Top 5 : mythes et légendes du WPO Dublin

Par dans

Vous pensiez tout savoir sur le Winamax Poker Open ? À quelques jours du coup d'envoi de sa dixième édition, on départage le vrai du faux du doyen de nos festivals live.

Top 5 WPO

Une nouvelle édition de l'un de nos festivals live qui approche, c'est toujours une nouvelle page blanche que nous avons hâte de noircir, à la fois de textes, de photos, de vidéos et de souvenirs inoubliables, grâce à votre concours, toujours enthousiaste. Un constat qui s'applique d'autant plus à ce Winamax Poker Open et pour cause : le tournoi le plus fun de l'année célèbre cette année sa dixième édition ! Comme à chaque fois, mais peut-être même encore plus cette fois-ci, tout le staff s'est affairé pour vous proposer le meilleur mélange possible entre poker sérieux et convivial et animations déjantées. À moins que ce ne soit l'inverse. Autant vous dire que l'excitation est à son comble dans nos locaux : les parties de beer pong sauvages se multiplient dans l'open space, la Guinness a remplacé l'eau au robinet et des leprechauns se faufilent régulièrement entre les câbes de nos PC pour nous empêcher de bosser. En clair, on est chaud d'action et, parce qu'on sait que vous aussi, voici de quoi vous mettre en condition. Le WPO 2019 va tout casser ? VRAI !

5/ Je suis nul au poker, j'ai aucune chance de gagner

WPO Deglingos

FAUX ! Si les choses étaient aussi simples, le Main Event ne rassemblerait pas autour de mille inscrits depuis 2013, sans même parler du chiffre record de 1 191 entrées recensées l'an dernier. À ce petit jeu, s'il est une épreuve qui garantit un pic d'adrénaline maximal tout en ne nécessitant aucun skill, c'est bien le Midnight Deglingos. À peine vous demandera-t-on de bien crier pour appeler les cartes et laisser éclater votre joie. Une bonne dose de réussite plus tard, en fonction de l'affluence, votre petit billet rouge de 10 € pourrait bien virer au mauve... Et puis bien sûr, il y a celui qui est considéré par certains (et même beaucoup) comme le véritable Main Event, pour lequel ils s'entraînent d'arrache pied depuis leur sortie forcément prématurée lors de l'édition précédente : le Winamax Beer Pong Open, calé cette année le jeudi soir à 19 heures. Pour en faire partie et éclabousser la Leisure Room de votre talent balle en main, ne lambinez pas : comme à chaque fois, le bureau des inscriptions sera pris d'assaut. (pensez à télécharger notre application Winamax Live, disponible sur Android et iOS pour vous tenir au courant) Et si dix gobelets, cela fait trop pour vous, on remet ça dès le lendemain avec un tournoi au format Deglingos, où chaque joueur n'aura devant lui qu'un seul et unique verre.

4/ On peut jouer pour pas cher

Kool Shen

VRAI ! De tout temps en tout lieu, les tournois live Winamax ont toujours eu le même parti pris de départ : vous permettre de jouer au poker dans un environnement professionnel digne des plus beau tournois de la planète à des prix abordables. Ainsi, sur les 36 tournois au programme de cette semaine dublinoise, 31 seront accessibles pour 150 € ou moins. Au-delà des Deglingos et autres Turbos, certains vous promettent même des formats de jeu fun et rares en live comme le Knockout Progressif, le Win the Button, Irish Poker et Face the Pros, sans compter les classiques mais efficaces One Day. Quant à ceux qui voudraient tenter leur entrée dans la cour des grands à moindres frais, des satellites qualificatifs pour les High Roller, Main Event, Monster Stack et Battle Royale vous attendent chaque jour entre 60 et 225 €. D'ailleurs, le premier cité n'a jamais été aussi accessible, grâce à quatre Day 0 qui seront autour de tours de chauffe avant le Grand Prix.

3/ Il fait toujours froid à Dublin

Beer Pong Open

FAUX ! Bon, OK : vrai… mais on s’en fout ! Même si – on ne va pas se mentir – votre traditionnelle visite de Dublin et de son Temple Bar se fera comme d’habitude, vêtu de vêtements chauds (et probablement d'un k-way), tout cela n’aura absolument aucune importance une fois rentré au City West : les prévisions météo annoncent une fois de plus un WPO résolument caliente. Entre un Beer Pong Open survolté où l’on en voit chaque année qui tombent la chemise en plein match, les dizaines d’extinctions de voix lors du Grand Quiz (ben oui : s’époumoner pour faire entendre sa réponse, ça réchauffe !), et les attroupements massifs sur les Deglingos de Minuit, la température va atteindre des sommets tout au long de la semaine. Au diable le capricieux temps irlandais : c’est grâce à son ambiance particulière, unique pour un tournoi de poker, que le WPO a construit sa légende, et il n’y a pas de raison que cela change cette année !

2/ On voit jamais les cartes sur le stream

Streaming

FAUX ! Chaque année, c'est la même rengaine : on se plie en quatre pour vous concocter un streaming en live avec une technique et des commentateurs à la pointe. Des heures de diffusion et d'analyses en direct pour vous faire profiter de l'ambiance unique du WPO comme si vous y étiez. Et chaque année, ça ne manque pas : "ce serait quand même mieux si on voyait les cartes des joueurs !" Joueuses, joueurs, nous vous entendons. Pour la première fois de l'histoire de nos streamings d'events live, les cartes privatives des joueurs seront découvertes ! Conséquence logique, nous commenterons désormais l'action avec un délai de 30 minutes, mais vous y gagnerez en spectacle et en analyse. Dès le mercredi 25 septembre, rendez-vous à partir de 13h30 sur Winamax TV pour suivre l'intégralité du High Roller avant de plonger dans le grand bain du Main Event, aux côtés de Flavien Guénan, Kinshu et PonceP.

1/ Ça va passer trop vite

Karol Wojciechowski

VRAI ! Chaque année, c'est la même chose : on a à peine eu le temps de poser nos valises que c'est déjà l'heure de rendre les clés de sa chambre à l'accueil du City West. Le WPO Dublin, on y est si bien qu'on voudrait que ça dure toute l'année. Sauf que notre santé risquerait de ne pas tenir le rythme et une semaine, c'est sans doute déjà bien assez pour ne pas laisser trop d'années d'espérance de vie dans les pintes vides. D'ailleurs, ça passe tellement vite qu'on a du mal à réaliser que c'est déjà la dixième édition ! Que voulez-vous, nos enfants, on a toujours l'impression de ne pas les voir grandir. Il va falloir s'y faire : après Alan TrueickSteven KingCyril DelaireJérôme GuermeurTom Kitt, Pierre CalamusaAntonin TeisseireOtto Richard et Karol Wojciechowski (photo), c'est déjà l'heure de trinquer avec un nouveau champion. Et on a hâte d'y être... Ah, mais, attendez, en fait, on y est.

Toutes les infos sur le Winamax Poker Open

PonceP, Benjo & Flegmatic


PonceP

Journaliste poker. A commencé à jouer avant sa puberté. L'attend toujours.

Suivez PonceP sur FacebookSuivez PonceP sur Twitter