Summer Shots, Jour 2 : cul sec pour Guillaume Diaz !

Par dans

Premier titre estival pour notre volatile national, et en streaming s'il vous plait ! Revivez ce nouvel exploit, replay à l'appui.

Summer Shots Bandeau

Deux soirées. C'est le court laps de temps qu'il nous a fallu patienter avant de voir le Team Winamax s'illustrer sur ces Summer Shots. Et comme en avril lors des Winamax Series, c'est de nouveau Guillaume Diaz qui a fait briller le W rouge. Rouge, comme le Virgin Jungle Bird (photo ci-dessous), ce mocktail (c'est le nom classe pour dire cocktail sans alcool) parfait pour trinquer avec ce champion de volatile. Dans un grand verre, versez dans cet ordre 6 cl de jus d'ananas, 15ml de jus d'orange, 3 cl de jus de citron vert, beaucoup de glaçons et compléter avec du Stappi, ce soda amer italien en vente dans toute bonne épicerie championne d'Europe qui se respecte. Afin de siroter ce doux breuvage dans un endroit approprié, pourquoi ne pas s'envoler au Birds, un bar/club/restaurant tout ce qu'il y a de plus branché, situé au 84e étage de la OKO Tower à Moscou. C'est l'été, on a le droit de rêver non ?

Un concentré de saveurs

Virgin Jungle BirdSi Guillaume Diaz tient bien sûr le haut du pavé dans cet article, vainqueur de l'Event #9 en 4-max KO pour un peu plus de 2 000 € après un heads-up parfaitement mené face au lauréat du WPO 2019 Philippe Guillou, ils sont cinq autres veinards à s'être offerts une petite rasade bien méritée en ce lundi soir. Voire même une grosse rasade en ce qui concerne PNM_ONE, vainqueur du plus gros tournoi de la soirée, l'Event #12 Monster Stack joué à six par table. Quatrième pour 127 000 € du dernier 4 Million Event remporté par l'inénarrable Yojimbooo, il est cette fois monté tout en haut du podium, se défaisant notamment en finale d'Hadrien 'ViensMonAgno' (6e), pour flirter avec les 10 000 € de gains. .ATTITUDE s'était quant à lui illustré sur le Pokus, décrochant l'argent sur le Colossus pour 75 000 €. Il repart cette fois avec l'or du Deglingos de 23 heures et 1 829 € dans la besace.

Pendant ce temps N_air GU men n'a pas eu peur de montrer l'un de ses deux cartes sur le Show One, remporté pour 5 408 € tout en donnant régulièrement des nouvelles sur ses progrès à PonceP et Guillaume dans le chat de Winamax TV. Mais cette soirée était aussi celle des variantes, et pas les moins exotiques ni les moins funs. Il a tout de même fallu plus de six heures de bataille à Lebelours pour enchaîner les pires jeux possibles et triompher en Razz, alors que CALL SEAVERS était déjà en train de savourer sa win en PLO5. Alors si vous aimez jouer à autre chose que du Hold'em, restez dans le coin : on enchaîne ce mardi avec un tournoi de H.O.R.S.E. accessible contre seulement 10 €.

volatile38 : le bec dans le shot

Quelle grande année 2021 pour Guillaume Diaz. Le 7 avril dernier, le Top Shark 2014 sabrait son troisième magnum de champagne sur un tournoi Winamax Series, quelques minutes avant d'échouer à une marche du doublé, vaincu par son partenaire du Team et ami Romain Lewis. Trois mois plus tard, le Grenoblois a redéployé ses ailes de top reg sur un autre de nos festivals online, refermant ses serres sur l'un des rares titres qui manquait jusque-là à son palmarès : un Summer Shots. En l'occurrence, l'Event #9 disputé en 4-max et en format Knockout. Et entretemps, celui qui a longtemps été le benjamin des W rouges est devenu papa ! Avec tout ça, difficile de trouver joueur et homme plus comblé que Guillaume en ce moment. Alors certes, les 2 086 € glanés en même temps que le trophée ne changeront pas sa vie, mais toute victoire mérite d'être célébrée, d'autant plus face à plus de 5 000 joueurs et en direct dans Top of the Pok.

Un live de presque cinq heures, passé globalement en vol stationnaire sur cet Event #9, mise à part une petite alerte peu après l'entrée dans l'argent, qui a vu notre volatile chuter brièvement sous les 15 blindes. Au terme de demi-finales menées à un rythme d'enfer, c'est ainsi dans un fauteuil qu'il se glisse en TF, confortablement installé au sein du trio de tête, juste derrière II MARSU II et Philippe 'Phil0p0k_TAG' Guillou, membre émérite du Winamax Stream Gang et stakhanoviste de nos MTT. Il ne faut cependant que quatre mains pour que ce tiercé explose, sur "un coup de mutant à cinq left" dixit PonceP : As-10 pour Marsu, paire de Rois chez Guillaume, des tapis qui volent préflop et un board à rebondissements comme on aime. Propulsé à cent blindes, Volatar prend alors déjà une énorme option sur la gagne, qui s'éloigne définitivement peu après pour MARSU (5e, 759 €, #14).

