Top 5 : Fins de séries

Par dans

Toulouse a remporté ce week-end son premier match depuis onze mois ! La fin d'une série encore plus longue que les Simpson. Découvrez d'autres records de longévité.

milan

Le Milan AC

Les invincibles d’Arsenal ? Bloqués à 49 entre 2003 et 2004. Le Bayern Munich de Robben ? 53 matchs sans défaite entre 2012 et 2014. Parmi les grands championnats, c’est bien l’AC Milan qui détient le record d’invincibilité : 58 rencontres sans connaître la défaite de mai 1991 à mars 1993. L’antithèse du Toulouse FC. Avec 25 buts de Marco Van Basten, les Lombards sont sacrés champions et restent invaincus toute une saison entière, un record jamais égalé depuis. L’année suivante, Savicevic et Boban renforcent l’équipe qui paraît alors imbattable en Ligue des Champions – l’OM prouvera le contraire. En Serie A, le Parme de Faustino Asprilla mettra fin à cette série royale.

Pariez sur la Serie A

La Spezia

Promu cette saison en Serie A, Spezia Calcio a mis fin à 114 ans d’attente pour découvrir l’élite de son championnat national ! Malgré 27 saisons en Serie B, le club n’avait jamais réussi l’exploit de monter. Le revers 4-1 à domicile contre Sassuolo en ouverture rappelle que la saison risque d’être longue. En France, Amiens avait attendu 116 ans pour évoluer en Ligue 1. Mais au moins, eux, ils ont réussi : tout l’inverse de Besançon, recordman de saisons passées en seconde division… sans jamais monter.

Aris Salonique

Durant 52 ans, l’Aris Salonique a fait la loi chez lui. En Coupe d’Europe, le club grec n’avait plus perdu à domicile depuis 1968 jusqu’à la réception des Ukrainiens de Kolos Kovalivka, le mois dernier. Il y avait pourtant eu des moments de frayeur, comme lors du match contre Manchester City en 2011. Roberto Mancini aligne son équipe type mais City bute sur le gardien Michalis Sifakis, malgré l’entrée en jeu de Mario Balotelli. Chelsea, Benfica, l’AS Rome (0-0 en 2005), l’Atlético de Madrid (1-0 en 2010) et le Bayer Leverkusen (0-0 en 2010) s’étaient aussi cassés les dents au stade Kleánthis-Vikelídis.

La Corée du Sud

Essayer de gagner un match, encore et en Corée. 1954 : défaites contre la Hongrie (9-0) et la Turquie (7-0). 1986 : défaites contre l’Argentine (3-1) et l’Italie (3-2), nul contre la Bulgarie (1-1). 1990 : Belgique (2-0), Espagne (3-1), Uruguay (1-0). 1994 : Allemagne (3-2), Espagne (2-2), Bolivie (0-0). 1998 : Mexique (3-1), Pays-Bas (5-0), Belgique (2-2). 2002 : ENFIN ! Première victoire de l’histoire de la Corée du Sud en Coupe du monde, 2-0 contre la Pologne ! Après 48 ans et cinq tentatives. Et c’était que le début, d’accord, d’accord. Autre ancien puceau du Mondial, le Mexique n’avait mis que 28 ans pour remporter sa première victoire, en 1958, après ses débuts dans l’épreuve en 1930. 9 défaites consécutives, quand même. Outch.

Pariez sur le championnat coréen

Les Samoa américaines

Prenez onze de vos potes les plus nuls au football, inscrivez-les à la FIFA et tentez de gagner un match. Cela donne les Samoa américaines. Pulvérisée 31-0 contre l’Australie en 2001, la sélection océanienne fut la risée du foot mondial jusqu’en novembre 2011 et un succès face au Tonga. Après 30 défaites d’affilée. Une bien belle série de 229 buts encaissés de 1994 à 2011, pour à peine 12 buts marqués. C’est à qui ce record bien pourri ? Samoa.

Les pages à suivre

twitter  @WinamaxSport


 fb Winamax Sport 


 instagram Winamax Sport


wina tv  Winamax TV


 w Pariez sur le sport


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.