Sunday Surprise : nos tuyaux pour le marathon

Par dans

100 000€, voilà avec quoi repartira le vainqueur du Sunday Surprise de ce dimanche. À une toute petite condition : courir le marathon de Paris 2016 en moins de 2h30 ! Un sacré défi qui mérite bien un peu d'aide.

Consciencieusement rangées au fond de leur boîte, elle brilent de tout leur éclat. Privées de la lumière du soleil depuis ce jour où, pourtant plein de motivation et de bonne volonté, vous vous êtes enfin décidé à pousser la porte du magasin de sport le plus proche en clamant sur votre passage à qui voulait bien l'entendre :"Cette année, je me mets au running !"

Seulement voilà, ces chaussures de courses flambant neuves le sont bel et bien restées. Et puis au fond de vous, vous l'avez toujours su, vous êtes de loin meilleur quand le sport se vit par procuration, bien installé dans le canapé du salon, manette ou boisson alcoolisée en main.

Mais tout cela, avec le Sunday Surprise de ce dimanche 17 mai, c'est terminé ! La raison en est simple : pour toucher ses gains supplémentaires, s'ajoutant au prizepool garanti de 40 000€, le vainqueur du tournoi le plus attendu de la semaine sur Winamax devra disputer le marathon de Paris 2016 le 3 avril prochain. Rien que ça !

42,195 km dans la plus belle ville du monde, à  courir au milieu de plus de 40 000 participants, pour tenter de devenir le nouveau Benoît Zwierzchiewski, dernier vainqueur français en 2002, voilà un sacré défi ! Rassurez-vous on ne vous en demande quand même pas tant.

De 2 500€ pour "simplement" franchir la ligne d'arrivée, la récompense grimpe progressivement à 15 000€ pour un temps de moins de 3h, jusqu'à 100 000€ pour moins de 2h30 ! Autant dire que la carotte est belle, pour une perf' qui ne le serait pas moins.

Dans moins d'un an, ce sera peut-être vous

Parce qu'on ne voudrait pas vous laisser démuni face aux sacrifices et lourdes séances d'entraînement qui s'annoncent, voici nos petits conseils maison pour être fin prêt pour l'évènement :

Procédez à un check-up médical complet suivi d'un test d'effort (dans un centre de médecine sportive par exemple) pour avoir une idée de votre état de forme général et obtenir des informations précieuses telles que votre VMA (Vitesse Maximale Aérobie). Connaître cette dernière est indispensable pour mettre au point un programme d'entraînement adapté.

Choisissez bien votre tenue. Choisir la bonne paire de chaussures est évidemment indispensable au vue du nombre d'heures que vous allez les avoir aux pieds (de nombreux sites sont là pour vous aider), tout comme le reste de son équipement. Pensez à porter un cycliste ainsi qu'un short limitant les frottements et pensez à regarder la météo pour vous adapter en fonction (casquette, poncho, etc.).

Suivez votre programme à la lettre. Vous pouvez manquer une séance (à condition de la rattraper) mais pas plus ! À l'inverse ne forcez pas plus que nécessaire, même si vous vous sentez particulièrement en forme. Privilégiez également les terrains mous à l'asphalte, traumatisante pour le corps sur le long terme, et le fractionné aux longues distances. On ne s'entraîne pas pour un marathon en courant un marathon ! D'ailleurs en parlant d'erreurs à éviter, on vous conseille de jeter un oeil à ce site.

That's the spirit !

S'il ne sert à rien de commencer à monter des stocks de pâtes dix mois avant la course, préparer un marathon implique une hygiène de vie et une alimentation bien plus saine et équilibrée qu'à l'accoutumée (oui, on vous connait un peu). Pour les jours précédant le D-Day, là encore bon nombre de plans sont à votre disposition un peu partout sur le net.

Au cas où le démon de la compétition vous démange, n'hésitez pas à vous inscrire à des courses intermédiaires plus courtes. Cela constitue qui est plus un bon moyen d'évacuer la pression, surtout si vous êtes en passe de disputer votre premier marathon.

Ne lâchez rien ! Plus que le chèque qui se trouve au bout de tant d'efforts, c'est surtout l'accomplissement personnel qui importe. Et puis courir un marathon entre l'Arc de Triomphe, la place de la Bastille et la Tour Eiffel ça n'arrive quand même pas tous les jours ! Sans parler de la possibilité de remporter un joli pari contre tous ceux qui ne vous en pensaient pas capable. Vous la sentez monter, la motivation ?

Rendez-vous donc sur la ligne de départ ce dimanche 17 mai à 20h30, muni de vos 10€ de buy-in. À vos marques. Prêts. Partez !

Toutes les infos sur le Sunday Surprise


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter