Les mille panoplies de Léo Lombardozzi

Par dans

En quarantaine à Porto, notre Top Shark se démène pour nous divertir sur les réseaux sociaux.

Leo LombardozziC’est l’un des rendez-vous manqués de cette année hors-normes. Celui avec le vainqueur de la Top Shark Academy. D’ordinaire, nous n’avons qu’à patienter quelques semaines après la fin du concours pour se retrouver face à face avec l’heureux élu, à la faveur du premier tournoi live au calendrier de son année au sein du Team Winamax. Pas cette fois. Le bizutage de Léo Lombardozzi (et aussi celui de son homologue espagnol Borja Gross) n’a pas encore eu lieu en 2020, huit mois après son entrée dans le Team, et ses échanges avec les coéquipiers se sont pour l’instant limités à des conf' call sur Zoom.

Loin des yeux, loin du cœur ? Pas avec Léo. Coincé à Porto (sa ville d’adoption), le Top Shark compense en se montrant hyperactif sur les réseaux sociaux. Vous ne suivez pas Ya 2 écoles sur Twitter, Facebook ou Instagram ? Vite, vite, cliquez sur follow, sinon vous passerez à côté d’une foule de mini contenus vidéos à forte tendance trollesque, qui bousculent les codes souvent guindés des contenus stratégiques poker. En seulement 2 minutes et avec un concept de base ultra épuré (La Main de la Semaine, simple, basique), Léo parvient pourtant à se renouveler à chaque édition à grands renforts de déguisements et effets spéciaux kitsch.


Pour sélectionner les mains, le Marseillais n’a qu’à puiser dans son inépuisable réserve de HH en cash-game pour trouver des setups de l’espace et bad-beats sanglants, commentés avec le débit mitraillette qui le caractérise et ses expressions à lui, propres à rivaliser avec le jargon de Davidi. Chez Léo, on ne trouve pas une flush mais un Flunch ; on ne mise pas 20 mais un quart de vin (avec le menu entrée-plat-dessert, bien sûr) ; et un Roi de cœur est non pas rouge, mais roux.

Leo Lombardozzi
Un jour, un Playmobil

« Beaucoup de pros se prennent un peu trop au sérieux », explique Léo. « C’est dur de les aborder, il y a une hiérarchie bien établie. J’essaie d’aller un peu contre ça, de faire de la proximité. » Lancée en plein confinement, la rubrique a pris une autre dimension après l’achat d’un fond vert, et des emplettes désormais régulières sur Amazon. « Je commence à avoir une belle collection de costumes premier prix ! » Parfait pour quelqu’un qui aime bien se mettre en scène et pratiquer l’autodérision. « Ah oui, j’aurais bien aimé faire du cinéma ! Je suis quelqu’un d’extraverti. Et puis, j’ai toujours produit des vidéos, j’adore jouer avec le logiciel de montage, ça fait partie de mon rythme de travail. Maintenant, j’aimerais juste que le live reprenne, histoire de faire des vrais vlogs. Par exemple pour Vegas, j’ai remarqué que les pros montrent rarement ce qui se passe en dehors des tournois. J’avais envie d’explorer, montrer la ville... »

En attendant, Léo vient de lancer une deuxième rubrique hebdomadaire, Spew or not Spew, invitant le joueur à lui envoyer des coups où il suspecte d’avoir fait de la merde : à charge pour notre pro de décider si oui ou non, c’était bien joué. « C’est cette rubrique-là que j’aurais dû faire en premier, en fait. La Main de la Semaine, elle plaît surtout aux regs, je reçois pas mal de MP de pros qui rigolent car ils se retrouvent dans les situations. Spew or not spew, ça va parler à plus de monde je pense, mais les pros vont moins aimer car les spots qu’on y verra n’ont rien de compliqué pour eux. »

Le 1er épisode de Spew Or Not Spew est en ligne ! Merci à "DansLaforet" de nous avoir partagé ton spot !" ☺️ Si toi aussi tu veux une analyse complète et le verdict de Papy Léo , envoie moi ta main via Facebook/Twitter/Instagram pour passer dans le prochain épisode de Spew Or Not Spew ! *Replayer Winamax uniquement*

Posted by Léo Lombardozzi on Wednesday, August 26, 2020

Et sinon, la vie à Porto, ça se passe comment ? « C’est mort ! Il n’y a quasiment rien d’ouvert ! On est à peu près au même point qu’en mars. Du coup, mon régime c’est beaucoup de sport, beaucoup de grind. » Oubliez donc le cliché du joueur de poker allant se coucher aux aurores : depuis qu’il a mis en pause les MTT, Léo vit un rythme de vie presque normal. « Je suis debout vers 10/11 heures, j’attaque le sport, puis je grind. À 22, 23 heures je suis au lit ! C’est le truc bien avec le confinement : les tentations ont disparu, on peut être focus. »

D’ici quelques jours, Léo va reprendre du service en MTT : les Winamax Series sont l’excuse parfaite pour cela et notre Top Shark compte bien mettre les bouchées doubles, avec un « auto-coverage » quotidien. Au programme : « du whine, du tilt, des analyses de main, des brags, images… » L’objectif ? « La bouteille ! J’ai des envies de brag ! » Le fameux challenge du ClubPoker (une course aux perfs jouée par équipes de 2) est de retour, et celui et qui a déjà 2 titres Series dans son escarcelle compte bien y briller. « Le challenge est très motivant. Je vais jouer la version High avec Batmax, et la version Low avec mon coloc Julien alias YoungBeubeu. » On sera là pour l’y encourager, et pourquoi pas le voir perfer en direct sur notre canal Twitch.

Envoyez vos mains à Léo !

Vous avez joué une main qui vous tracasse ? Laissez le Top Shark l’analyser pour vous : glissez dans ses DM avec le lien replayer, et vous figurerez peut-être dans la prochaine édition de « Spew or not Spew » ! « Le buy-in n’est pas important », précise Léo. « Et il n’est pas nécessaire que le coup soit spectaculaire ! »

Contacter Léo :

t @Ya2ecoles


in @Ya2ecoles


f Ya2ecoles


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter