L'équipe type du confinement

Par dans

Comme Mbappé, ils refusent de sortir, même pour faire les courses. Voici les onze titulaires du Confinement FC.

11 type

Petr Cech (retraité) : Le casque ne suffisant pas, l’ancien gardien d’Arsenal portait un masque avant que ce ne soit la mode. Un précurseur.


Yong Lee (Jeonbuk) : Comme disait feu Thierry Roland pendant France – Corée du Sud 2002 : « Il y a deux Lee. C’est un grand appartement. » Nous ne cautionnons pas cette blague, même si cela peut permettre de coucher les enfants pendant les matchs de la D1 biélorusse.


Loic Perrin (ASSE) : Confiné depuis dix-sept ans à Saint-Étienne. Et vous osiez vous plaindre de votre situation ? 


David Sommeil (retraité) : une bonne sieste pendant le (télé)travail, il n’y a que ça de vrai ! Perrin va au duel et lui s’occupe de la couverture.  


Dodô (Santos) : De trois heures du matin à 19 heures. Ensuite, on reste dans le lit avec l’ordinateur jusqu’au prochain.


Didier Raoult (OM) : Simple récupérateur ou génie incompris ? On tranchera en fin de saison… et des têtes vont tomber. 


Hatem Ben Arfa (Valladolid) : Encore un Parisien qui a déserté la capitale pour un plus grand terrain de jeu en Bretagne. On le voit parfois faire son jogging à Rennes, mais personne n’est dupe : Hatem a arrêté le sport l’an dernier. 


Lucas Ocampos (Séville) : Elle était rentrée d’un mètre. Enfin quelqu’un qui respecte les limites de sécurité. 


Ousmane Dembelé (Barcelone) : Avant le confinement, Ousmane se réveillait tard et passait ses journées sur Football Manager. Rien n’a changé, sauf que sa partie avec le Winchester FC se déroule désormais en 4673.


Neymar (PSG) : Reçoit 375 000 € de prime d’éthique dès qu’il applaudit à 20 heures. Intégralement réinvestis sur les tournois de poker Winamax. 


Kylian Mbappé (PSG) : Il le répète encore : non, il ne sortira pas. De toute façon, la porte est trop petite. 

Les pages à suivre

twitter @WinamaxSport
 

facebook Winamax Sport 
 

insta Winamax Sport
 

wina tv Winamax TV
 

winamax Jouez au Poker


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.