masquer le menu

Rideau

- 16 février 2011 - Par Benjo DiMeo

Message perso

Avant de partir, tout de même un dernier mot, et ce mot ça sera « merci » aux équipes de l'Aviation Club de France pour leur accueil, je ne cite pas de noms car j'en oublierai forcément un ou deux et ça va créer des problèmes, ils vont prendre la mouche et plus me dire bonjour, etc, etc, mais merci à tous ceux qui nous ont fait sentir chez nous ces huit derniers jours, croupiers, superviseurs, chefs de salle, le directeur du tournoi, le Grand Manitou, les serveurs (sauf un), le mec du vestiaire, bref à peu près tout le monde. Voilà, cette fois j'ai fini. A la prochaine !

Benjo

La femme Nikitina

- 16 février 2011 - Par Benjo DiMeo



Est-ce que quelqu'un pourrait prévenir Harper qu'en fait, c'est à son tour d'écrire la conclusion ? Un petit post de 3,000 signes dans la rubriques « News » de Wam suffira. Parce que là, il est six heures du matin, tout le monde est parti depuis longtemps, sauf les reporters les plus acharnés : on vient d'assister à une très, très longue table finale ici à l'Aviation Club de France, en grande partie à cause des interminables pauses programmées avec une fréquence beaucoup plus élevée que d'habitude. Bon, allez, je vais essayer quand même.

Comment résumer les Euro Finals of Poker en un mot ? « Choucroute » ne fera pas l'affaire, « chaussure » non plus, et encore moins « tubercule ». En revanche, « rose », pourrait convenir à la limite, puisque rose, c'est la couleur des filles, et c'est une fille qui a gagné, ce qui n'arrive pas souvent, en fait il n'y a qu'un précédent dans l'histoire du World Poker Tour, c'est Van Nguyen (l'épouse de Men the Master), et encore, c'était lors d'un tournoi sur invitation, donc pas ouvert à tout le monde, donc pas démocratique, donc çà compte pas, voilà, en fait, ce soir c'était la première fois.



La fille en question (l'une des quatre ou cinq au départ), c'est Natalia Nikitina. On avait jamais entendu parler de la russe auparavant, mais elle nous a rapidement conquis avec sa technique savamment travaillée et, il faut bien le dire, son charme glacé, dur et froid, typique des beautés de l'Est.

Ce soir, sur les Champs-Elysées, chacun des finalistes méritait de gagner, ou presque. Sam Trickett, revenu d'entre les morts et qui ne put finalement faire mieux que la sixième place. Tobias Wagner, le pro allemand au style sans tâches. Jean-Lou Tepper, le businessman serrure capable de coups de poker formidables. Benjamin Pollak, bien sur, chip-leader victime de coups à peu près inévitables. Et enfin Alexandre Brivot, le pro de l'ombre qui s'est pour la première fois révélé au grand jour devant les caméras de télévision, et dont la chute sur la dernière marche avait plus à voir avec la variance, le manque de réussite, le destin, les Dieux du poker qui se retournent contre lui, bref, appelez ça comme vous voulez, il a manqué de cul, un point c'est tout. Et ces paroles n'ont aucunement pour but d'enlever du mérite à Natalia, qui mérite sa victoire autant que les autres l'auraient méritée.



Natalina va t-elle gouter au cirque médiatique du poker ?

Au moment de conclure, pour de vrai, pour de bon, cette longue semaine passée à l'Aviation Club de France, je me demande une seule chose : est-ce qu'on va revoir Natalia ? A t-on affaire à une étoile filante, qui va repartir dans l'anonymat de ses cash-games ultra secrets de Moscou pour ne plus jamais réapparaître dans une compétition publique ? Où au contraire, est-on en présence d'une future star médiatique du poker, qui va plonger la tête la première dans l'univers des tournois, un univers qu'elle découvrait à peine ici à Paris ? Je ne serais pas étonné qu'elle opte pour la première solution.

Benjo

Résultats

- 16 février 2011 - Par Benjo DiMeo

Euro Finals of Poker – Aviation Club of Poker
World Poker Tour – Regional Series
188 joueurs – 5,300 € l'entrée




Vainqueur: Natalia Nikitina (Russie) 243,830€ (deal pour 211,000€)

Runner-Up: Alexandre Brivot (France) 174,170€ (deal pour 200,000€)
3ème: Jean-Lou Tepper (France) 113,210€
4ème: Benjamin Pollak (France) 69,670€
5ème: Tobias Wagner (Angleterre) 52,250€
6ème: Sam Trickett (Angleterre) 43,545€
7ème: Ingo Paulus (Allemagne) 34,835€
8ème: Nicolo Calia (Italie) 26,120€

9ème: Nichlas Mattson (Suède)17,412€
10ème: Jean-Fraçois Tyczynski (France) 13,065€
11ème: Jérôme Zerbib (France) 13,065€
12ème: Philip Jacobson (Suède)13,065€
13ème: Yacoub Dori (France) 13,065€
14ème: Bruno Benveniste (France) 8,710€
15ème: Ilan Boujenah (France) 8,710€
16ème: Emile Petit (France) 8,710€
17ème: Manuel Bevand (Team Winamax) 8,710€
18ème: Isabelle Mercier (Canada) 8,710€

Benjo

Tintin chez les Soviets

- 16 février 2011 - Par Benjo DiMeo



Alexandre pousse son tapis au bouton, et Natalina paie. Elle révèle ACoeur2Coeur, et pour la seconde fois en dix minutes, la voilà soumise au test ultime : elle est couverte, et dominée par le APiqueQCarreau de l'homme à la houpette.

Au flop : un 2. « Oh, non », disent les supporters de Tintin et ceux dont les obligations professionnelles les tiennent éveillés contre leur gré à cette heure tardive.

Natalina double son tapis, et reprend par la même occasion l'avantage, avec un tapis estimé à 3,6 millions. La situation est (de nouveau) renversée, et bascule définitivement quelques minutes plus tard, quand Alexandre pousse à nouveau son tapis au bouton. Natalina le paie avec ATrèfle3Pique. Elle est cette fois devant, et va le rester contre le KPiqueJCoeur d'Alexandre.

Alexandre Brivot est éliminé en seconde place. Il remporte officiellement 174,170 euros, mais nous vous avons déjà annoncé qu'un deal à 200,000 chacun a été conclu avant le départ du heads-up.

Benjo

En fait, c'est pas fini

- 16 février 2011 - Par Benjo DiMeo

Dès la main suivante, Alexandre est au bouton, il regarde ses cartes, demande à Natalina combien il lui reste, celle-ci, agacée, montre ses jetons en secouant la tête, l'air de dire « tu sais pas combien j'ai ? J'ai plus rien ! », Alexandre dit « tapis », Natalina regarde ses cartes, et dit « call », l'air d'avoir envie de casser quelque chose.

Les jeux : paire de 5 pour Brivot, As-10 pour Nikitina. Le flop apporte un As, le turn un 10, la rivière une carte qui fait pousser un soupir aux techniciens et aux journalistes pas vraiment passionnés par leur métier, puisque ce n'est pas un 5, et cela signifie donc que l'on va devoir rester un peu plus longtemps.

Nikitina double pour remonter à ce qui nous semble être vingt blindes, mais c'est difficile à dire de là ou on est. Disons 1,8 millions environ, contre les 2,8 millions de Brivot.

Benjo