Tout ce que vous rêviez de savoir sur le Costa Rica (et plus encore)

Par dans

Christophe Colomb, des colibris, des bananes comme s'il en pleuvait et un volcan en éruption : tous ont un lien avec ce petit pays d'Amérique centrale. Promis, vous allez apprendre des choses aujourd'hui.

Ah, le Costa Rica ! Un pays avec un nom pareil - littéralement la Côte Riche - sonne bien entendu comme une destination paradisiaque. Et cela tombe plutôt bien puisque c'est là-bas que partira le vainqueur du prochain Sunday Surprise, pour un voyage d'une semaine avec la personne de son choix, entre hôtels de luxe, jungle, kayak et tyrolienne.

Mais au final, que sait-on vraiment de cette lointaine contrée d'Amérique centrale, d'à peine plus de quatre millions et demi d'habitants, surnommés les ticos, et sorti uniquement après tirs au but par les Pays-Bas, en quart de finale de la dernière Coupe de Monde de football au Brésil ? Parce qu'il n'est jamais trop tard pour un petit cours de géopolitique ludique, on vous guide au pays d'Humberto Brenes, double champion WSOP 1993.

Christopher was here

À en croire les livres d'Histoire, le premier Européen à avoir posé le pied en terre costaricienne n'est autre que Christophe Colomb. Le débarquement a eu lieu lors du dernier voyage en Amérique du célèbre explorateur gênois, le 8 septembre 1502. Le territoire est alors baptisé Veragua. Il faudra attendre 1539 avant que des notables du Panama qualifient de Costa Rica cette récente colonie qui les sépare du Nicaragua.

Le paradis de la biodiversité

Avec une superficie de 51 100 kilomètres carrés - soit 6 500 de moins que le lac Michigan - le Costa Rica ne représente que 0,03% des surfaces émergées terrestres. Néanmoins, le pays concentre, selon les chiffres, entre 4,5 et 6% de la biodiversité mondiale. On y recense notamment 10% des espèces de papillon du monde entier, 51 des 300 espèces de colibris d'Amérique (photo), 11 500 espèces de plantes (dont 1 200 variétés d'orchidées), 20 000 types d'araignées ou encore 34 000 d'insectes. Selon un rapport de 2007, 160 nouvelles espèces seraient ainsi découvertes chaque année ! Et nul doute qu'il reste du travail. Une incroyable diversité qui s'explique en partie par une décision gouvernementale, effective depuis mars 2014, de fermer tous les zoos du pays pour en relâcher leurs occupants. Conséquence logique, 25,6% du territoire est classé en tant que parc national ou réserve écologique.

(Crédit photo : costarica-decouverte.com)

Terre... brûlée...

Situé au coeur de l'arc volcanique d'Amérique centrale, le Costa Rica est une terre riche en volcans. Si la plupart sont éteints, une demi douzaine d'entre eux reste encore en activité. Le Turrialba, s'est même réveillé en mars dernier, bloquant le trafic aérien, une partie de ses cendres atteignant la capitale San José. Les deux plus connus et les plus visités du pays restent le Poás, dont le cratère principal, occupé par un lac d'acide, est le plus large du monde (1 320m de diamètre) et l'Arenal (photo), qui était en constante éruption de juillet 1968 à décembre 2010 ! Une curiosité que pourra voir de très près le vainqueur du Sunday puisqu'une excursion est prévue dans le parc national du même nom.

(Crédit photo : swisscostarica-realestate.com)

La Suisse d'Amérique centrale

Indépendant depuis 1821, le Costa Rica devient en 1949 le premier pays au monde à supprimer constitutionnellement son armée, conséquence plus ou moins directe d'une guerre civile l'année précédente qui fit près de 1 000 morts. En 1983, le président Luis Alberto Monge proclame la "neutralité perpétuelle" du pays, comme l'avait fait la Suisse en 1815. Le Costa Rica donne depuis la priorité à la protection de l'environnement, - comme vu plus haut -,  la santé mais aussi à l'éducation, avec un taux d'alphabétisation de 96%, bien au dessus de la moyenne régionale, et supérieure par exemple au Portugal ou à la Turquie.

Mais aussi...

Il n'y a pas de noms de rues et donc pas d'adresses au Costa Rica. Pour envoyer une lettre à un ami, pensez donc à préciser qu'il habite "la maison à la porte rouge 200m au nord de la fontaine" ou celle derrière le "grand portail blanc juste à côté du bar". Bonne chance pour demander votre chemin.

Le Costa Rica est le deuxième plus gros exportateur de bananes au monde.

À 7h du matin, toutes les radios du pays jouent l'hymne national.

Voilà de quoi vous faire une idée de ce qui vous attend. Mais pour cela il faudra remporter le tournoi, prévu, comme le veut la coutume, dimanche à 20h30. Et pour un droit d'entrée de 10 euros, vous pourrez même toucher une part des 40 000 euros garantis. Comme on dit à San José : que pura vida !


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur TwitterSuivez Flegmatic sur Instagram