Top 5 : les révélations de la mi-saison

Par dans

On ne les connaissait pas, ou presque pas. Et pourtant depuis le début de saison, ces jeunes espoirs de la Ligue 1 UberEats® sont en train de tout casser.

zfsf

Désiré Doué (Rennes)

Pas de Camavinga, pas de problème. Car le Stade Rennais n'est pas né de la dernière pluie. Le départ du prodige n°1 pour le Real Madrid permet l'éclosion du prodige n°2 : Désiré Doué. Habile. Un prénom et un nom de circonstances pour ce gamin né en 2005. Malgré une naissance à Angers, le jeune homme est un sacré joueur de foot. 17 ans et déjà un patron, qui s'impose de plus en plus dans l'entrejeu breton. Plus jeune buteur cette saison en Ligue 1 UberEats® et titulaire régulier en coupe d'Europe, le jeune milieu offensif impressionne les recruteurs du monde entier, mais aussi son coach, Pep Genesio la légende. À ce rythme, la sélection tricolore se rapproche. Tremble, Eduardo. 

Wilson Odobert (Troyes)

Formé au Paris Saint-Germain, Wilson Odobert est la plus grande satisfaction de Troyes depuis le début de saison. Auteur d’un début de saison explosif (2 buts en aout), l’international espoir U19 tricolore continue son apprentissage du haut niveau (3 buts et 2 passes décisives en 17 matches). Lui qui voulait avoir du temps de jeu en signant dans l'Aube, c'est une réussite. Bien conscient d'avoir de l'or dans son effectif, l'ESTAC vient d'ailleurs de le prolonger. Combien de temps restera-t-il avant de rejoindre un gros club, c'est une toute autre question. 

Warren Zaïre Emery (PSG)

2006. Warren Zaïre Emery est né en 2006. Oui, ça pique. Biberonné avec la Coupe du Monde légendaire de Zidane, le jeune titi parisien avait forcément du talent à revendre. Il le prouve chaque jour davantage, lui qui grapille de plus en plus de minutes avec le PSG. La fatigue et les suspensions des autres milieux de terrain du leader profitent au natif de Montreuil, qui a déjà participé à 7 matches en championnat cette saison, et notamment une première titularisation contre Rennes lors de la dernière journée. Un match jugé "impressionant" par bon nombre d'observateurs. 16 ans à peine, et déjà tout d'un grand. 

Leny Yoro (Lille)

Et si le LOSC tenait enfin le remplaçant de Botman ? D'abord pensionnaire de la réserve de Lille, le jeune Lenny Yoro commence à toquer à la porte de l'équipe première. Deux titularisations de suite pour le grand défenseur central (1m90) qui a fait forte impression. José Fonte n'est plus tout jeune et il est à parier que Yoro aura rapidement une carte à jouer pour sa succession. Un héritage pas évident à assumer, mais l'international espoirs U18 peut rêver d'une carrière à l'image de son mentor portugais. On lui souhaite en tout cas. 

Anthony Rouault (Toulouse)

Les amateurs de la Ligue 2 BKT® le savent depuis plusieurs années : Rouault, c'est costaud. Il fallait au moins ça pour tenir la baraque après la promotion dans l'élite. Mais le jeune défenseur central fait plus que tenir le choc, il brille. Solide, régulier et avec un jeu de tête qui s'améliore, Rouault est déjà une valeur sûre dans l'effectif du TFC, à seulement 21 ans. Le retenir sera peut-être compliqué, mais on a hâte de voir ce qu'il peut donner dans un club un peu plus huppé. Allez Rouault, comme dirait Tina Arena. 

Les pages à suivre

dfgdg

dfgdfg

dgege

erghbdgb

zfeghdfb

egdfgd


Freezze

World's Best Boss.

Suivez Freezze sur Twitter