Top 5 : Les erreurs de début de tournoi

Par dans

Shuffle up and... bust ? Les pros du Team Winamax vous aident à éviter les fautes de carre les plus courantes à l'entame du match.

Top 5 Erreurs

La date est cochée sur votre agenda depuis de longs mois. Chaque soir avant de vous endormir, vous passiez en revue dans votre tête tous les scénarii possibles et (in)imaginables. Et puis soudain, c'est le grand jour. Du saut du lit à l'entrée dans la salle de tournois, la pression monte et l'envie de bien faire se mêle à une nervosité teintée d'appréhension. Vous vous êtes déjà fait avoir par le passé, repartant tête basse dans la direction de là où vous étiez venu après une partie de bien trop courte durée. Vous aviez alors juré que l'on ne vous y reprendrait plus. Grâce aux conseils de quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète, cet article est votre nouveau premier pas vers la rédemption.

Ne vous pointez pas trop tard

Dans le poker moderne, n'importe quel tournoi, live ou online, se doit de proposer une longue période d'enregistrement tardif, certains poussant même le bouchon jusqu'au milieu du Day 2 ! De quoi faire de "On peut late reg jusqu'à quand ?", une des questions les plus entendues à chaque début de festival. Avant même de jouer le tournoi, se pose donc la question de quand le jouer. Ce n'est un secret pour personne, à ce petit jeu il existe deux écoles qui ont tendance à s'opposer de plus en plus. D'un côté, ceux qui ne veulent surtout pas manquer la moindre main, pour maximiser leur présence en compagnie de joueurs récréatifs qui arrivent, eux aussi, très souvent à l'heure. De l'autre, majoritairement des pros chevronnés, qui préfèrent prendre leur temps, pour garder de la fraîcheur et éviter de perdre de l'influx sur des premiers niveaux qu'ils jugent inutiles. Sauf que tout le monde ne s'appelle pas Adrián Mateos ou Benjamin Pollak, capables de débuter avec un tapis de départ de 30 blindes ou moins. Un constat qui vaut également online : peut-être vaut-il mieux reporter ce buy-in ailleurs que de démarrer ce tournoi en push or fold, même s'il vous faisait de l'oeil depuis ce matin. Et si, comme le disait Gaëlle Baumann, le retard est la politesse des artistes, il existe aussi certains tournois sur lesquels le late reg est très fortement déconseillé. Parce que oui, on peut se faciliter la tâche avant même d'avoir pris place autour d'une table.

Ne négligez pas l'observation

Maintenant que vous êtes assis, il s'agirait de garder les yeux bien ouverts à ce qui se passe autour de vous. Suivant le numéro de votre table, il y a de bonnes chances pour que vos premiers voisins soient ceux avec qui vous allez passer la majeure partie de votre journée. Vous avez donc tout intérêt à épier le moindre de leurs faits et gestes, pour identifier très vite à quel type de joueur vous avez affaire. Une fois ce premier travail effectué, le reste coule de source, mais pourtant deux erreurs fréquentes subsistent selon Pierre Calamusa : "Jouer trop peu de mains contre les joueurs les plus faibles et jouer trop de mains contre les joueurs les plus forts." Limpide. À l'inverse, si vous avez envie d'emmagasiner le plus d'infos sur vos adversaires, vous n'avez pas forcément envie de trop en dévoiler sur vous, même à des voisins a priori sympathiques. En clair, annoncer à la cantonnade que vous êtes un qualifié Expresso jouant son tout premier tournoi live et qui est "trop content d'être là" n'est peut-être pas la meilleure des idées...

Arrêtez de jouer trop gros, trop vite

Jetons WPO

C'est une lapallisade que de le dire : votre entrée dans le tournoi a de grandes chances d'être le moment où vous disposez de la plus grande profondeur de tapis. Un confort de jeu évident, qui peut aussi se révéler grisant. Trop grisant. "Les gens ont tendance à s'emballer et jouer de très gros pots en début de tournoi, commente Gaëlle Baumannalors qu'il vaut mieux éviter les spots compliqués, quitte à parfois passer des mains très fortes." Sans aller jusqu'à ne jouer que les nuts, mieux vaut être sûr de soi avant de s'engager très tôt dans un gros coup. "Il ne faut pas tomber amoureux de sa main, rebondit Ivan Deyra. On voit des joueurs envoyer 300 blindes avec une paire de Rois sur 4-5-8 par exemple." "Ou d'autres 100 blindes préflop avec As-Roi," enchaîne Guillaume Diaz. "Il faut aussi éviter de jouer trop gros avec des top paires, abonde de son côté Aladin ReskallahPlus on est deep, moins les paires ont de valeur."

Stop aux donations

Setup

Quinte contre brelan floppés : dans ce genre de cas, on ne vous en voudra pas de tout envoyer au niveau 3.

Parce que nous vivons dans un monde imparfait, vous n'avez pas suivi le conseil du paragraphe précédent et avez laissé échapper une bonne partie de votre stack. Ne paniquez pas, et continuez de réfléchir en termes de blindes. "On voit souvent des joueurs qui ont vite perdu une grosse part de leur stack balancer le reste dans la foulée," explique ainsi Gaëlle Baumann. Malgré le tilt et les 20 000 jetons de départ, pas sûr donc qu'envoyer valser ces 9 000 pions UTG avec Roi-10 off soit le choix le plus optimal. Pour rester dans les dons intempestifs de jetons, "un début de tournoi n'est pas le meilleur moment pour tenter des hero calls, sermonne Aladin, surtout avec des mains moyennes. En MTT, mieux vaut hero fold que hero call." Et c'est d'autant plus vrai lors des premiers niveaux.

N'oubliez pas vos ranges

Ce n'est pas parce que l'on a plusieurs centaines de blindes devant soi que l'on doit négliger le concept de range et voir des flops avec un peu tout et n'importe quoi. "Il faut éviter de rentrer dans trop de coups avec des As-x dépareillés, avance Aladin. On a envie de privilégier des mains qui peuvent se transformer en nuts. Parmi ces mains à cooler, qui peuvent nous permettre de remporter de gros pots, on range ainsi tous les As-x suités, les Valet-10 suités." Pour autant, aucune raison d'être trop tight non plus. "Lorsque la profondeur le permet, détaille Tm4betlight, il ne faut pas hésiter à jouer ses connecteurs suités, qui sont aussi de très bons clients." La dernière nuance est apportée par Guillaume Diaz, qui met en garde contre "les défenses de blindes avec des mains marginales." Ce n'est pas parce que vous l'avez vu en table finale d'un Main Event EPT qu'il faut le faire au niveau 2 !

Vous commettez vous aussi tout le temps la même boulette ? Venez nous raconter sur Twitter, Facebook et Wam-Poker !


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter