Top Shark Academy : 8 moteurs prêts à vrombir

Par dans

Deux top regs, une poignée d'amateurs et du talent à revendre : on vous présente les huit premiers bolides qui vont faire chauffer la piste cette semaine.

Top Shark Academy Bandeau

Vous l'avez peut-être remarqué si vous êtes un fervent suiveur de la compétition : c'est une Top Shark Academy raccourcie qui démarre cette semaine. De deux semaines exactement. Un peu de retard à l'allumage pour sa douzième édition, notre vénérable TSA ? Rassurez-vous, le contrôle technique a été passé avec succès il y a des mois de cela : nos experts en charge de sa préparation ont simplement préféré lui retirer un peu de poids pour lui offrir un couple moteur démultiplié. En clair : cette Top Shark Bi-Turbo sera plus dense, plus nerveuse, mais continuera de mettre en valeur les plus téméraires des pilotes.

La course s'étalera donc sur cinq semaines, avec une dernière ligne droite à sensation mélangeant sprint et endurance dans le cadre des Winamax Series de janvier. Mais avant d'en arriver là, nos chauffards du dimanche devront jouer des coudes entre eux dès le premier virage, se frotter à nos Lewis Hamilton et Max Verstappen à nous et donner de leur personne, le plus souvent devant la caméra, où ils devront tour à tour jouer les rôles d'instructeurs et d'entertainers. Avant de vous détailler le tracé de la semaine (voir plus bas), descendez avec nous sur la grille de départ, pour découvrir qui se cache sous les casques. (Cliquez sur les pseudos pour accéder aux biographies complètes)

Top Shark Candidats Semaine 1

À tout top reg, tout honneur. Et si le pseudo de Donato alias 'N. Barella' nous disait quelque chose, ce n'est pas pour rien : au moment d'entamer les qualifications pour cette Top Shark Academy, le Nordiste occupait rien de moins que la première place du Grand Prix annuel, recensant les cinquante meilleures perfs sur les douze derniers mois. De quoi lui permettre d'intégrer directement une finale en petit comité, où il remporte deux des trois tournois, coupant l'herbe sous le pied d'un éventuel neuvième entrant. Mais derrière son palmarès, Donato n'a pas le profil du jeune cliqueur de boutons que l'on pourrait imaginer. Doyen de cette première semaine du haut de ses 35 ans, ce père de deux enfants fait preuve de 18 ans d'expérience et d'une progression constante au fil des années. "Les choses se sont accélérées en 2017 lorsque j'ai réussi à gagner 15 000 € en deux semaines en partant d'un ticket 2 € acheté avec mes Miles !" Ce n'est pourtant que tout récemment, en 2021, qu'il a fait de notre jeu son activité principale, avec le succès que l'on connait. Inspiré aussi bien par des joueurs de l'ancienne école comme Tom Dwan que des jeunots de la nouvelle génération comme Vincent Cavailles ou Antoine Goutard, streamer et coach, il a tous les atouts d'un candidat complet et sérieux.

Du talent et de la régularité, Josselin alias 'JossTheBoss9' en a aussi à revendre. Régulier de nos tables les plus chères, un "average buy-in entre 110 et 130 €," le Francilien est relativement frais au plus haut niveau. Après avoir "fait n'importe quoi" début 2020, Joss est reparti de 40 € pour s'installer en deux ans sur "les plus hautes limites du .FR," raflant au passage (au moins) trois titres Winamax Series. "Directeur des risques d'une plateforme de financement dans le civil," le champion se définit comme "un gros compétiteur, à la limite de l'obsessionnel. Depuis que j'ai décidé de devenir joueur de poker professionnel, je ne pense plus qu'à ça." Il n'en faut pas moins pour espérer devenir le nouveau Top Shark.

Profil quelque peu similaire pour Maxime alias 'Jokeezy06', qui a "commencé le poker il y a cinq ans [...] sur les basses limites, en augmentant progressivement les buy-ins au fil du temps," avant de connaître le déclic début 2020. Joueur exclusif de MTT, il aime aussi quitter le monde du online pour le live. "C'est d'ailleurs, sans doute, la partie que je préfère." Lui aussi en poste "dans le domaine de la fibre optique en tant que contrôleur de réseaux," il a déjà connu la compétition à très haut niveau "dans le domaine du football pendant [son] adolescence, et au sein de l'équipe Monaco esport pendant quelques années." Des manettes aux tapis de souris, il n'y a finalement qu'un pas.

Certains ont découvert le poker pendant le confinement. Lowen alias 'Newok', lui, a attendu... la fin de cette période sombre de notre histoire récente pour s'y mettre. "J'ai commencé dans les micro-limites [...], puis j'ai vu que le fait d'appliquer ce que je voyais dans les vidéos de Dans la Tête d'un Pro ne marchait pas bien sur les 0,50 €." Passé cette première prise de conscience, il a "pu monter de limites assez rapidement," pour ensuite décider de passer au niveau supérieur : "Il y a encore quelques mois, je trouvais que mon niveau stagnait et j'ai décidé de faire appel à Rosalie alias 4_bettencourt en tant que coach." Une aide extérieure dont il sent déjà poindre les fruits. Jusqu'à lui ouvrir les portes du live et du Team Winamax ? "Les parties de cash game entre copains c'est bien, mais je veux du challenge."

C'est via son père que Quinlan alias 'ToSexPlit' découvre le poker, dans le cadre d'un home game entre amis qui le fait "littéralement tomber amoureux de ce jeu." "Amateur passionné autodidacte," il compte désormais sept ans d'expérience, "dont deux ans [...] à [se] professionnaliser," passant des freerolls aux MTT entre 5 et 20 €, saupoudrés de "quelques shots en 50 €. [...] Je m'intéresse petit à petit au Omaha, [même si] le Hold'em me donne suffisamment de maux de tête." Grand sportif, amoureux de surf, le Tahitien pratique également une gestion de bankroll stricte - "en moyenne 300-500 buy-ins avant de monter de limite" - et ne visera rien d'autre que d'accomplir son destin sur cette Top Shark Academy.

Pour Thomas alias 'Glow13370' aussi, le poker a d'abord été une affaire de famille, joué le dimanche après-midi avec son père et sa sœur. Il a ensuite migré vers plusieurs sites en argent fictif, les vidéos de Kill Tilt et les épisodes de Dans la Tête d'un Pro, pour se créer un compte chez nous dès que possible. Actuellement en école d'ingénieurs, pratiquant à la fois la natation, l'équitation, le foot ou le vélo, "ça fait maintenant environ un mois [qu'il se] la donne vraiment sérieusement sur les tables de poker," en 1/2/5 €. "L'argent ne m'intéresse pas, tout ce que je veux, c'est avoir la chance d'être dans les meilleures conditions pour pouvoir vivre de ce jeu." Tu as frappé à la bonne porte.

Face à tous ces joueurs chevronnés, Thibault alias 'solstix12' représente le poker amateur. Un statut qu'il n'essaie pas de cacher et même qu'il revendique. "Je considère à l'heure actuelle le poker avant tout comme un plaisir dans lequel j'ai envie de progresser. Je connais mes ressources financières à ne pas dépasser. Et j'adapte mon volume de jeu à ma vie familiale." Passé par la ligue Red Cactus et le monde associatif, ce père de famille, "informaticien pour une grande société de service informatique française," se contente pour l'heure des "tournois basses limites jusqu'à 5 €." Mais qui sait : un deep run sur cette TSA pourrait venir chambouler tout ça. "Si je gagne la Top Shark Academy, je pense être le candidat le plus représentatif pour inspirer une majorité de joueurs à croire en leur rêve." L'ambition est réelle, ne reste qu'à la concrétiser.

