Top 5 : les joueurs russes de légende

Par dans

La Coupe du monde démarre ce jeudi avec le premier match de la Russie, le pays organisateur ! Zoom sur les footballeurs les plus célèbres de l'Histoire de cette sélection.

Avant Russie – Arabie, match d'ouverture de la Coupe du monde 2018, nous aurions pu établir un top five des meilleurs joueurs saoudiens, mais il se serait arrêté à Saeed al-Owairan, auteur du plus beau but de la Coupe du monde 1994. Du coup, voici une ode aux grands joueurs de la sélection russe.

yach1. Lev Yachine

Seul gardien vainqueur du Ballon d’Or, en 1963, Lev Yachine a révolutionné son poste. Il s’aventurait hors de sa surface pour stopper les offensives adverses et relançait rapidement pour initier les contre-attaques. L’homme à la casquette brille lors des Euros 1960 (vainqueur) et 1964 (finaliste) mais commet deux erreurs lors de la Coupe du monde 1962 au Chili, dont un corner direct encaissé face à la Colombie. Il retrouve sa grandeur quatre ans plus tard, en Angleterre, où l’U.R.S.S termine quatrième du tournoi, sa meilleure performance dans une Coupe du monde. L’affiche de la compétition lui rend hommage.

bloc2. Oleg Blockhine

Le Ballon d’or 1975 détient plusieurs records, dont ceux du nombre de sélections (112) et de buts inscrits (42) avec l’U.R.S.S. L’un des techniciens les plus doués de sa génération a emmené le Dynamo Kiev à la victoire dans deux Coupes des Coupes (1975 et 1986), une Supercoupe de l’UEFA (1975) et huit championnats. Dans son style, ses dribbles, il ressemblait à Cruyff, et il aurait sans doute eu une plus grande carrière s’il avait pu rejoindre le Real Madrid en 1973. Mais l’Union Soviétique interdisait la vente de ses joueurs à l’étranger. 

belanov3. Igor Belanov

Au début de la Coupe du monde 1986, l’Union soviétique marque les esprits en étrillant 6-0 la Hongrie. Igor Belanov inscrit le troisième but sur penalty. Après un nul contre la France (1-1) et une facile victoire face au Canada (2-0), l’attaquant du Dynamo Kiev inscrit un triplé face à la Belgique, sans pour autant éviter l’élimination de son pays. Cette défaite en 8e n’empêche pas Belanov de remporter le Ballon d’Or. Oh oh oh Bela.

arsha4. Andreï Archavine

Archavine est considéré comme le dernier Tsar du football russe. Un potentiel fou, éclos sur le tard, et qui a impressionné son monde à l'Euro 2008. Son match incroyable en quart de finale face au Pays-Bas reste dans la mémoire de tous. Certes, la Russie sera éliminée en demi-finale par l'Espagne, mais l'on peut considérer qu'il s'agit de la dernière prestation satisfaisante de cette sélection dans une compétition internationale. Malgré un passage honorable à Arsenal (2009-2013), il n'aura jamais vraiment confirmé son énorme talent.

salenk5. Oleg Salenko

Il est l’homme d’un seul match : Russie – Cameroun, troisième match du premier tour de la Coupe du monde 1994. Le Cameroun, déjà éliminé et confronté à des problèmes de vestiaire, lance l’opération porte ouverte. Salenko en profite pour inscrire cinq buts, un record toujours inégalé dans l’histoire du tournoi ! Cinq buts, le sommet d’une carrière anecdotique, avec des passages sans éclats à Valence, aux Glasgow Rangers ou à Logrones.

Pariez sur Russie - Arabie

Les pages à suivre

twi @WinamaxSport
 

fb Winamax Sport
 

wina Pariez sur le sport


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.