Top Shark : la finale la plus longue

Par dans

12 jours et 12 nuits de compétition calqués sur le calendrier des Winamax Series, et 4 prétendants au contrat de 50 000 € au sein du Team Winamax : à la veille du grand final, retour sur leurs profils et parcours.

Top Shark Academy

Tel des décathloniens de notre jeu favori, ils ont dû prouver leur valeur et leur polyvalence à travers pléthore d'épreuves différentes qui font le joueur de poker d'aujourd'hui. Ils se sont affrontés lors de tables finales, en mode cash game ou en heads-up, ont défié en duel les membres du Team Winamax, se sont jetés à corps perdu dans la jungle des micro-limites, en tournois comme en Expresso, ont vécu leur baptême du feu devant les caméras lors de sessions streamées en direct, ont dû faire preuve de qualité technique, de pédagogie, clarté et dynamisme au moment de concocter plusieurs commentaires vidéo... Bref, ils se sont probablement retrouvés confrontés à une plus grande variété de situations en une poignée de semaines que depuis le début de leur carrière pokeristique. Mais dimanche, c'est un défi encore plus grand qui les attend.

Eux, ce sont les quatre finalistes de la Top Shark Academy, chacun issu, fait rare sinon inédit dans l'histoire de la compétition, de l'une des quatre semaines de qualification possibles. Mais qui - par ordre d'entrée dans l'Académie - de Loïc alias _Winda, Corentin alias Crypto_Nit, Frédéric alias -Alouette- ou Simon alias 4MyGrdMother apposera son nom dans quelques jours au bas d'un contrat d'une valeur de 50 000 € qui le fera entrer dans le Team Winamax ? La question est d'autant plus ouverte qu'aucun favori clair ne semble se dégager, et surtout que les modalités de cette fatidique septième semaine ont été revues pour cette édition.

Que les aficionados du concours depuis ses premières heures se rassurent : il s'agit toujours d'un marathon MTT, entamé avec un capital de 3 000 € offert par Winamax et au terme duquel seront comptabilisées les dix meilleures performances de chaque candidat selon la légendaire formule du Grand Prix, tenant compte à la fois du buy-in, du nombre d'entrants et de la place finale. La différence cette année vient de la durée du challenge, qui s'étale pour la toute première fois sur l'intégralité des Winamax Series, du dimanche 2 janvier à 13 heures au jeudi 13 janvier à 23h59. "Le marathon passe en mode Iron Man !," métaphorise ainsi François Pirault, Top Shark en titre et recordman sur l'épreuve. Un homme de sages conseils donc, que nos finalistes seraient bien avisés de lire attentivement sur la page dédiée. En attendant de vous livrer leurs exploits quasi quotidiennement dans ces colonnes, on vous rafraîchit la mémoire, pour vous aider, si ce n'est déjà fait, à choisir votre petit favori.

_Winda : la prime au mérite ?

Loic _WindaIl a souvent brillé. Il a parfois fauté. Une semaine il caracolait en tête des charts... pour aussitôt dégringoler la semaine suivante. C'est certain : plus que tout autre candidat de la promo 2022, _Winda s'est fait remarquer sur chaque épreuve de cette Top Shark Academy. En premier lieu car il est le seul des quatre finalistes ayant rejoint la compétition dès la première semaine de qualification. Aucun autre que lui ne peut donc se vanter d'avoir participé à absolument toutes les épreuves au programme. Cela fait-il de lui le candidat le plus méritant de cette édition ? On peut le penser... mais cela n'aura aucune importance au moment d'attaquer la finale, car à l'aube du maxi marathon MTT concluant le concours, tous les candidats partent sur un même pied d'égalité. Rembobinons tout de même le parcours de Loïc dans l'Academy, car il mérite qu'on s'y attarde. Le grinder des Bouches-du-Rhône est donc âgé de 24 ans au moment de faire son apparition sur notre radar : nous faisons connaissance avec un joueur à l'expérience relativement récente (un peu plus de 3 ans de poker au compteur), mais qui peut se targuer de n'avoir "pas dépensé le moindre centime de [sa] propre poche", ayant commencé sa carrière sur les freerolls de Winamax. En Semaine 1, _Winda se classe deuxième de l'épreuve ICM, mais le jury lui colle l'avant-dernière note sur l'épreuve théorique. Déjà nominé, Loïc est sauvé une première fois par le public, qui lui accorde une belle majorité de votes face aux trois autres candidats en danger. Ce démarrage poussif, _Winda le fait oublier dès la Semaine 2 en montant la plus grosse bankroll sur l'épreuve Expresso, avant de se montrer tout à fait à l'aise aux côtés de PonceP sur l'épreuve de stream. Le voilà qui passe de nominé à Major de Promo ! Rebelote en Semaine 3 : une deuxième place sur l'épreuve Battle Royale puis une analyse Winamax Live Sessions bien maitrisée lui permettent de rester Major. Il s'en est d'ailleurs fallu de peu pour que _Winda signe un triplé : vainqueur de 9 duels sur 16 face au Team Winamax puis auteur de la vidéo de présentation la plus enthousiasmante, il est néanmoins battu par Crypto_Nit au moment de déterminer le Major. Pas décontenancé, _Winda fait un carton sur l'épreuve de montée de bankroll en MTT en Semaine 5 (313 € de profit en quatre jours !) mais se plante sur le second commentaire Winamax Live Sessions, sans pour autant être nominé. Nominé, il le sera une seconde fois sur le dernier vote de cette édition : toujours aussi à l'aise devant une caméra (cette fois sur l'épreuve de vidéo commentée en cash-game), il rate néanmoins raté le rendez-vous des heads-up entre les candidats (5 victoires sur 16). Cet ultime scrutin face au membre du Stream Gang BigZoowAAp enregistrera une affluence historique, chacun tentant de s'attacher un maximum de soutiens influents 24 heures durant (certains d'entre eux suscitant la controverse). A la fermeture des bureaux de vote, la tension atteignait un paroxysme inédit : seulement cinq voix séparaient les deux prétendants... Au cours des douze prochains jours, ce jeune homme très occupé ("Je finis ma 2ème année de master qui mélange cours et enseignement : je suis professeur de maths en lycée") va tenter d'écrire la plus belle conclusion qui soit à une saga aussi mouvementée que passionnante, afin de rejoindre le Team Winamax, "une grande famille où l'on aimerait être adopté."

Crypto_Nit : le 4 à la suite ?

Corentin Crypto_NitLe parcours de Crypto_Nit au sein de cette Top Shark Academy ressemble à s'y méprendre à celui d'un champion en puissance n'attendant plus que son happy ending. Entré en Semaine 2 il se distingue d'entrée par son panache en jouant quasi tout son capital sur un Expresso à 100 € pour viser la gagne, et par son aisance face caméra lors d'une courte session streamée, durant laquelle il parvient à concilier anecdotes, réussite et technique, en usant d'une stratégie exploitante étudiée pour l'occasion. Passé à un cheveu du titre de Major, il se montre plus discret en Semaine 3 lors de l'épreuve de Battle Royale façon cash game mais livre ensuite une première vidéo "Dans la Tête d'Adrián Mateos" bonne pour le Top 2. La quatrième semaine est celle de l'explosion et du premier trophée de Major de Promo, d'abord en dominant le Team Winamax en heads-up avec onze victoires sur seize, puis via une vidéo de présentation originale, en forme d'auto-interview sur le plateau de BFMTV. Corentin continue de se distinguer la semaine suivante, passant tout près de quadrupler sa bankroll en micro-limites tout en livrant un nouveau commentaire vidéo salué par les sages. Largement de quoi conquérir une deuxième statuette de Major, avant de récidiver dans la foulée, grâce à deux nouvelles deuxièmes places, en HU contre ses quatre camarades et suite à une vidéo de cash game fluide et dynamique. Trois fois Major en cinq semaines de présence au sein de l'Académie : voilà ce qui s'appelle une solide prestation d'ensemble, appelant désormais une confirmation lors de cette grande finale. "Je suis une luckbox humaine," avouait-il dans son questionnaire de présentation, agitant sous le nez une fiche Hendon Mob à quatre lignes dont trois victoires. "Pour l’anecdote, la veille de ma qualification à la TSA, j’ai gagné le freeroll Super Diamond. Quand je vous dis que j’ai de la chance !" Reste maintenant à savoir si sa bonne étoile continuera de briller pour lui lors des deux prochaines semaines. Habitué des tournois de 5 à 50 € ("avec quelques shots sur les 100+"), Corentin va devoir passer à la vitesse supérieure s'il souhaite ne pas se faire décrocher, et définitivement transformer ce coup d'essai en coup de maître.

-Alouette- : enfin paré au décollage ?

Frédéric -Alouette-39 ans. Un âge auquel beaucoup ont déjà dit adieu à leurs rêves les plus fous pour embrasser les responsabilités du quotidien. Mais pas -Alouette-. Père de deux enfants, grand amateur de sport, de trail et de randonnée, le Clermontois est aussi un joueur passionné et accompli depuis treize ans, qui connait l'importance de la valeur patience. Lauréat d'un tournoi Winamax Series en 2013, il en a remporté deux autres depuis, dont un gros Marathon Championship en 2020. Entre les deux, quelques bas, et une poignée de hauts retentissants, au premier rang desquels une deuxième place sur le Winamax Poker Tour en 2018 pour 73 000 €. Une confirmation pour celui qui se fait coacher depuis quelques temps par plusieurs pointures de la scène française comme Julien Pérouse, en même temps qu'un déclic, qui l'incite à passer officiellement professionel. Un homme qui sait donc prendre son temps et qui s'est enfin décidé cette année à plonger dans un bain rempli de jeunes requins aux dents acérés. Un baptême du feu entamé en Semaine 3, qui a bien failli ne durer que quelques jours : sixième et avant-dernier de l'épreuve de Battle Royale, il n'est pas passé loin de la double nomination éliminatoire, avant de sauver sa tête lors du vote de repêchage contre JeffBluffley. Il passe ensuite les Semaines 4 et 5 confortablement lové en milieu de classement, sans briller mais sans commettre d'écart majeur. Un constat qui s'applique également pour sa Semaine 6, où il évite de justesse la nomination avec deux quatrièmes places sur cinq candidats. "Joueur de MTT online de 20 à 250 €" avant toute chose, Frédéric se retrouve désormais sur son terrain de prédilection, et pourra compter sur "sa rigueur et sa discipline", deux de ses qualités qu'il met le premier en avant, pour tenir la distance et négocier du mieux possible le marathon qui l'attend. Après avoir servi de tremplin durant toutes ces années à de petits prodiges en pleine ascension, la Top Shark Academy 2022 sera-t-elle celle du triomphe de l'expérience ?

