Top 5 : les pires sorties

Par dans

Vous pensiez que la sortie du confinement serait difficile ? Attendez de voir les pires sorties de l'Histoire.

facebook

La sortie d’Harald Schumacher

Selon les témoins, on aurait dit une Formule 1 sans frein. Demi-finale de la Coupe du monde 1982 France – Allemagne. Harald Schumacher voit Patrick Battiston lancé en profondeur. Le gardien teuton ne réfléchit pas : il sort. La collision est douloureuse. Les joueurs sont choqués, les spectateurs restent ébahis. Alain Giresse ne pardonne pas : « Tout le monde a vu la faute. Tout le monde, sauf l’arbitre. » Le gardien allemand mérite un rouge et plusieurs matchs de suspension. Il s’en tire sans encombre, aucun penalty n’est accordé et l’Allemagne, après avoir été menée 3-1 en prolongation, se qualifie finalement aux tirs au but. L’antagonisme franco-allemand est ravivé par le comportement du kamikaze qui se permet même d’haranguer les supporters français. 

La sortie de Mbappé

Des doutes existaient. Le génie français serait-il arrogant ? On n’osait y croire. Affable devant les caméras, parlant un français châtié, Kylian Mbappé avait tout du footballeur parfait. Et puis il a commencé à vouloir être le patron. À ne plus accepter certaines décisions de son coach.  Le 8 décembre 2019, le Parisien avait fait tout un pataquès pour sortir contre Montpellier. Deux mois plus tard, il récidive, avec davantage de fracas cette fois. Le PSG mène 5-0, Tuchel décide de le faire souffler, mais son joueur râle comme un enfant gâté et regagne le banc le visage fermé. Tuchel dégaine : « On ne joue pas au tennis, on joue au foot, on doit avoir du respect pour tout le monde. » Il paraîtrait désormais que l’attaquant chercherait une porte de sortie. 

La sortie de route du GP de Belgique 1998

Enfin un accident où Romain Grosjean n’est pas impliqué. Et pour cause : il ne pilotait pas encore. En 1998, les protagonistes se prénomment David Coulthard, Mika Häkkinen, Olivier Panis, Johnny Herbert, Mika Salo ou encore Rubens Barrichello. Qualifié en première ligne, Coulthard se manque dès le premier virage. Le constat est sans appel : treize voitures sont impliquées dans le carambolage. Michael Schumacher en réchappe mais percute la McLaren de l’infortuné Coulthard au 25e tour. Il doit alors laisser la victoire à Damon Hill et le titre de champion à son rival finlandais Mika Häkkinen.

La sortie d’Ali Benarbia

Durant La Corogne – PSG, le 7 mars 2001, le coaching de Luis Fernandez a beaucoup fait parler. Alors que PSG mène 3-0 puis 3-2, il fait sortir son meneur de jeu Ali Benarbia au profit d’un joueur plus défensif, Eric Rabesandratana. De l’avis des observateurs, ce changement a totalement perturbé l’équipe, privée d’un élément capable de contrôler le ballon en pleine tempête espagnole. La Corogne s’imposera finalement 4-3 grâce à un triplé de Walder Pandiani, lui aussi entré en jeu. Pandiani, auteur de la réduction du score à 3-1… quelques minutes après la sortie de Mikel Arteta pour Luccin. Avec Luis, on n’est pas sorti de l’auberge.

La sortie des Bleuets

Yann M'Vila, Antoine Griezmann, Chris Mavinga, Mbaye Niang et Wissam Ben Yedder. Leur point commun ? Une sortie médiatique, en taxi, le soir d’une courte victoire sur la Norvège (1-0) en barrages de l’Euro 2013 Espoirs. Les fugitifs passent la nuit dans une boîte des Champs-Elysées avant d’être vus et sanctionnés par leur fédération pendant trois mois. Des cinq, seul Chris Mavinga a loupé sa carrière : passé par Liverpool puis Rennes, le défenseur évolue à présent à Toronto. Plutôt salée, comme note de taxi.

Les pages à suivre

twitter @WinamaxSport


fb  Winamax Sport 


insta Winamax Sport


wina tv Winamax TV


winamax  Pariez sur le sport


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.