La suite est celle que l'immense majorité des viewers de Winamax TV appelaient sans nul doute de leurs voeux : un heads-up final Guillaume Diaz contre Philippe Guillou, une fois le short stack Grooveteory5 (4e, 848 €, #23) et RedBull4EVer (3e, 1 047 €) mis hors d'état de nuire, tous deux sur des lancers de pièce. À noter tout de même la belle résistance de ce dernier, qui semblait en mesure de remettre en cause le scénario annoncé. Malheureusement pour le spectacle, et à l'image de son face à face avorté au printemps face à Romain Lewis, le duel au sommet ne dure pas plus de dix mains, sans que Philopok ne puisse réellement défendre ses chances. Ce dernier encaisse tout de même 1 637 €, laissant notre oiseau de nuit pousser son chant victorieux à presque 2 heures du matin. Décidément, il nous les aura toutes faites ce Volatile !
 

4h54 d'émission pour revivre la soirée et le sacre de Guillaume dans les conditions du direct. Enjoy!


Pas si barbant, le Razz

Volatile38Son pseudo était inconnu de nos services jusqu'à aujourd'hui. Hier, il n'a joué qu'un seul et unique tournoi sur Winamax. Si vous voulez notre avis, Lebelours a le profil type de l'amateur de saveurs exotiques, qui retrouve le chemin des tables de Winamax quand elles proposent des goûts différents. Par exemple un tournoi de... Razz ! Très populaire aux États-Unis pendant une bonne partie du siècle précédent, ce format "Limit" est aujourd'hui tombé en désuétude, n'ayant rien pu faire contre la déferlante du No-Limit Hold'em au début des années 2000. S'il est encore programmé aux World Series of Poker (à raison de deux épreuves par édition), c'est surtout par respect pour la tradition du poker. Et pourtant, on a envie de penser que la réputation du Razz comme un jeu du passé, chiant et mécanique, mériterait d'être réévaluée : les joueurs agressifs peuvent s'y donner à cœur joie (tant qu'ils sélectionnent un peu leurs mains de départ, of course) et les possibilités de bluff sont aussi nombreuses (voire plus) qu'en No-Limit Hold'em, en particulier en short-handed. Un vrai jeu d'intimidation, où l'on passe son temps à raconter des histoires à l'adversaire, basées sur la force des cartes affichées aux yeux de tous. Pour vous en convaincre, jetez un œil à la prestation de celui qui a triomphé d'un field de 331 inscrits (pas mal pour une variante obsolète !) grâce au replay marathon ci-dessous, avec en point d'orgue une prise de contrôle épatante une fois atteinte la phase de 3-handed, et un duel à rasoirs tirés contre seb22150.

Summer Shots : les 6 vainqueurs de lundi

Cocktail
Dans un shaker rempli de glaçons, versez une bonne rasade de Hold'em. Ajoutez un zeste de Razz et une larme de Omaha. Saupoudrez de Show One. Secouez fort et consommez immédiatement !

Tournoi Prizepool Vainqueur
EVENT 9 - NLHE 4-max KO - 5 €
REPLAY
23 026 € volatile38 - 2 086 €
EVENT 10 - Razz 6-Max - 20 €
REPLAY
5 958 € Lebelours - 1 353 €
EVENT 11 - PLO5 6-max - 10 €
REPLAY
5 967 € CALL SEAVERS - 1 220 €
EVENT 12 - NLHE 6-Max Monster Stack - 50 €
REPLAY
50 490 € PNM_ONE - 9 916 €
EVENT 13 - NLHE 6-Max Show One - 20 €
REPLAY
29 412 € N_air GU men - 5 408 €
EVENT 14 - NLHE 3-Max Deglingos - 5 €
REPLAY
10 327 € .ATTITUDE - 1 829 €

Summer Shots : tous les résultats en un coup d'œil
Summer Shots : le programme

Layne Flack

La nouvelle nous a frappé au réveil comme une mauvaise gueule de bois : Layne Flack s’est éteint lundi dans son sommeil à l’âge de 52 ans. Pour nombre de fans de poker, le pro américain fut l’un des visages emblématiques du boom du poker du début des années 2000, au même titre que Daniel Negreanu, Phil Ivey ou Gus Hansen. Personnage hors normes et véritable artiste du No-Limit, l’ancien croupier avait gagné le surnom de Back to Back Flack après avoir signé nombre de « coups doubles » prestigieux : deux victoires sur le Legends of Poker de Los Angeles en 1999, deux bracelets WSOP en 2002, puis deux autres en 2003. Né dans le South Dakota en 1969, Layne Flack laisse un palmarès riche de 5 millions de dollars de gains en live, six bracelets de Champion du Monde et Hailey, sa fille de 26 ans. Son style de jeu ultra-agressif, régulièrement ponctué par de francs éclats de rires et de larges rasades de bière, manquera à tout le circuit professionnel.  

Benjo & Flegmatic

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter