Winamax

Majeur de Paris : les papys vainqueurs

Par dans

C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure terre battue : retour sur les vainqueurs les plus âgés au Majeur de Paris.

home

2022 : Rafael Nadal 

Rafael Nadal vit son jubilé et semble à bout de forces cette année. Onzième mondial, Hubert Hurkacz vient ainsi de le dominer au deuxième tour du tournoi de Rome. Mais on disait la même chose de la Reine d'Angleterre en 2011 et elle a tenu dix années de plus. Alors n'enterrez pas trop vite l’Espagnol, quatorze fois sacré sur la terre battue parisienne ! « S'il y a une infime possibilité de gagner, je veux essayer. » Le vainqueur du tournoi 2022 avait 36 ans lors de son succès en trois sets face à Casper Ruud. Il était devenu le vainqueur le plus âgé du tournoi, en battant l’ancien record de son compatriote Andrès Gimeno, 34 ans en 1972. 

2023 : Novak Djokovic

Comme le vin, Djokovic se bonifie avec le temps. Le Serbe a gagné la moitié de ses Grands Chelems à partir de 31 ans, dont évidemment plusieurs fois le Majeur de Paris, en 2016, 2021 et 2023. L’an dernier, à 36 ans et 20 jours, il bat Casper Ruud en finale (7-6, 6-3, 7-5). Et ce n’est pas fini ! « Mon corps me sert bien, il m’écoute bien. J’ai une excellente équipe autour de moi. Je peux gagner quatre Grands Chelems et l’or olympique », fanfaronne-t-il. Favori de l’édition 2024, l’actuel numéro 1 mondial est le seul membre du top 10 âgé de plus de 30 ans (avec le Bulgare Grigor Dimitrov).

1990 : Andres Gomez 

Andres Gomez vainqueur, c’est la Grèce qui remporte l’Euro 2004 de football. C'est Magalie Vaé qui s'impose en finale de la Star Ac. C'est moi qui sort en ce moment avec une mannequin. Bref, vous avez compris : en 1990, le gaucher équatorien surprend les pronostiqueurs en s’imposant en finale face au jeune André Agassi. En demi-finale, il avait écarté l’Autrichien Thomas Muster, futur vainqueur du tournoi en 1995. Ce solide guerrier de la terre battue (21 titres sur cette surface, dont Monte-Carlo 1987) est l’un des rares joueurs de plus de trente ans victorieux à Paris. 

1968 : Ken Rosewall

Hi Barbie. I'm Ken ! Ken Rosewall, joueur de tennis professionnel et vainqueur du tournoi 1968 à 33 ans et 7 mois. Cette année-là, l’Australien ne lance pas des pavés mais bien des balles avec son célèbre revers de la main droite, connu pour être l’un des meilleurs de l’Histoire. Le mythique Rod Laver tombe en finale en quatre sets (6-3, 2-6, 6-1, 6-2). Rosewall, premier vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem de l'ère Open, détient les records de matchs (2 282) et de victoires en simple (1 655). À noter qu'il ne possède aucun lien de parenté avec l’alien de Rosewall.

2015 : Serena Williams 

Chez les femmes, la lauréate la plus expérimentée s’appelle Serena Williams. En 2015, la championne américaine a presque 34 ans lorsqu’elle bat la Tchèque Lucie Safarova après deux heures d’une bataille acharnée. Alors qu’elle a la grippe ! Un exploit de plus dans un palmarès qui compte 29 titres majeurs en simple (23 Grand Chelem, 5 Masters et les jeux olympiques), soit autant que Steffi Graf. « Cette victoire est ma plus grande fierté, dira-t-elle en 2022. C'est vraiment le moment que j'emporte avec moi parce que j'ai failli mourir là-bas. Et pourtant j'ai gagné. » À noter que Serena ne possède aucun lien de parenté avec la poire Williams.

Les pages à suivre

x

fb

instagram

thread

tiktok

tv

twitch


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.