Enfin, terminons ces présentations avec le plus modeste de ces huits premiers entrants, un Charly alias 'cabecudo777' qui se donne "0,00% de chance de remporter la Top Shark." "Je ne suis pas du tout le meilleur candidat et de loin," ajoute-t-il... pour se blanchir ? Il faut dire qu'avec un travail qui lui prend 40 heures par semaine, deux entraînements de foot par semaine "plus le week-end" et une vie de famille, difficile de tout concilier. Pourtant, cet ancien régulier qui désormais "joue quelques sessions pour [s']amuser," compte quelques faits d'armes que beaucoup envieraient, à savoir une qualification via le KING5 pour le WPO Dublin en 2018 et un heads-up contre Moundir dans le cadre du feu Mounfight. Avec tout ça, on devrait bien arriver à un petit pourcent, non ?

Semaine 1 : en finale, déjà

WPO Bratislava TFTout juste entrés dans l'Académie et tout de suite qualifiés pour la table finale ! Seize tables finales, pour être exact, et surtout, fictives. En partant de niveaux de tapis différents, l'objectif sera simple pour nos huit premiers apprentis requins : obtenir le meilleur classement possible pour engranger le maximum de gains, fictifs, eux aussi. Parvenir à remonter un petit stack, bien négocier son avance, jouer les paliers ou au contraire la gagne : le mot-clé de cette première épreuve pratique sera sans nul doute l'adaptabilité, face à des situations bien distinctes. Soit exactement ce que pointe du doigt le parrain de la semaine Davidi Kitai : "Si vous avez un petit tapis, il vaudra mieux jouer tight [...]. Si vous avez un gros tapis, vous aurez tout intérêt à mettre la pression." D'autant que les académiciens devront à chaque fois jongler entre au moins quatre tables en simultané, lors de quatre sessions programmées entre jeudi et samedi, à 20 heures et 22 heures. Les deux candidats les moins bien classés à l'issue de ces TF seront nominés.

Davidi Kitai VignetteConcernant la seconde moitié de cette semaine, pour l'épreuve dite théorique, le jury a choisi d'innover et propose aux candidats un concept inédit. À partir d'une main jouée lors de l'exercice précédent, ils auront maximum cinq minutes pour expliquer le plus clairement possible, et avec leurs mots à eux, le concept d'ICM. Une notion primordiale dans le poker d'aujourd'hui, avec laquelle ils auront qui plus est dû composer lors du versant pratique. Maîtrise de leurs connaissances, clarté et pédagogie seront scrutés par nos sages, qui établira ensuite un classement. "Choisissez une main pour laquelle, sans ICM, la décision aurait été complètement différente, complète Kitbul avant de conclure. Soyez simple et concis." Même tarif ici que précédemment : les deux joueurs les moins bien notés écoperont d'une nomination.

Venons-en d'ailleurs aux règles, au cas où celles-ci vous auraient échappé depuis un an ou que vous ne découvrez la TSA que maintenant : les nominés devront affronter le vote du public qui aura le choix d'en sauver un, tandis qu'une éventuelle double nomination sera synonyme d'élimination pure et simple. De l'autre côté du spectre, celui qui sera élu Major de Promo recevra un Joker d'immunité valable lors de la semaine suivante ainsi que, dans ce cas-ci, un pack de tickets de tournois d'une valeur de 1 000 €. Si l'aventure vous tente, ne tardez pas : cette année, les qualifications se terminent plus tôt que d'habitude. Les Stades 2 et 3 de dimanche et lundi représentent ainsi vos dernières chances d'intégrer l'Académie et de prétendre au contrat d'un an de 50 000 € au sein du Team Winamax. Bonne chance à tous !

Tout sur la Semaine 1 de la Top Shark Academy

Qualifiez-vous et rejoignez l'Academy pour prétendre au contrat de 50 000 €

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur TwitterSuivez Flegmatic sur Instagram