WiPT : on sait ce que vous avez fait le week-end dernier

Par dans

Grenoble, Caen, Pau et Strasbourg : les 7 et 8 janvier derniers, la caravane du WiPT était littéralement aux quatre coins du pays. Revue de presse (contenant au moins un scoop).

664 joueurs réunis sous le toit du Summum de Grenoble, ça donne ça

Le week-end dernier était celui de la reprise pour le Winamax Poker Tour. Vous nous aviez d'ailleurs tellement manqué après tout un mois de pause, que nous avons quadrillé l'Hexagone pour venir à votre rencontre aussi bien à Caen que StrasbourgPau ou encore Grenoble. Maxi-étape de 600 joueurs sur le papier, cette dernière a d'ailleurs affiché plus que complet, avec 664 participants au compteur. Au total, vous êtes plus de 1 200 à avoir tenté durant ces deux jours de décrocher l'un des précieux tickets dorés synonymes de qualification pour la Grande Finale. Un sésame finalement obtenu par 23 petits veinards, à retrouver dans notre galerie photos actualisée.

Comme à l'accoutumée, les articles de presse ont plu un peu partout à l'occasion de ce retour en force du WiPT. Ceux qui ont déjà lu en large et en travers le reportage sur place de Benjo autour de l'étape grenobloise pourront aussi se jeter sur les bonnes feuilles du Dauphiné Libéré, qui a consacré à l'événement pas moins de cinq articles et une galerie photos. Forcément, l'enfin du pays Pierre Calamusa, également passé devant les caméras de Grenoble TV, a le droit à son papier, le décrivant comme "sûr de lui, ne [tarissant] pas d'éloges sur ces compétences." En parallèle, le papa du Tour Matthieu Duran est revenu sur la génèse du projet. "Quand nous avons lancé ce championnat il y a six ans, certains se sont moqués de nous en le rebaptisant "Sous-préfecture Poker Tour," explique-t-il. La formule est péjorative, mais nous revendiquons cet ancrage local. Ça permet de créer un lien humain avec les utlisateurs de notre site." Deux hommes à retrouver aussi du côté de France Bleu, venu faire un tour au Summum, l'une des plus grandes salles de spectacle de la ville, reconvertie en room de poker éphémère.

Autre Grenoblois de coeur et de sang, Mike d'Inca se devait d'être de la partie

Le Dauphiné se plait également à donner la parole à de parfaits amateurs, comme Sébastien, pensionnaire du Grenoble Poker Montois - "Le nombre de personnes est impressionnant, ça change vraiment des compétitions que l'on organise habituellement." ou Amandine, rare femme au milieu de tous ces mâles, qui ne fait que peu de cas de son statut de minorité - "Ce que j'aime, c'est jouer, c'est tout." 

Au-delà de cette franche réussite en terre iséroire, s'il fallait retenir un maître-mot de ces deux jours, ce serait "stade". À Caen et Strasbourg, nos tables avaient pris place respectivement dans les prestigieuses enceintes de Michel d'Ornano et de la Meinau. Outre ce cadre on ne peut plus inhabituel, les 131 joueurs joueurs normands - un record pour une étape sur un jour - ont eu le plaisir de taper le carton avec deux de nos WIP, l'inévitable Moundir et le footballeur Bernard Mendy (photo), qui a débuté sa carrière professionnelle au Stade Malherbe. Cette fois, ce sont Ouest France et France 3 qui se sont faufilés entre les tables, ces derniers tendant le micro à notre envoyé sur place Antoine Aivand, et à Christophe Launay, animateur de la radio DL Poker. De son côté, La Presse de la Manche profite de l'occasion pour un article tout en chiffre, listant aussi bien le nombre de minutes jouées par le premier sortant du tournoi (7), que l'âge du tenant du titre Cyril Georges (20 ans).

Au coeur de la Meinau

Plus à l'est, Les Dernières Nouvelles d'Alsace ne sont pas passés à côté de la présence de notre cher PDG Alexandre Roos, se fendant d'un papier en forme de portrait, brossant à la fois le passé, le présent et le futur de Winamax."On a investi 30 millions d'euros en 2010 pour démarreret on a fait venir notre équipe qui avait monté Caramail, donc des gens que nous connaissions et avec qui on avait déjà fait de belles choses," détaille-t-il avant de poursuivre : "On est en cours de recrutement pour monter, en 2017, les sites espagnol, italien et portugais de Winamax." On vous avait dit qu'il y allait avoir du mouvement cette année !

Terminons enfin avec Pau, où 110 joueurs ont pu en découdre dans le cadre cossu du Palais Beaumont (photo), attirant du même coup l'oeil de Sud Ouest (article abonnés).

On vous laisse avec cette échantillon de lectures, avant de vous donner rendez-vous dès les 14 et 15 janvier. Vous pourrez croiser nos teddys bleus le long de neuf étapes de 120 joueurs (!) disséminées à AmiensNantesAuxerreBordeaux et Lyon. Quant à ceux qui attendent toujours de remporter leur pass pour la Finale, une cohorte de satellites en ligne payants déboule dans notre grille de tournois à partir de ce week-end. Bonne chance à tous !
 

Hier à Grenoble, demain à Poitiers pour la dernière maxi-étape de 600 joueurs : Florian Decamps termine son année au sein du Team au milieu des amateurs

Ce n'est pas tous les jours que le poker s'invite à d'Ornano

Les rumeurs étaient donc vraies, un seigneur Sith a bel et bien trouvé refuge du côté de Pau

Les finalistes de samedi à Strasbourg


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter