Le Check-up : sans peur… mais pas sans reproche ?

Par dans

Coup de folie ou coup de génie ? On ne sait pas si SOLUNAVAX avait la réponse sur cette main épique en finale du Main Event, alors on a interrogé notre Top Shark _Winda.

FBK 1

Deeprun les plus beaux tournois de Winamax donne des ailes. En effet, l’histoire récente de nos events étoilés fourmille d’exemple de joueurs sans références connues s’étant fait un nom en quelques coups de cartes seulement : on n’avait notamment pas manqué d’analyser dans cette rubrique le hero call de Yojimbooo sur un 4 Million Event l'an passé.

Cette fois, on a choisi de s’intéresser à un MTT considéré comme la Rolls-Royce de nos tournois réguliers : le Main Event. Le coup de projecteur concerne plus particulièrement le heads-up de la version Master KO du 25 janvier dernier. Deux joueurs s'affrontent alors dans l’arène pour le titre. À droite, le guerrier Spartan1, déjà un haut gradé parmi les grinders de Winamax, ayant déjà triomphé dans le Battle Royale et le Rush Hour, sans oublier une finale sur un WSeries Championship. À gauche, le jeune loup SOLUNAVAX : lui est encore loin d’avoir forgé sa légende, se contentant jusqu’ici de finales sur le Monster Stack 10 € ou l’XTREM. Notre Top Shark _Winda, lui, a fait la bulle de cette table finale : il a eu l'occasion d'observer de près les deux protagonistes. On lui a donc demandé d'analyser ce coup pour vous, lecteurs avides de progression.

Nous nous retrouvons donc à la 167e main de la finale. SOLUNAVAX et Spartan1 sont évidemment en confiance : ayant auparavant débuté la finale avec les 3e et 4e tapis, les deux joueurs ont bien mené leur barque jusqu'à l'ultime duel, SOLUNAVAX ayant d'ailleurs dominé les débats durant la majorité de la TF. Cela lui a permis de démarrer ce heads-up avec deux fois plus de jetons que son adversaire, qui va cependant inverser la tendance : et c’est bien Spartan1 qui se retrouve avec un avantage en jetons de deux contre un (95 BB contre 47) au moment où survient la main qui nous intéresse. Nous jouons alors aux blindes 200k/400k ante 50k.

L'analyse de _Winda : avant d’analyser un coup, il est très important de cerner le profil des joueurs. Quelle image avaient-ils à table ? Sur cette table finale, même sans voir de showdowns, on a pu observer que les deux joueurs ne craignaient pas de mettre les jetons au milieu de par leur penchant très agressif, symbolisé par une multitude de 3-bets, 4-bets, check-raises... On pourrait donc partir du principe que les deux protagonistes peuvent potentiellement plutôt overbluff que underbluff.

Table Check-up Winda

PRÉFLOP :

Au bouton, Spartan1 trouve deux cartes assorties et un mininum connectées, J7, et décide de limper. En big blind, SOLUNAVAX découvre une bonne main de heads-up, K9, mais choisit de la jouer soft en checkant son option pour aller voir le flop.

L’analyse de _Winda : en heads-up, avec un stack d'environ 50 big blinds effectives, il est préférable d’opter pour une stratégie intégrant beaucoup de relances préflop. Bien que la théorie accepte une range de limp (environ 30% de limp pour 65% de raise), plus notre tapis est profond, moins il est intéressant de limper. Ainsi, je préfère relancer J-7 suités dans cette situation, à la place de Spartan1 : en effet, nous sommes contents de faire grossir le pot en position et une main comme J7s peut également call sans problème un 3-bet. Il ne faut pas craindre de se faire 3-bet pour deux raisons : cela arrivera probablement moins souvent que le recommande la théorie (où il est recommandé de 3-bet presque 1 fois sur 4), et le joueur en big blind étant hors de position, il a davantage de chances de faire des erreurs que nous ! Cependant, je ne peux pas qualifier ce limp avec J7s d'erreur, donc pourquoi pas.

WindaDe même, étant donné que la majorité des mains fortes chez Spartan1 auraient relancé préflop, je préconise de relancer en value K9o plutôt que de checker chez SOLUNAVAX : premièrement, pour valoriser directement contre plein de mains que l'on domine (notamment les K-x et 9-x moins bons), et aussi pour éviter de laisser des mains comme 7-4o ou Q-3o réaliser trop facilement leur équité, car elles seront obligées de passer préflop suite à cette relance. Mais tout comme le J7s de Spartan1, en terme de fréquence je peux comprendre que SOLUNAVAX décide de checker sa main : il ne fait pas d’erreur et garde le pot petit alors qu'il est hors de position.

FLOP : 2Q9 

SOLUNAVAX touche la seconde paire, tandis que Spartan1 se contente de tirages quintes et couleur backdoor. Cela ne l’empêche pas de miser une blinde après le check du premier nommé. Mais SOLUNAVAX place alors un check-raise pour 3,5 blindes. Spartan1 n’est visiblement pas résolu à abandonner si rapidement, et paye.

L’analyse de _Winda : Spartan1 décide de miser 1 BB : il s’agit d’une erreur avec ce combo, J7. En heads-up les ranges sont très larges, Spartan1 a beaucoup trop de combos pour se permettre de miser seulement 1 big blind avec toute sa range. À sa place, j’aurai checké ce flop presque 1 fois sur 2, et ce J7 fait partie des combos que je vais checker à chaque fois sur ce flop. En général, quand on a des tirages couleurs backdoors au flop, on les mise car on pourra régulièrement envoyer un deuxième barrel en bluff sur certains turns, notamment si un trèfle arrive. Se contenter de checker le flop ici permet en revanche de garder dans notre range des couleurs possibles jusqu'à la river : si on commence à miser ce genre de combos dès le flop ici, cela signifie qu'on n'aura jamais de flush par la suite, lorsqu'on check au flop. Checker au flop permet donc de ne pas être cappé sur une couleur quand le runout apporte deux trèfles. De plus, miser une blinde au flop n’accomplit pas grand-chose : aucune main meilleure que la nôtre ne va passer, et en plus cela laisse l’opportunité à SOLUNAVAX de check-raise, ce qu'il va d'ailleurs faire.

J’aime beaucoup cette option. Il ne fait aucun doute que les joueurs sont susceptibles de miser trop souvent ce flop, peut-être même toute leur range pour certains. De ce fait, en s’adaptant à cela, K-9 devient une main très forte ici, et nous avons beaucoup de value à check-raise. Cela permet de valoriser sa main contre de nombreux floats possibles dont des hauteurs Roi (si la turn est un K, cela provoque un setup sympathique !) et bien sûr des 9-x, des pockets pairs, des 2-x…. Une fois que le check-raise est lancé, Spartan1 a un float plutôt facile en position.

TURN : 2Q9 A 

Le turn est un A, qui n’améliore pas la main des deux joueurs. SOLUNAVAX ralentit et tapote la table à nouveau, laissant Spartan1 s’engouffrer dans la brèche et placer un overbet à 4,25 millions dans un pot de 3,7 millions. Pas de quoi décourager SOLUNAVAX, qui s’aligne.

L’analyse de _Winda : cet As peut sembler bon pour Spartan1, mais la plupart de ses As auraient relancé préflop ou checké au flop. SOLUNAVAX décide de checker avec son K9o. Cela me semble une bonne option, il est compliqué d’équilibrer une stratégie qui contient des blocking-bets sur ce turn, bien que cela pourrait avoir du sens (des Qx ont toujours de la value et peuvent donc avoir envie de bloquer). C’est pour cela que je préfère avoir une stratégie de check ou d'overbet, pour continuer de valoriser très cher nos meilleures mains comme les doubles paires ainsi que des tirages, et checker le reste. 

Au tour de Spartan1 de parler : il décide d’overbet. C’est une line que je n’aime pas avec son combo. Il n'a aucune équité si il se fait payer, et bien que l’As puisse être une scary card, il est important de pouvoir encore gagner le coup sur certaines rivers lorsque notre adversaire nous suit ici. Avoir des overbets dans ses sizings possibles, d'accord ; mais en bluff je préfère opter pour des mains contenant des tirages quintes ou couleur, voir même des 2-x (pour bloquer un éventuel 2-2 chez la BB, bloquer des doubles paires et avoir de l’équité contre des Q-x).

Winda2Une fois que l’overbet est acté, SOLUNAVAX décide de payer. Bien que ce ne soit pas la décision la plus facile (elle est même très close), j’aime cette action et je valide son call. En effet, il bloque des double paires que Spartan1 peut avoir, il ne bloque pas ses bluffs (là où je folderai sans hésiter une main comme J9o), et le nombre de mains en value chez l’adversaire est très restreint : de ce fait, il est très facile pour Spartan1 d’avoir trop de bluffs dans sa range.

RIVER : 2Q9 A 10

Ce 10 n’aide personne, et représente une overcard supplémentaire pour la paire de 9 de SOLUNAVAX. Ce dernier check sagement. Spartan1, qui couvre largement son adversaire, décide alors d’employer la manière forte avec sa hauteur Valet : ce sera tapis ! Mais SOLUNAVAX paye finalement pour ses 33 dernières blindes, et remporte ce pot avec la 4e paire du board !

L’analyse de _Winda :  Cette river n’est pas bonne pour SOLUNAVAX ! Spartan1 décide d’envoyer son tapis. Il reste en vie si SOLUNAVAX paye, et cela met le maximum de pression sur son adversaire, pour qui sa décision ici met en jeu son tournoi. Arrivé donc à la river, j’aime beaucoup le all-in de Spartan1. Il a un bon risk/reward : son bluff doit passer au moins 1 fois sur 2 pour être profitable, il n’a aucun cœur et peut espérer faire passer pas mal de paires intermédiaires.

Venons-en à SOLUNAVAX, qui doit donc faire un choix décisif. Dans sa range qui arrive river, il y a quelques snap-calls sur une mise de Spartan1 : Q-T, A-9, éventuellement A-2 qui pourrait check-raise au flop. Concernant les bluffs catchers, je conseille de privilégier les A-x (qui bloqueraient mieux certaines mains de value chez l’adversaire) ou certaines Qx pour les mêmes raisons (comme Q8o qui bloquerait des double paires et des quintes). Ici, K9o est un bluff catcher que je préfère folder. Cependant, il n’y a plus d’ICM en HU et SOLUNAVAX doit gagner le coup au moins 1 fois sur 3 pour que son call soit profitable, car il a de meilleures cotes. De ce fait, selon le profil de l’adversaire, un call peut se justifier. En effet, cela dépend toujours de la range adverse. Il faut comprendre que si vous pensez que votre adversaire est susceptible d’overbluff, il y a un moment où on peut call profitablement 100% de nos bluffs catchers, c’est mathématiquement lucratif. Ainsi, vu le profil très aggressif de Spartan1, si l’on pense qu'il ne va pas valoriser assez thin et qu’il overbluff le spot, un call peut se justifier. Les ranges en heads-up sont tellement larges que cela peut se justifier, notamment par la présence de nombreux combos offsuit, même si la meilleure option reste le fold selon moi chez SOLUNAVAX : nous préférerons utiliser d'autres mains pour payer, et les conditions ne sont pas réunies ici pour payer avec ce K-9.

Les notes de _Winda

Spartan1 : 5/10

Pourquoi pas
Je lui attribue cette note car le all-in river est un très bon play, et c’est le moment le plus important du coup. Cependant, je pense que les options prises au flop et au turn (voire même préflop) sont très discutables. Son action postflop peut fonctionner contre certains joueurs un peu trop serrés (ou scared money), mais ce n’était pas du tout le profil de son adversaire (qui l’a montré, et ce même sans showdown, durant toute la table finale). Le problème de la mise au flop et de celle au turn c’est que Spartan1 se retrouve river avec beaucoup trop de bluffs dans sa range, pour une main qui pouvait simplement check-back flop afin d’éviter ce scénario.

SOLUNAVAX : 8/10

EV+
Bien qu'une relance préflop soit préférable, cela est compensé par un intéressant check-raise au flop. Son call au turn, bien que close, est adapté aux spécificités de son adversaire : le profiling est donc réussi. Et enfin, le hero call à la river reste très audacieux. SOLUNAVAX a su faire confiance à ses reads pour oser ce call. Cela a payé ! Au poker, il faut parfois simplement suivre son instinct au détriment du reste. Bravo à lui pour cette victoire.

Cette main sera finalement décisive dans le duel : Spartan1 ne parviendra jamais à remonter la pente, et s’inclinera définitivement 25 coups plus tard, encaissant tout de même 24 861 € pour ses efforts. SOLUNAVAX gagnera lui un beau pactole de 34 156 €, dont un bon tiers en bounties, les deux joueurs signant la plus belle perf de leur carrière respective sur Winamax. Depuis, on les a revu s’illustrer lors du Funday de février, Spartan1 jouant la finale du Battle Royale, tandis que SOLUNAVAX semble bien avoir changé de dimension en atteignant celle du Grand Tournament, et en s'offrant le Purple une semaine après. Messieurs, on attend vos prochains coups d’éclat pour notre Check-up !

Et vous, auriez-vous tenté ce hero call ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Check-ups

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv