SISMIX : MIK.22 en tête d'affiche techno

Par dans

Le parrain du Team Winamax passera derrière les platines pour son premier DJ set en vingt ans. Un come-back très attendu !

MIX.22

Déjà très alléchante sur le papier, la programmation musicale du SISMIX 2018, le premier et seul festival au monde mélangeant poker et fiesta, s’enrichit aujourd’hui d’une tête d’affiche de classe internationale. Le dimanche 13 mai, jour de clôture du festival, le joueur du Team Winamax Michel Abécassis s’installera en effet derrière les platines du Theatro de Marrakech, pour un set techno marathon de dix heures qui s’étirera jusqu’à l'aube.

L’événement est de taille : la dernière fois que MIK.22, homme aux multiples facettes et carrières toutes plus couronnées de succès les unes que les autres (dans le journalisme, le bridge, le poker, on en passe et des meilleures), avait endossé le costume de DJ, c'était il y a vingt ans, lors d'une épique session back to back avec Jeff Mills lors de l'édition 1998 du festival Time Warp.

En attendant la révélation du reste du line-up du SISMIX 2018 au cours du mois d'avril, nous nous sommes entretenus avec celui qui, dans une autre vie, était connu sous le nom de MIX.22.

Michel, cette passion pour la musique électronique, cela remonte à quand ?

J'ai vécu mes premières soirées électro en Angleterre, au cours de mes voyages pour les tournois de bridge, au début des années 90. Manchester venait de vivre un second "Summer of Love", et je suis immédiatement tombé amoureux du mouvement acid house. Tous les week-ends, une fois les tournois de bridge terminés, on montait dans le cametard avec mes potes, et on partait à la recherche de la prochaine rave à la campagne. Un immense vent de liberté soufflait au cours de ces week-ends. Tout semblait possible.... Y compris se perdre sur l'autoroute pendant des heures [rires]. Forcément, il n'y avait pas encore Internet ni Google Maps, tout fonctionnait au bouche à oreille.

Qu'est-ce qui t'as poussé à devenir DJ à ton tour ?

En 1995, je suis en cash-game à l'ACF face à deux petits jeunes sur le coup de dix heures du matin. Ils s'étaient pointés à l'aube, en mode after, ils étaient déchirés et comprenaient à peine les règles du Courchevel. Je leur ai tout expliqué (et tout pris, aussi). On prend le café, ils me racontent qu'ils sortent des disques de gabber sur le label Mokum. Deux jours plus tard, on est à Amsterdam, ils me présentent à Manu le Malin. Il était déjà très connu à ce moment-là, mais il avait envie de donner sa chance à des débutants. Le projet MIX.22 est né peu de temps après. J'ai récupéré des platines et une mixette, j'ai fait un peu de shopping à Techno Import, et voilà. Caler deux disques, ce n'était finalement pas beaucoup plus difficile que de gagner un flip contre Antony Lellouche...
 

MIX22
MIX.22 mettant le feu au Batofar (1997)


Tu jouais quel style de musique, à l'époque ?

On prenait la route tous les week-ends pour aller mixer aux soirées Hard Drum & Bass de Cologne, Dortmund, Francfort, avec l'idée d'apporter une touche plus industrielle, dans la lignée de Bloc 46, tu vois ? Puis tout s'est accéléré quand le Batofar m'a proposé une résidence mensuelle. On jouait rarement à moins de 200 BPM, c'était pas des soirées pour les coeurs tendres. J'ai vite arrêté de compter le nombre de mecs que j'ai vus sortir de la péniche à genoux.

Quel est ton meilleur souvenir sur scène ? Thunderdome 142 ou la Techno Parade à Berlin en 1995 ?

J'ai pris une montée énorme lors du Sonar 1998, juste après le deuxième but de Thuram. Le lendemain, je remportais la demi-finale du Criterium de Bridge de Sitges. Je voyais tout en 3D. C’est à cet instant que j’ai eu l’idée de mon deuxième album Las Vegas par anneau.

Tu as joué avec les Daft Punk au Rex en 1997. Une anecdote au sujet du duo casqué ?

Je suis sûr que ça ne va pas trop t'étonner, mais quand ils étaient trop rétamés de la soirée de la veille, ils se faisaient remplacer par des potes, ni vu ni connu. Ce soir-là au Rex, sous le casque il y avait en fait Patrick Bruel et Kool Shen. Personne n'a rien calculé, on en rigole encore aujourd'hui.

Pourquoi revenir au DJing en 2018 ?

Pour donner un bon coup de pied dans la fourmillière electro ! Ces dernières années, j'ai vu trop de DJ en carton proposer des mixes fades et sans surprise, programmés à l'avance sur Serato, avec les transitions toutes faites. Mon vieil ami Ludovic Lacay a bien tenté de me convertir à la house commerciale, via son alter ago David Guetta, mais ça ne m'a jamais branché, ces trucs-là. Si je ne finis pas un set torse nu, avec les tatouages ruisselants et la veine qui palpite sur le front, c'est que j'ai raté mon mix.

Que vas-tu nous proposer à Marrakech ?

No limit ! Y a pas de règles. Je verrai bien en fonction de mes envies, et des disques qui arriveront à passer la douane. Arrivez bien reposés : le voyage sera long et mouvementé.

Merci MIK... pardon, MIX.22. Vivement le Theatro !

Le programme fiesta du SISMIX 

ValueMerguez ouvre son food truck !

Value Merguez

Michel Abécassis ne sera pas le seul à nous proposer une nouvelle facette de son talent durant le SISMIX 2018, puisque son jeune camarade Ivan Deyra affichera lui aussi ses couleurs sur la devanture de son propre food truck, qui sera installé juste à côté de la piscine du Es Saadi, au milieu de la food court du festival. Là encore, c'est l'intéressé qui en parle le mieux.

Value, d'où t'est venu l'idée d'ouvrir un camion à nourriture ?

C'est mon pote Tristan Clémençon qui m'en a donné l'idée avec son camion à pizza, ou ses bols de salade hawaïenne, je ne sais plus. Je me suis dit qu'avec mon pseudo, j'avais une certaine légitimité dans les merguez. Toutes mes copains étaient très emballés. Ils m'ont toujours répété qu'ils n'ont jamais connu mieux que le barbecue que j'avais organisé sur le parking du casino de Gujan en 2014, pour fêter ma première victoire en live.

Quelle est ta spécialité ?

De la merguez, forcément, mais revisitée. Si les gens s'attendent à goûter un vulgaire bout de viande dans du pain rassis, ils peuvent retourner à la Fête de l'Huma. En ce moment, je bosse sur une recette que Philippe Etchebest lui-même a qualifié d'"audacieuse" en réponse à ma dernière story Snapchat. C'est une merguez donc, mais accompagnée d'une purée de choux de Bruxelles, le tout recouvert de sauce à le menthe et calée dans une pita fourrée aux raisins secs (pour faire local). Le chien de mon voisin adore : il s'est évanoui de plaisir quand je lui ai fait goûter pour la première fois la semaine dernière.

Les autres stands de bouffe du Es Saadi n'ont qu'à bien se tenir. On en salive d'avance !

LeVietF0u vous invite à un SISMIX alternatif

Pierre Calamusa

À surveiller également, Pierre Calamusa et sa nouvelle philosophie : LeVietF0u vous propose de vivre un SISMIX différent, loin des décibels, du champagne, et des réveils difficiles. Après un virage à 180° de son mode de vie, LeVietF0u se prépare à un voyage spirituel (et non plus spiritueux). 

« J’ai la chance d’avoir rencontré Skippy, le Grand Gourou du Culte de la Pensée Cosmique, une communauté vivant en autarcie au coeur du Larzac, prêche cet homme nouveau. J’ai enfin trouvé un équilibre mental, physique et financier, en adoptant les valeurs de dénuement et d’abandon de toute pensée matérielle. Je me suis concocté un programme de méditation quotidienne, assorti d’un régime composé uniquement de pommes de pin et de graines de courges. Tout alcool étant évidemment proscrit, vous ne me verrez pas au Theatro cette année, mais plutôt dans la yourte que j’ai prévu d’installer dans la palmeraie jouxtant le Es Saadi. J'ai aussi désinstallé Tinder de mon portable. Tous ces qui souhaitent vivre en accord avec mes nouveaux principes sont les bienvenus ! »

Un choix de vie radical qui t'honore, Pierrot ! Pour ceux que le beer pong, le grand quiz ou les nuits du Theatro font peur, vous savez vers qui vous tourner pour vivre un autre SISMIX.

Benjo, Flegmatic et PonceP

Toutes les infos sur le SISMIX
Qualifiez-vous à partir de 6 €


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter