tilter et de rester concentré. Mais c'est vraiment dur, vivement la fin de la journée. Ce qui est bien, c'est que j'ai une bonne table. Je choisis attentivement mes spots » Le français pointe à 40,000 à une heure de la fin de ce Day 1B.

Bataille entre amis

- 5 septembre 2009 - Par Harper

Coverage par Winamax

Situés à la même table, Nicolas Levi et Davidi Kitai connaissent un tournoi similaire. Ils n'ont jamais réussi à faire grimper leurs tapis et tentent, maitenant que les blinds sont élevées, de gagner beaucoup de petits pots. Ce qui fait qu'ils sont les deux joueurs les plus actifs à table. Il ne serait pas étonnant qu'une confrontation entre les deux finissent par arriver. En attendant, ils possèdent tous deux environ 13,000, à l'heure où la moyenne est à 48,000.