Léo 'Ya 2 ecoles' Lombardozzi est le nouveau Top Shark

Par dans

Porté par un deep run explosif sur le 3 Million Event, le grinder des Bouches-du-Rhône remporte haut la main la 9e édition du concours de recrutement du Team Winamax.

A 24 ans, ce spécialiste du cash-game passera l'année 2020 en compagnie de la meilleure équipe d'Europe pour disputer les plus gros tournois pros du globe : bravo !

Leo Ya 2 ecoles remporte la Top Shark AcademyLa marche était bel et bien trop haute. En parvenant à se qualifier pour le troisième tour du monumental 3 Million Event des Winamax Series (36 000 inscrits et 4 millions d'euros de dotation), Léo 'Ya 2 ecoles' Lombardozzi avait de facto remporté la Top Shark Academy dès mercredi soir, 24 heures avant la conclusion officielle du concours.

Peu importe que le lendemain, le sudiste n'ait terminé qu'en 36e position "seulement" du plus gros tournoi de l'histoire de Winamax. Peu importe que ses adversaires disposaient encore d'une belle poignée de grosses épreuves au programme de la huitième et dernière journée de la finale. L'écart de points que Léo avait creusé de ses propres mains était trop important, le fossé quasiment infranchissable. Malgré leurs vigoureux efforts sur la dernière ligne droite (voir plus bas),  les trois autres finalistes n'ont jamais pu remettre ne serait-ce qu'un tout petit peu en question sa domination. Alors que certaines éditions de la TSA nous ont tenu éveillés jusqu'à l'aube, celle-ci s'est achevée peu après minuit. Et alors que IllicoBusto, En T9 et Abam199 avaient chacun à leur tour jeté l'éponge à mesure que se fermaient leur tables respectives, c'est un Léo rayonnant, encore actif sur trois tables qui a reçu le coup de fil fatidique des animateurs de Winamax TV.

Sur l'écran est apparu un visage visiblement mi-crevé, mi-excité, et c'est avec le débit d'une mitraillette (et l'emploi quasi-exclusif du pronom indéfini de la troisième personne) que Ya 2 ecoles s'est exprimé pour la première fois en tant que membre du Team Winamax. "On a réussi ! On y a cru, tout le long, depuis la première semaine, on s'est donné à fond sur les épreuves théoriques comme pratiques." En dix minutes d'interview, le nouveau Top Shark a eu le temps de nous révéler une foule de choses. Son hygiène de vie sur la finale, pas forcément recommandable ("J'ai joué de 14 heures à 3 heures du matin tous les jours, j'ai dormi trois, quatre heures par nuit et j'ai mangé n'importe quoi"), son activité préférée durant les rares moments où il ne jouait pas ("J'essayais de m'endormir en regardant Friends, que j'ai déjà vue 16 fois"), ses adversaires et l'importance du facteur réussite ("C'est moi qui ait eu le plus de chance, sur la dernière semaine tout le monde aurait pu le faire. En T9 est clairement meilleur que moi"), et ce qu'il aurait fait s'il n'avait pas gagné ("Une petite sieste d'au moins six mois")

La déception de son élimination du 3 Million Event - la première place valait tout de même plus de cinq fois le contrat Top Shark - semblait déjà évacuée : Léo pensait déjà à l'année qui l'attend au sein du Team Winamax. "On a fait le taff', [maintenant] on va essayer de la faire très très grasse avec vous, les amis. On va prendre énormément de plaisir sur cette nouvelle année !" Avant cela, revenons un instant sur un parcours quasi sans faute au sein de l'Academy...

Reçu sept sur sept

L'avenir appartient à ceux qui 3-bet tôt : notre vainqueur faisait partie de la première vagues de qualifiés pour l'Academy, dès la première quinzaine de novembre. Depuis ses débuts, le fonctionnement de la TSA autorise des entrées tardives (jusqu'en Semaine 4 cette année) et c'est seulement la troisième fois, après Mikedou en 2012, et Adrien Delmas en 2018, que le vainqueur final peut se vanter d'avoir disputé l'intégralité des épreuves au programme. Et Léo est parfaitement rentré dans son match, terminant en seconde place de l'épreuve jouée en mode "table finale", avant d'être placé en première position par le jury sur l'épreuve de commentaire de main. Ya 2 ecoles fut donc le premier Major de Promo de cette édition. Un signe...
 


En Semaine 2, rebelote : Léo se classe en deuxième position sur l'épreuve jouée en Go Fast, puis est de nouveau jugé le meilleur sur l'épreuve dite "théorique", en l'occurrence un tout nouveau format où l'on demandait aux candidats de se mettre à la place d'un membre du Team Winamax au cours d'une main encore inédite de Dans la Tête d'un Pro. Logiquement, Ya 2 ecoles conserve son statut de Major de Promo, remportant au passage un pack à 1 000 € pour le SISMIX Costa Brava (après avoir gagné la même somme en tickets online la semaine précédente). Propre.

La Semaine 3 sourit moins à Léo, qui termine 7e sur 10 de l'épreuve de heads-up contre le Team Winamax (7 duels remportés sur 16). À égalité avec BIGWINNER723, Ya 2 ecoles est théoriquement nominable, et (en application du règlement) c'est seulement son ancienneté dans l'Academy qui les départagera et empêchera Léo d'être soumis au vote du public (on notera cependant qu'en cas de nomination, Léo s'en serait tiré aussi grâce au Joker obtenu en sa qualité de Major de la Semaine 2). Derrière, ce fin pédagogue s'en sortira beaucoup mieux sur l'épreuve théorique, décrochant la deuxième place sur un nouveau commentaire vidéo en mode DLTDP. Somme toute logique pour quelqu'un passant autant de temps à apprendre le poker à d'autres joueurs.
 


En Semaine 4, pas de vagues : Ya 2 ecoles monte sur le podium de l'épreuve MTT en triplant la bankroll de 100 € offerte à chaque candidat. Sur la tant attendue épreuve de vidéo de présentation, il nous concocte un travail soigné, sortant les gros moyens avec l'utilisation d'un fond vert. Mais la concurrence est rude, chacun ayant à coeur de faire bonne impression : Léo ne sortira que cinquième sur dix de cette épreuve. Largement suffisant, cependant, pour passer à l'étape suivante.

Il ne reste plus que 6 candidats au départ de la Semaine 5, et les portes de l'Academy sont désormais closes aux nouveaux entrants. L'épreuve "pratique" de cette semaine se joue sur le terrain de jeu favori de Léo, mais ce cash-game est un peu spécial : on joue en Play Money et contre la montre (deux sessions de trois heures sur 4 tables en simultané). Ya 2 ecoles s'en tire moyennement (4e sur 6), mais se ratrappe une fois de plus grâce à un troisième et dernier commentaire vidéo "DLTDP", que le jury classe en seconde position.

De retour d'une brève trêve hivernale, Léo évite encore une fois de peu la nomination sur l'épreuve pratique (6 duels remportés sur 16 face à ses 4 derniers adversaires), mais rend une dernière copie parfaite sur l'épreuve théorique. Pas de surprise ici : des vidéos de cash-game comme celles que nous avions demandées, il en avait déjà tourné pas mal avant la Top Shark...

Léo l'a très bien expliqué : en finale, les écarts de niveaux étaient serrés et tout le monde avait sa chance. Pas étonnant donc que le leader ait changé trois fois au cours des trois premières soirées : IllicoBusto le jeudi, En T9 le vendredi, puis Ya 2 ecoles le samedi, grâce à deux finales Winamax Series disputées en simultané. Les écarts de points se sont réduits dimanche, même si deux finales supplémentaires (Sprint et Rally) ont permis à Léo de rester en tête... avant de céder du terrain le lundi face à IllicoBusto. Une déconvenue de courte durée : mardi soir, Léo disputait une troisième finale sur les Winamax Series et reprenait la tête, puis se qualifiait pour le Day 3 du 3 Million Event le lendemain. Avec 24 heures d'avance, la messe était (quasiment) dite.

Ya 2 ecoles : sa victoire en chiffres

La stratégie de Léo sur la finale fut très simple, et reprend le mot d'ordre rendu célèbre par Pierre Calamusa : "J'étais IN dans tout ! Je recavais tout sans regarder. Seul le résultat comptait", explique notre nouveau Top Shark en s'essayant à une analogie de footeux : "Même quand on met une vieille tête croisée, ça reste un but !" Et dans un contraste frappant avec son prédecesseur Aladin Reskallah, qui nous expliquait il y a un an avoir complètement déconnecté de l'actualité et des résultats des autres finalistes, Léo nous avoue avoir gardé le doigt collé sur la touche F5 : "J'ai tout regardé, tout le temps. Refresh, refresh, refresh ! Dès samedi, alors qu'il restait 1 000 ans à jouer, j'ouvrais les tables, je comparais mon classement. Mais ça n'influence pas mon jeu, qui est carré." Force est de constater que les résultats sont là : Ya 2 ecoles remporte la Top Shark Academy avec le record de points absolu du concours, et qui plus est en faisant un joli bénef.

Les statistiques de Léo sur l'épreuve finale :

409 tournois MTT disputés entre le jeudi 9 janvier (20h) et le jeudi 16 janvier (23h59, l'heure limite imposée par le règlement), où il a re-entry (ou rebuy) à 195 reprises (et utilisé 5 fois l'add-on dans les quelques tournois où l'option était proposée) Total avec les re-entries/recaves : 604 inscriptions.
76 places payées, soit un pourcentage d'ITM de 18,58 %.
Ces 574 inscriptions ont couté 20 444 €* à Léo.
... et lui ont rapporté 24 375,64 €,
ce qui correspond à un profit de 3 931,64 €, soit 6,51 € par inscription (ou 9,61 € par tournoi).
Son retour sur investissement (ROI) final est de 19,23 %. En d'autres termes, pour chaque euro dépensé depuis jeudi soir, notre vainqueur a récupéré 19 centimes...

* Cette somme comprend 3 tickets à 125 € remportés par Léo sur ses 3 finales Winamax Series.

Les 10 meilleures performances de Léo au cours de la finale Top Shark

Date Tournoi #Joueurs Buy-In Pos. Points
16/01/2019 3 Million KO - Winamax Series 35 779 125 36 15 951,05
11/01/2020 Event 94 - Winamax Series 1 122 50 2 8 694,90
11/01/2020 Event 95 - Winamax Series 605 100 4 5 675,76
14/01/2020 Event 137 - Winamax Series 2 190 20 5 5 611,18
14/01/2020 Desperado 1 663 5 5 3 039,89
13/01/2020 Event 169 - Winamax Series 3 946 20 40 2 660,31
13/01/2020 Sprint 510 20 6 2 437,37
13/01/2020 Event 121 - Winamax Series 1 254 100 46 2 400,53
10/01/2020 Million KO - Winamax Series 106 304 15 1 150 2 343,93
12/01/2020 Rally 298 20 4 2 268,41

Les records battus par Léo au cours de la finale Top Shark

Nombre de tournois joués par le vainqueur : 409 (Aladin Reskallah en avait joué 320 en 2019)
Record de points marqués sur un seul tournoi : 15 951, pour sa 36e place sur le 3 Million Event (En 2018, Adrien Delmas avait marqué 11 133 points grâce à une 2e place sur un énorme tournoi à 20 € des Winamax Series)
Record de points marqués au cours de la finale : 50 459, au dessus des 47 217 points marqués par Adrien Delmas, toujours lui.

Le classement final
 

Leo Ya 2 ecoles remporte la Top Shark AcademyYa 2 ecoles avec 51 083 points


Arnaud En T9Runner-up : En T9 avec 38 068 points
Sa notoriété sur le circuit live et son statut d'espoir du poker français faisaient de lui un favori dès son entrée en Semaine 1. Et Arnaud Enselme n'a pas trahi tous ceux qui croyaient en lui, franchissant épreuve après épreuve en se classant presque à chaque fois dans le peloton de tête, que ce soit sur les exercices pratiques que ceux faisant appel à la rhétorique. Sa seule vraie sortie de piste fut commise sur une épreuve n'ayant rien à voir avec le poker : celle de la vidéo de présentation. Le travail d'Arnaud a été jugé bien moins attrayant que ceux de ses adversaires. Aisément sauvé par les votes du public avec presque la moitié des suffrages, Arnaud est reparti de plus belle, parvenant même à décrocher le titre de Major de Promo sur la dernière semaine avant la finale. Lors du sprint de conclusion, on l'aura vu en finale à quatre reprises (dont deux fois sur les Series), et même remporter un Monster Stack) à 10 € devant 943 joueurs. Léo fut le premier à l'avouer après sa victoire : si le vainqueur n'avait pas décroché le Day 3 du 3 Million, et qu'Arnaud avait eu un peu de plus de réussite sur les Series (cette 13e place sur le Show One, cette 17e place en Deglingo...), c'est un tout autre article que nous aurions écrit.

Cédric IllicoBustoTroisième : IllicoBusto avec 35 967 points
Il avait tout. Un gros capital technique pour franchir sans peine les épreuves pratiques. Un sens de la pédagogie et un solide bagoût pour épater le jury sur les épreuves théoriques. Un capital sympathie illimité lorsqu'il fallait parler de lui, et survivre à un unique vote de repêchage vécu d'entrée de jeu. Cédric avait tout pour gagner, et le jury le savait aussi bien que tout le monde, l'ayant nommé Major de Promo trois fois, autant que Ya 2 ecoles. Tout ce qui lui a manqué, c'est un peu plus de peps sur la dernière ligne droite, histoire de faire mieux qu'une 12e place sur le maxi Event 65. On espère qu'IllicoBusto ne restera pas hanté par ces multiples deep-runs avortés sur les Series (on l'a vu dans le Top 100 de 6 épreuves, sans qu'il ne fasse péter un véritable highscore), car il peut être fier de sa prestation depuis la Semaine 1. On espère le recroiser très vite, en ligne ou de visu !

Said Abam199Quatrième : Abam199 avec 33 354 points
Face à trois gros regs habitués au grind intensif, il était l'outsider de cette finale. Celui qu'on n'attendait pas, celui qui se voyait bien gravir une montagne, et passer une année au sommet en compagnie du Team Winamax, histoire de respirer le même air que les pros. Seul amateur (éclairé) de cette finale, Saïd n'a pas à rougir de sa prestation. Entré en Semaine 3, il s'est montré convaincant lors des duels face au Team Pro (9 victoires sur 16) et le commentaire en mode DLTDP. Après avoir gagné les faveurs du public lors du vote de repechage en Semaine 5, ce personnage attachant a remporté sa place dans le dernier carré, où il parvint à disputer cinq finales. Malheureusement, toutes se sont jouées loin du terrain des Winamax Series : la réussite lui a manqué sur les épreuves à grosses réserves de points. Mais tout de même : l'écart de points final est somme toute faible - sur l'édition 2016, ce score lui aurait suffi pour gagner ! - et Abam199 fut le dernier candidat ayant fait douter Ya 2 ecoles : ce n'est qu'à 00h30 qu'il a sauté de ses derniers tournois. Bravo !

Le classement final

Un grinder tout-terrain

Leo Ya 2 ecoles remporte la Top Shark Academy

Crédit photo : Facebook

Aller faire un tour sur la page Hendon Mob de Léo ne vous apprendra pas grand-chose, mis à part le fait que le Sudiste ne semble pas avoir encore accompli sa transition vers les tournois en live. Car oui, l'actuel résident portuan (gentilé de la capitale du Portugal) fait indéniablement partie de ces jeunes joueurs biberonnés au poker online (même s'il nous explique avoir avant cela usé le fond de ses jeans sur les chaises des parties privées de sa région, alors qu'il n'était pas encore majeur). Une fois arrivé sur Internet, Léo est passé par un peu tous les formats, débutant en Sit & Go avant de mixer avec un peu de MTT, pour ensuite se pencher sérieusement sur le cash game, où il tentait régulièrement de se hisser en tête de nos Challenges.

"Je pense, sans prétention aucune, être le meilleur, du moins dans ma catégorie de prédilection" glissait-il dans sa fiche de présentation, avant d'ajouter : "Il est encore trop tôt pour me prononcer sur mes qualités de joueur de poker de tournoi." Le fait est qu'il a rapidement pris le pli ! Amorçant sa transition online en 2019, en contribuant à monter le site de coaching Spin & Win, épaulé par une bande de requins aussi jeunes que redoutables (Vincent 'YoungFanta' ou encore Cédric 'JojoLeSinge'), Léo rencontre un succès quasi immédiat : entre avril et septembre, Ya 2 ecoles décroche deux titres Winamax Series sur deux tournois Monster Stacks pour un peu plus de 25 000 €, auxquels s'ajoutent deux places de runner-ups sur les deux dernières éditions de janvier. De quoi se construire une jolie petite base de départ. "Le jeu en MTT est plus intéressant et plus complexe que le cash-game. En CG les actions se répètent, on est toujours à 100BB, les ranges sont très précises. En MTT il faut tenir compte des stacks et de plein d'autres choses." De nos jours, c'est donc aussi bien en cash-game et en MTT que Léo dispense son savoir sur Twitch ou dans des vidéos.

Passé du sud de la France, dont il est originaire, à Porto, Léo reste donc pour nous un visage assez méconnu, même s'il nous a déjà rendu visite à Dublin en 2018 (avec une demi-finale à la clé sur le Monster Stack), et a disputé le WPT Barcelone cette année. Habitué à jouer des tournois entre 500 et 2 000 € en live, il s'apprête donc à franchir la limite supérieure, en découvrant le Main Event des WSOP et le circuit EPT. "Comme beaucoup de joueurs online, mon but est d'arriver à ne plus jouer qu'en live." Pour atteindre ce but, Léo pourra compter sur une étude déjà bien approfondie des tells ("Je perds tout le temps mon téléphone, ce qui me permet de mieux observer mes adversaires à table, et repérer leurs tics") et bien sûr ses nouveaux coéquipiers. Il n'a jamais rencontré la plupart d'entre eux (à l'exception de Pierre Calamusa, les deux ayant un bon ami en commun), mais pense pouvoir s'intégrer facilement au sein du groupe. On le croit : l'animal semble être on ne peut plus sociable ("tchateur", diraient certains) et a déjà préparé quelques punchlines à destination de ses futurs camarades. "Adrien Delmas disait qu'il était triste car il avait la seule barbe du Team. Moi, j'arrive avec un tirage de barbe ! Un flush draw avec des outs, du genre qui peut donner quelque chose !"

À l'image de ses quatorze (!) nouveaux partenaires, Léo aura bientôt le droit à sa fiche de présentation détaillée sur notre site. En attendant qu'elle soit disponible, vous pouvez (re)lire ses réponses à notre questionnaire maison soumis à chaque candidat avant son entrée dans l'Académie, et comprendre que le Team vient de se doter d'un nouveau petit plaisantin.

Un tour du monde avec l'élite

Team WinamaxC'est le rêve de tous les joueurs qui s'embarquent dans les qualifications pour la Top Shark Academy : parcourir les festivals de poker les plus prestigieux de la planète aux côtés des autres membres du Team le plus titré d'Europe. Forcément, parmi ceux-ci, Léo étrennera son W rouge flambant neuf sur des événements de notre cru, à commencer par la Grande Finale du Winamax Poker Tour espagnol à Madrid fin mars, suivie en fin d'année du dyptique Winamax SISMIX Costa Brava / Winamax Poker Open, sans oublier le grand retour des WSOP-Circuit à Paris, dont nous sommes partenaires en tandem avec le Club Pierre Charron.

D'ailleurs, puisque l'on parle de World Series of Poker, Las Vegas fera bien entendu figure de point d'orgue, avec, outre l'incoutournable Main Event, ainsi que quatre épreuves mid stakes réputées pour leurs fields gargantuesques et leurs gains monstrueux promis aux vainqueurs. Plus habitué aux tournois annexes des festivals EPT, Léo aura cette fois l'occasion de jouer les Main Events de Monte-Carlo, Barcelone, et Prague. Une étape princière précédée, comme le veut la tradition, du séminaire au soleil du Team, orchestré de main de maître par le coach Stéphane Matheu et qui sert toujours de coup de boost à l'ensemble des troupes.

Mais parce qu'un grand W rouge implique aussi de grandes responsabilités, Léo aura également comme tâche durant l'année de garnir notre Poker School de vidéos stratégiques et d'enrichir le blog du Team avec anecdotes de voyage, conseils avisés, coups de coeur et coups de gueule. En sa qualité d'ancien coach Spin for Win et au vu de sa plume bien trempée entr'aperçue via sa fiche de présentation, on ne se fait guère de souci quant au résultat.
 

Date Tournoi Buy-in
Février 2020 WPT Germany - Rozvadov 3 300 €
Mars 2020 Winamax Poker Tour España - Main Event 500 €
Mars 2020 Winamax Poker Tour España - High Roller 1 000 €
Mars 2020 WPT Barcelone 3 300 €
Mai 2020 EPT Monte Carlo 5 300 €
Mai 2020 WSOP Circuit Paris 1 500 €
Juin 2020 WSOP Las Vegas - Millionnaire Maker 1 500 $
Juin 2020 WSOP Las Vegas - Monster Stack 1 500 $
Juillet 2020 WSOP Las Vegas - Mini Main Event 1 000 $
Juillet 2020 WSOP Las Vegas - Little One for One Drop 1 111 $
Juillet 2020 WSOP Las Vegas - Main Event 10 000 $
Août 2020 EPT Barcelone 5 300 €
Septembre 2020 Winamax SISMIX Costa Brava - Main Event 500 €
Septembre 2020 Winamax SISMIX Costa Brava - High Roller 1 000 €
Décembre 2020 WPO Dublin - Main Event 500 €
Décembre 2020 WPO Dublin - High Roller 1 000 €
Décembre 2020 EPT Prague 5 300 €
Enveloppe de 10 000 € pour les frais

Borja "Timotyy" Gross remporte la TSA espagnole

Borja Gross
Les joueurs ibériques ont connu leur toute première édition de la TSA : de l'autre côté des Pyrénées, le suspens fut un peu plus prononcé sur l'épreuve finale : ce n'est qu'à trois heures du matin qu'on a pu déclarer vainqueur Borja "Timotyy" Gross. Le tout premier Top Shark espagnol avait pris la tête du classement dès le deuxième soir grâce à deux finales Series (Events 76 et 86) : il ne l'a plus jamais quittée ensuite, même si ses adversaires ont ensuite resserré l'écart. Aucun des 4 finalistes ne jouait de Day 3 jeudi soir : la compétition est donc restée ouverte jusqu'aux derniers tournois au programme.

Entrée tardivement dans l'Academy (Semaine 3, la dernière où les qualifs étaient ouvertes), Borja a franchi les étapes sans faire de vagues, en mode "sous-marin" : jamais Major de Promo, mais jamais soumis au vote non plus. Connu et respecté de la communauté, le joueur de Malaga réside désormais à Londres, où il s'exerce aussi bien en MTT qu'en cash-game. C'est en 2015 qu'il a connu pour la première fois les joies des WSOP (509e sur le Main Event), avant de s'éloigner du poker pour se consacrer à d'autres projets. Borja a depuis fait son retour aux tables, virtuelles comme "en dur" : on le croise souvent en Expresso, et il faisait partie de l'heureuse troupe de 20 qualifiés freeroll à l'issue de la toute première étape Winamax Poker Tour organisée à Madrid en octobre dernier. À l'âge de 29 ans, c'est avec le logo de Team Pro qu'il retournera dans la capitale en mars prochain pour disputer la Grande Finale du Tour. Bienvenue !

Voilà qui marque la fin de cette Top Shark Academy neuvième du nom, sans doute l'une des plus haletantes et des plus indécises. Tout comme vous, nous avons maintenant hâte de faire plus ample connaissance avec Léo et Borja et de les découvrir en action sur le circuit. Encore bravo et à très vite, les champions !

Benjo & Flegmatic

Tous nos articles sur l'édition 2020
Top Shark : le Hall of Fame 2011-2020

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter