masquer le menu

Day 3 : les 36 chip-counts officiels

- 13 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Davidi Kitai (Belgique) 544,500
Dren Ukella (Allemagne) 374,500
Daniele Mazzia (Italie) 374,000
Stephen Chidwick (UK) 355,000
Jason Mercier (USA) 345,000
Steven Weusten (Pays-Bas) 332,000
Sebastian Ruthenberg (Allemagne) 326,000
Michael Keiner (Allemagne) 293,000
Chad Brown (USA) 259,000
Jonas Klausen (Danemark) 237,000
Joe Pelton (USA) 226,000
Voitto Rintala (Finlande) 171,500
Fintan Gavin (Irlande) 164,000
Mikael Lundell (Suède) 155,000
Malte Strothmann (Allemagne) 138,500
Ramzi Jelassi (Suède) 133,000
Cornelis Hendrik Alblas (Pays-Bas) 133,000
Asti Ruscalla (Italie) 123,500
Helfried Bernhardt (Allemagne) 123,000
Claudio Cecchi (Italie) 120,500
Mark Randal Flowers (USA) 119,000
Jonas Molander (Suède) 113,300
Noel Nordquist (Suède) 109,000
Salvatore Pengue (Italie) 105,500
Alessandro Longobardi (Italie) 102,000
Samuel Chartier (Canada) 95,500
Martin Nielsen (Danemark) 95,000
Alexander Grishchuk (Russie) 93,000
Henri Juho Kristian Koivisto (Finlande) 81,500
Alessandro Lusso (Italie) 70,500
Jose Vazquez Ortega (Espagne) 68,500
Marko Tapio Vainio (Finlande) 68,000
Mauro Corsetti (Italie) 64,500
Ronny Johansen (Norvège) 62,500
Benianmino Speroni (Italie) 59,000
Andrey Chesnokov (Russie) 17,500

Chip-leader !

- 13 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax

Et c’est Davidi Kitai, encore lui, qui clotûre cette enthousiasmante journée en éliminant un short-stack avec As-Roi contre Roi-5. Le membre du Team Winamax entamera le Day 3 en écrasante position de chip-leader avec un tapis de plus d’un demi-million, loin devant son concurrent le plus proche.

Au terme d’une journée guillotine pour de nombreux français et têtes de série du circuit, il ne reste plus que 36 joueurs sur les 203 qui ont commencé la journée. En route, on a perdu des joueurs comme Arnaud Mattern, Michel Abécassis, Sorel Mizzi, Julian Thew, Danny Ryan, Roger Hairabedian, et tant d’autres.

Après une bulle interminable qui a vu une myriade de short-stacks s’accrocher au peu de jetons qui leur restaient, la libération vint sous la forme d’une banale coin flip entre Felipe Ramos et Daniele Mazzia, ce dernier tombant du bon côté avec une paire de Dames gagnante.

L’ouragan d’éliminations post-bulle a emporté nombre de ces short-stacks, à commencer par nos deux français Damien Vidal et Fred Brunet. Les deux dernières heures du Day 2 ont servi à consolider le tapis des joueurs ayant mené la danse tout au long de la journée, tel Sebastian Ruthenberg, Michael Keiner, Chad Brown et bien sur Davidi, dont la progression vers la tête du classement a semblé inéluctable à mesure que les victimes s’ajoutaient à son tableau de chasse.

Rendez-vous cet après-midi à 15 heures pour la suite de l’European Poker Tour à l’Espagnole. 36 joueurs vont tenter de se qualifier pour la table finale à 8 joueurs : la journée sera longue et passionnante à n’en point douter.

La journée n’est pas finie !

- 13 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

Il ne reste que 15 minutes au compteur, mais ce Day 2 a encore des histoires à nous raconter. Témoin cette main énorme :

Un joueur relance à 15,000 (trois fois la blinde) en début de parole.

Derrière, Davidi Kitai se contente de payer.

Jonas Klausen fait de même au bouton.

De petite blinde, Maria Maceiras découvre

Valet de trèfle Valet de pique

Logiquement, elle envoie le tapis pour 95,000 au total.

Le gros blind, à qui il ne reste plus qu’un minuscule 32,000, réfléchit cinq minutes et passe.

Le relanceur initial jette ses cartes rapidement.

Davidi regarde la croupière et annonce en secouant les bras : « all-in »

Jonas sort du coup. Maria retourne ses Valets, et est désemparée de constater que Davidi s’était embusqué avec

As de carreau As de coeur

Coverage par Winamax

Le board 3 de trèfle 6 de carreau Dame de coeur 4 de trèfle 4 de pique ne change rien à l’affaire, et la dernière joueuse de cet EPT est éliminée en 40ème place, tandis que le membre du Team Winamax rajoute plus de 130,000 à son stack, consolidant sa position de chip-leader en cette toute fin de Day 2. Il possède désormais 450,000 !

Coverage par Winamax

Plus de baguettes ?

- 13 septembre 2008 - Par Benjo DiMeo

En marchant autour des sept dernières tables, je n'ai pas trouvé Damien Vidal. Aurait-il subi l'élimination ? On dirait bien. Si c'était le cas, cela signifierait qu'il ne reste plus aucun français dans cet EPT Barcelonais. Zut, alors.