Top 5 : vainqueurs surprise en Coupe d'Europe

Par dans

Eintracht Francfort - Glasgow Rangers en finale de la Ligue Europa, Feyenoord pour celle de l'Europa Conference... Y aura-t-il un nouveau vainqueur surprise cette saison en Europe ?

home

Chakhtar Donetsk

Admirez plutôt cette feuille de match de la finale de la Coupe UEFA 2008-2009. Côté Chakhtar Donetsk, on retrouve l’emblématique capitaine Darijo Srna, Luiz Adriano, Willian et même Lewandowski (un milieu défensif polonais). En face, le Werder Brême aligne Ozil, Frings, Markus Rosenberg et Claudio Pizarro. Les Ukrainiens l’emportent 2-1 en ouvrant le score par l’inévitable Luis Adriano. Les demi-finales avaient opposé deux derby, Donetsk (tombeur de l’OM en quart) – Dynamo Kiev (tombeur du PSG en quart) et Brême – Hambourg. Qu’est-ce qu’on aime ce foot vintage !

Galatasaray

Galatasaray n’était pas le favori de la finale de le Coupe UEFA 2000. Le club turc avait sorti Leeds en demi-finale, mais Arsenal s’annonçait dur à cuire. Vainqueur du RC Lens en demi-finale, Arsenal mise sur le duo Henry - Bergkamp devant, le duo Petit - Vieira au milieu et le duo Adams - Keown en défense centrale. La finale est fermée, le meneur Gheorghe Hagi se fait expulser en prolongation puis arrivent les tirs aux buts. Elle sourit aux coéquipiers de Taffarel. « Pas grave », pensent les supporters des Gunners. « On en gagnera d’autres ! » Eh bien non.

Nottingham Forrest

Une équipe qualifiée par pays. Pas de phase de groupes. Des matchs aller-retour, mort ou vif. La Coupe d’Europe des clubs champions était un champ de mines. De 1977 à 1982, les Anglais font main basse sur le compétition grâce à Liverpool, Aston Villa et Nottingham Forest, sacré deux années consécutives. En 1979 et 1980, les hommes de la forêt créent la surprise en battant en finale Malmö puis Hambourg grâce au travail d’un homme, Brian Clough. Nottingham est aujourd’hui le seul club européen à avoir remporté davantage de compétition européenne que de championnats nationaux.

Goteborg

Au début des années 80, deux futurs grands entraîneurs se font la main sur des petits clubs européens. Le premier remporte la Coupe des vainqueurs de coupe 1983 avec Aberdeen face au Real Madrid : Alex Ferguson. Le second est sacré lors de la Coupe de l’UEFA 1982 avec Goteborg : Sven-Göran Eriksson. Le coach suédois débute sa jeune carrière qui l’emmènera sur les bancs de Benfica, de la Lazio, de la Sampdoria ou encore en sélection anglaise. Goteborg gagnera même l’UEFA une seconde fois, en 1987, lors d’une improbable finale contre Dundee United.

PSG

La France est un petit pays de football. Pour preuve : elle n’a remporté que deux Coupe d’Europe dans son Histoire, soit moins que l’Écosse et la Belgique, et autant que la Suède et l’Ukraine. En 1996, le PSG réalise l’exploit de venir à bout du Rapid de Vienne en finale de la Coupe des vainqueurs de coupe. Bruno N’Gotty place un coup-franc victorieux à la 29e minute puis contrôle la rencontre et le jeu aérien de Carsten Jancker. Les Parisiens avaient éliminé précédemment la Corogne, Parme et le Celtic Glasgow (solide.) Le PSG n’a depuis plus jamais remporté de titre européen, malgré un budget faramineux et plusieurs des meilleurs joueurs du monde dans son effectif. Une surprise, on vous dit.

Pariez sur Francfort - Glasgow Rangers

Les pages à suivre

twitter

fb

instagram

tiktok

tv

twitch


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.