4MyGrdMother : vers un record de précocité ?

Simon 4MyGrdMotherDu haut de ses 18 ans, 4MyGrdMother est le Petit Poucet de cette onzième édition du concours de recrutement annuel du Team Winamax, et le plus jeune joueur ayant jamais atteint la finale de la Top Shark Academy. Et de loin : au cours des dix éditions précédentes, les plus jeunes candidats ayant atteint l'épreuve finale étaient alors âgés de 22 ans. Ils sont au nombre de trois... et deux d'entre eux ont intégré le Team ! Guillaume Diaz en 2014 puis Adrien Delmas en 2018, pour ne pas les citer. Un bon présage pour Simon ? Toujours est-il que le grinder de Beauvais s'est faufilé dans l'Academy 2022 en Semaine 4, soit juste avant la fermeture des candidatures. 4MyGrdMother n'a donc participé qu'à la moitié des épreuves au programme, durant lesquelles il a effectué un parcours plus ou moins sans bavures. Le jury ne l'a certes jamais élu Major de Promo... mais il n'a jamais été nominé non plus, un gage de solidité enviable. Que ce soit au moment de commenter une main des Winamax Live Sessions, d'affronter le Team ou les autres candidats en heads-up, ou de se présenter face à la caméra, Simon a de ce fait passé l'Academy au milieu du gué, sans faire de vagues. Mais aujourd'hui il ne reste plus qu'une épreuve, la plus importante de toutes : il va lui falloir sortir du lot et enfin se faire remarquer, car évidemment seule la première place comptera. De quelle expérience peut-on se targuer, lorsqu'on passe un entretien d'embauche poker alors qu'on est encore en première année d'études ? "J’ai découvert le poker vers 13 ans", dévoile Simon dans sa fiche de présentation. S'ensuit un parcours précoce, mais logique pour un jeune passionné : achat de livres stratégiques, création d'un club de poker au lycée ("en free money", précise-t-il à notre grand soulagement), organisation de tournois, puis bachotage de vidéos en ligne. Maintenant qu'il est assez âgé pour les parties en argent réel, 4MyGrdMother partage son temps entre les tables de cash-game entre la NL20 et la NL50 et sa première année de BTS en diététique. Son ambition dans le poker ? "Gagner un bracelet", dit-il d'abord, mais surtout "jouer dans la Bobby's Room, jouer sur les tables high stakes Triton Series", bref : "devenir le meilleur joueur de cash-game du monde." Tout un programme, qu'il pourra peut-être réaliser grâce aux conseils et à l'encadrement du Team Winamax, "des personnes très travailleuses et talentueuses que j'ai comme modèle." À noter cette initiative originale de Simon : faire appel à la communauté afin de sponsoriser ce qui sera, comme chaque une année, une épreuve finale potentiellement coûteuse, via une cagnotte Leetchi. Bilan de l'opération : 1 300 € récoltés. Un stacking d'un genre inédit... et donc plutôt réussi.

Finale Top Shark : le classement en direct

Les 4 finalistes de la Top Shark Academy 2022

Tout sur la Top Shark Academy

Côté espagnol : deux revenants en favoris ?

Top Shark Finalistes ES
En Espagne aussi, on cherche un nouveau membre du Team Winamax ! La finale se jouera avec des modalités en tous points similaires à la version française. Quelles sont les forces en présence de l'autre côté des Pyrénées ?  Notre collègue Alex de Winamax.es nous rencarde :

Pedro alias "the_soprano" : "Il a failli toucher son 'one outer' lors de la finale de l'édition 2021. Avec son expérience, il est bien placé pour enfin remporter la Top Shark."
Alejandro alias "And1ero" : "Deux fois Major de Promo, il est l'étoile montante qui pourrait surprendre la communauté."
Borja alias "borjatm5" : "Runner-up en 2021. Pour entrer dans le Team Winamax, il lui suffira d'améliorer son score d'une place... Il est pour moi le favori de cette édition."
Luis alias "CiarnorçAA" : "Membre du Stream Gang espagnol. Il est prêt à passer à la vitesse supérieure !"

Benjo & Flegmatic

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter