masquer le menu

Back to back cocorico : ElkY remporte l'EPT des Bahamas !

- 11 janvier 2008 - Par Benjo DiMeo

Coverage par Winamax
photo : Chris Hall/www.blondepoker.com

Il l'a fait ! Après sept heures de domination totale en table finale, la légende online Bertrand « ElkY » Grospellier a remporté son premier titre majeur aux Bahamas, lors de la PokerStars Carribean Adventure. Le français a triomphé de 1135 joueurs au terme de six jours de combat, pour remporter le trophée et le premier prix de 2 millions de dollars.

Et quelle sacrée performance ! A une table peuplée de jeunes américains biberonnés au poker en ligne, ElkY a terrassé cinq de ses sept adversaires, monopolisant le jeu quasiment de bout en bout. Après un round d'observation d'une heure où David Pham a utilisé son énorme chip-leader pour prendre le contrôle de la table, Grospellier a remporté une coin-flip cruciale pour éliminer Ricky Forenbach. Quelques minutes plus tard, il prenait l'avantage sur Pham, battant ce dernier avec une quinte ventrale trouvée sur le tournant. Dès lors, ce fut l'hécatombe, ElkY collectant les scalps les uns après les autres, et envoyant le désormais ex-chipleader dans les cordes. Christian Harder, short-stack, tomba avec une paire de sept contre les Valets du français. Puis, l'excellent Joe Elpayaa sortit avec Roi-Valet contre As-Dame. Encore une élimination signée ElkY.

Le Dragon, mal en point, reprit des couleurs en éliminant Craig Hopkins, beaucoup trop patient dans cette finale. L'Anglais dut envoyer les quelques blindes qui lui restaient avec Roi-8, insuffisant contre la paire de Dix de l'Américain.

ElkY continuait de diriger le spectacle, et passa la barre des dix millions en jetons dans la bataille à quatre joueurs, relancant presque chaque pot. L'élimination de Pham vint des mains d'ElkY – qui d'autre ? - lorsque ce dernier trouva une couleur sur la rivière contre les deux paires du vétéran.

Kris Kuykendall a joué un très bon poker durant cette finale, pour finir par perdre une main cruciale : As-Dame de carreau à tapis avant le flop contre les Rois de Hafiz Khan. Aucune aide ne vint sur le flop, ne laissant Kuykendall qu'avec 1,5 millions aux blindes 60,000/120,000. Le jeune américain fut logiquement le suivant à sortir, victime de Hafiz Khan.

Le tête à tête pouvait commencer. Surement que dans un coin de sa tête, ElkY repensait à cette finale EPT à Copenhague, presque un an plus tôt jour pour jour, où le titre lui avait échappé d'un cheveu. Avec 15 millions pour le français contre 9 millions pour l'Américain, tout le monde s'accordait à dire que l'on pourrait avoir affaire à un long tête à tête.

En fait, pas du tout. Immédiatement, ElkY prit le contrôle des débats, relancant chacun de ses boutons, tandis que son plus timide adversaire se contentait de payer, ou de jeter ses cartes. Grospellier prit un gros pot avec un brelan d'As joué en sous-marin, et cinq minutes plus tard, c'était fini : Khan, sans doute exaspéré par l'aggression constante d'ElkY, sur-relanca à tapis avec 9-3 dépareillés. Mauvais timing : Grospellier le paya en une seconde avec une paire de huit.

Coverage par Winamax
photo : Chris Hall/www.blondepoker.com

Un board sans histoire fut retourné par le croupier, et l'on tenait le nouveau champion de l'EPT des Bahamas. Trois semaines après le sacre d'Arnaud Mattern à Prague, c'est encore un français que l'on allait voir brandir le trophée. Une victoire importante à plus d'un titre. D'abord, et il sera bientôt inutile de le préciser, les joueurs français ne sont plus là pour faire de la figuration. Et surtout, cette victoire vient comme une consécration, et une confirmation pour ElkY, comme il l'expliquera dans son interview post-victoire. La PCA est LE tournoi des joueurs en ligne par excellence, une des plus attirant plus de 700 qualifiés internet, et l'ensemble des ténors de la nouvelle génération. Voir ElkY, emblème d'une génération dopée au multitabling, triompher de ses pairs : tout un symbole.

Ainsi se termine une semaine de couverture du plus gros tournoi jamais organisé en dehors des WSOP. A n'en point douter une sacrée réussite, avec la plus belle conclusion qui soit. Merci de nous avoir suivi si nombreux. En direct des Bahamas, je vous quitte et vous dis : à bientôt !

Résultats
Vainqueur : Bertrand "ElkY" Grospellier 2,000,000$
2/ Hafiz Khan 1,094,976$
3/ Kris Kuykendall 800,000$
4/ David Pham 600,000$
5/ Craig Hopkins 450,000$
6/ Joseph Elpayaa 300,000$
7/ Christian Harder 200,000$
8/ Richard Fohrenbach 150,000$

Finale !

- 10 janvier 2008 - Par Benjo DiMeo

Un joueur français en table finale d'un tournoi majeur du circuit professionnel ! Cette phrase, vous l'avez déjà lue 150 fois au cours des six derniers mois, et la tendance n'est pas prête de s'inverser : les tricolores ont le vent en poupe ! Trois semaines à peine après le triomphe d'Arnaud Mattern à Prague, la France sera à nouveau représentée aujourd'hui en finale de l'étape Bahaméenne de l'European Poker Tour. Et pas par n'importe qui ! Bertrand Grospellier, dit “ElkY”, fut le premier joueur online à percer en France.

Coverage par Winamax

Au terme d'une folle journée qui l'a vu tomber dans les profondeurs puis remonter de manière spectaculaire, ElkY possède le deuxième tapis de la table finale. L'ancien gamer pro a eu une entame de match difficile, ne recevant que peu de respect de la part de ses adversaires, qui n'ont cessé de le surrelancer. La remontée s'est opérée après un brelan de cinq qui a tenu contre le tirage couleur de William Thorson. Ensuite, ce fut le “ElkY” show, un festival de relances et surrelances, et aussi, il en faut toujours, une dose de chance, dans un enorme pot à tapis préflop contre Allisen Connor. As-Roi contre une paire de Rois : Grospellier était mal en point dans ce pot de 3,7 millions. Un As au flop plus tard, et le français était propulsé chip-leader.

De 40 joueurs au départ du Day 4, ils ne sont donc plus que 8. Parmi les têtes de séries ayant pris la porte de sortie, on trouve Victor Ramdin, Rhett Butler, Eric Lynch, ou encore Thierry Van Der Berg. Saluons la performance du Belge Thierry Neuville, tombé en 18e place (48,000$ de gains), et l'incroyable parcours de l'amateur Jacques Zaicik, éliminé aux portes de la finale en 12e place (88,000$).

William Thorson, pressenti comme prétendant au titre, fut le dernier éliminé de la journée, mis à mort par David Pham qui a superbement slowplayé ses As pour piéger l'aggressif Suédois. Ah, David Pham... Le vétéran du circuit aux multiples titres internationaux a joué comme une véritable machine de guerre tout au long de la journée, et c'est avec plus de 30% des jetons en circulation qu'il débutera la table finale aujourd'hui.Pour le reste, le casting est essentiellement jeune et Américain :

":
David Pham (USA) 7,390,000
Bertrand "ElkY" Grospellier (France) 3,060,000
Joe Elpayaa (USA) 2,755,000
Haffiz Khan (USA) 2,560,000
Kris Kuykendall (USA) 2,150,000
Richard Fohrenbach (USA) 1,855,000
Craig Hopkins (UK) 1,770,000
Christian Harder (USA) 905,000


Coverage par Winamax

Comme hier, je serai derrière le micro toute la journée pour commenter le direct en compagnie de joueurs pros français. Soyez au rendez-vous dès 16h (heure française) pour assister à, on l'espère, un nouveau sacre français. Bonne journée à tous !

French Fishes

- 9 janvier 2008 - Par No Soucy

Après 2h de jeu dans ce 4ème jour, une petite interview des 2 français encore en course.



Le tournoi en direct !

- 9 janvier 2008 - Par Benjo DiMeo

Dès 18h (heure française), suivez la retransmission en direct de l'épreuve, depuis les premiers coups jusqu'à l'obtention d'une table finale. Je serai derrière le micro en compagnie de joueurs pros pour commenter et analyser l'action !

Cerise sur le gateau, c'est la table d'ElkY et William Thorson qui a été choisie pour commencer la retransmission !