WiPT : découvrez le programme de la Grande Finale

Par dans

21 tournois, 1 million d’euros garantis : le Cercle Clichy-Montmartre ne va pas désemplir du 15 février au 6 mars !

CCMLes derniers tournois Tremplin du Winamax Poker Tour se sont tenus mercredi soir. Le grand périple de la caravane du Tour est sur le point de s’achever : après les étapes de Lyon (600 joueurs ce week-end, je serai sur place pour un reportage) et celles de Lille, Troyes, Bordeaux, Nice et Clermont-Ferrand, nous aurons fait la connaissance avec la totalité des 150 qualifiés freeroll pour la Grande Finale du WiPT !

Nous sommes à moins de deux mois de cette Grande Finale : cela nous semble être le bon moment pour dévoiler le programme des réjouissances qui nous attendent au Cercle Clichy-Montmartre. Et de fait, les festivités démarreront bien plus tôt : la première des 21 épreuves au programme débutera dès le jeudi 15 février !

Dates, horaires, structures, garantis : cliquez-ici pour découvrir le programme complet du WiPT au CCM. Accrochez-vous : nous garantissons un million d'euros de dotation minimum sur l'ensemble des tournois, dont la moitié rien que pour le Main Event.

Parmi les tournois qui ont retenu notre attention, on note :

Le Colossus, qui entamera le festival du 15 au 19 février. 200 € l’entrée, 100 000 € garantis, et un fonctionnement calqué sur le Colossus des WSOP : l’argent sera atteint dès le Day 1 sur chacune des cinq journées de départ au programme ! Ne vous y trompez pas, il s'agira bien d'une grande première pour un tournoi live en France. On compte sur vous pour lui réserver un accueil triomphal.
Le Monster Stack à 400 € (100 000 € garantis) : structure XXL (avec deux Day 1) du 23 au 26 février !
Le High Roller à 1 500 € : on garantit 250 000 € pour le tournoi le plus cher du festival, qui se tiendra sur trois jours du 27 février au 1er mars. Attention : un seul Day 1 est programmé.
Le 6-max : en fin de festival, un beau tournoi short-handed (800 €, 50 000 € garantis) pour tous ceux qui se disent que l’attente est beaucoup trop longue avant le SISMIX ! Un format qui plus est particulièrement rare au Cercle Clichy-Montmartre, qui privilégie le fullring pour pouvoir recevoir un maximum de joueurs. On ne serait donc pas surpris d'y retrouver la crème de la scène parisienne.
Parmi les autres friandises au programme, on retrouve pêle-mêle du PLO, un Bounty Progressif, des Turbos, et le traditionnel Irish de clôture. Une batterie de satellites a été mise en place, dont un très alléchant « All Inclusive » à 250 € le 18 février : il vous permettra de décrocher votre qualif' pour quatre tournois d’un coup pour un total de 2 750 € (Main Event, High Roller, Monster Stack et Bounty ou Omaha) !

Grande Finale

L’architecture du Main Event, elle, ne change pas avec quatre Day 1 programmés jeudi 1er mars et vendredi 2 mars (vous avez le choix entre débuter à 10h ou 19h, et donc jouer de jour et de nuit). C’est vers la fin du tournoi que l’on notera quelques changements : les horaires de début de journée ont été quelques peu avancés ! Modification attendue également au niveau de la structure puisque, comme à Marrakech et Dublin l'an passé, le tapis de départ passera de 20 000 à 50 000 jetons, avec des antes présentes dès le premier niveau de jeu.

On ne le rappellera jamais assez : chaque année, la Grande Finale du Winamax Poker Tour fait déborder le Cercle Clichy-Montmartre, et a toujours affiché complet en sept années d’existence (nous attendons comme d'habitude plus de 1200 joueurs, sans re-entry possible !). Ne tardez donc pas à sécuriser votre ticket :

En remportant l’un de nos satellites organisés sur Winamax le dimanche soir.

En dépensant vos Miles dans notre boutique VIP.

En réglant votre inscription par carte bancaire sur le site officiel du Cercle Clichy-Montmartre. Le guichet des inscriptions sera bientôt ouvert chez eux : surveillez Twitter ou notre home-page, on vous tiendra au courant !

À très bientôt place de Clichy.


Benjo DiMeo

Reporter poker. Racontait déjà des coin-flips avant l'invention du Valet de pique.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter