Le Check-up : le hero call de l'année ?

Par dans

La peur ? Yojimbooo ne sait pas ce que c'est ! Retour sur LE coup de génie du 4 Million Event d'avril.

FBK check
Presque un mois après les faits, on peine encore à y croire : Yojimbooo, illustre inconnu qualifié pour zéro euro sur un tournoi freeroll, a remporté le 4 Million Event des dernières Winamax Series et empoché près de 300 000 euros. Un exploit retentissant, rendu possible par une approche téméraire de la dernière ligne droite de l'épreuve, notamment lors d'une table finale menée de main de maître où l'Espagnol a mis les points sur les "i" dès l'entame. Pour preuve, Yojimbooo n'a pas hésité à tenter un hero call cinglé d'entrée de jeu, et ce contre son plus dangereux adversaire, Sheev P., qui deviendra quelques heures plus tard son runner-up. Pour ce nouveau Check-up, on a donc demandé à François "On_The_Road" Pirault si ce coup était digne d'entrer dans la légende des plus beaux hero calls de Winamax. Cette fois, chaque joueur aura droit à sa note et son verdict, décerné par notre Top Shark 2021... Alors, qui a été le meilleur ?

Table hero call

Ils ne sont plus que sept joueurs en course dans le 4 Million Event KO des Wina Series, avec PonceP et Kinshu chauds bouillants aux commentaires : c'est l'heure de vérité. Au moment où se joue la main qui nous intéresse, Yojimbooo est on fire : il pointe en troisième position au chipcount et inonde le tchat de commentaires enthousiastes en caps lock, pour le plus grand plaisir de l'auditoire. Son adversaire Sheev P. (Matthieu Rodriguez dans le civil) fait clairement partie des favoris pour la victoire finale avec la position sur le chipleader, le second stack de la TF et une expérience de grinder plus significative en tournois online (et live). Mais au moment où commence notre récit, celui qui est aussi surnommé "mezut" vient tout juste de perdre un premier pot contre l'OVNI de la table...

L'analyse d'On_The_Road : Commençons par un rapide profiling des joueurs concernés. Yojimbooo est un qualifié freeroll, on peut s'attendre à ce qu'il s'agisse d'un joueur amateur qui pourrait être relativement tight au vu des enjeux financiers. PonceP le suppose d'ailleurs sur le plateau de Winamax TV : il peut craquer sous la pression, même si notre animateur a eu le nez fin en ajoutant qu'il pourrait bien créer la surprise ! Sheev P., lui, est un reg de Wina depuis plusieurs années. Perso, je ne connais pas le joueur en grosse blinde, c'est possiblement un joueur amateur : on peut s'attendre à ce qu'il joue relativement serré sachant qu'il y a un joueur plus short que lui à table.

PRÉFLOP

Nous jouons le level 56 (blindes 1 750 000/3 500 000 ante 400 000) et Sheev P., qui précède Yojimbooo au classement, ouvre à 7 420 000 au bouton avec Q3. Yojimbooo choisit de payer en petite blinde avec 88, et la grosse blinde, plutôt shortstack, s'écarte du chemin.

PiraultL'analyse d'On_The_Road : La relance depuis le bouton n'est pas standard mais reste adaptée à la situation et aux profils des blindes. Avec la prise en compte de l'ICM, les blindes ne peuvent pas 3-bet et suivre un 4-bet à tapis de façon aussi large que d'habitude dans cette configuration ; donc comme Sheev P. se fera moins souvent 3-bet, il peut se permettre d'ouvrir un éventail de mains plus large. De plus, avec les sommes en jeu et le fait que les blindes soient couvertes par le bouton, on peut s'attendre à ce que celles-ci jouent plus passivement postflop. Sinon, le call de Yojimbooo est bon, sa main n'est pas assez forte pour 3-bet et call contre un 4-bet all-in. Faire tapis alors qu'il y a beaucoup d'autres joueurs avec moins de jetons que lui à table ne semble pas attractif, et être éliminé à ce moment-là serait pour lui une catastrophe.

FLOP : 97K

Yojimbooo est maintenant équipé de la troisième paire, tandis que Sheev P. est complètement à poil. Le premier nommé check (logiquement ?), et Matthieu décide de faire de même. Le turn est donc immédiatement retourné.

L'analyse d'On_The_Road : Notre qualifié est couvert, il se doit donc de jouer relativement passivement. Cependant la range de Sheev P. est tellement large (et celle de la petite blinde si serrée) qu'il serait en théorie possible de donk-bet. Mais dans tous les cas, une main comme 88 ne rentrerait pas dans cette catégorie. Checker reste donc la meilleure option pour Yojimbooo. Notre reg au bouton a conscience qu'il fait face à une range bien tight, et qui en plus touche assez bien ce board. Il ne peut donc pas effectuer un c-bet 100% du temps, surtout qu'il a lui-même une range très large et donc beaucoup de "air"... comme par exemple ce magnifique Dame-3 offsuit ! Il va choisir de miser avec ses meilleurs combos de bluffs, et Q3o ne fait pas partie de ceux-ci : le check-back au flop me semble donc OK. On pourrait possiblement miser pour faire folder directement des pocket pairs comme 66 (ou pire) ainsi que des As-x, car on se fera très peu check-raise. Mais on ne veut pas non plus s'engager dans un trop gros pot avec une main très marginale. Bref : le check me parait plus raisonnable chez Sheev P..

Le replay intégral de la finale cards up. Retrouvez ce coup à la main #13

TURN : 97K J 

Une carte forcément intéressante qui rend le tableau bien plus drawy et flippant : si la paire de 8 de Yojimbooo est toujours devant, les deux joueurs viennent de toucher un tirage de quinte ventrale. L'Ibérique laisse la parole au Français, qui place un delayed c-bet à 14 163 800 dans un pot de 21 millions. Pas de quoi effrayer pour un sou Yojimbooo : il suit prestement.

L'analyse d'On_The_Road : De nouveau, le check est standard chez Yojimbooo, car il dispose de la meilleure main assez souvent pour essayer d'aller au showdown. Quand il fait face à une mise de 2/3 du pot, le fait d'avoir un tirage de quinte ventrale n'est pas vraiment une bonne nouvelle car même si le 10 tombe sur la rivière, une Dame en face suffirait pour le battre, et il aura peu de cotes implicites sur cette éventuelle quinte. De plus, le bloqueur qu'il possède sur 10-8 avec son 88 est peu pertinent, car le bouton aurait probablement misé tout ses 10-8 au flop. Cependant, au vu de la situation, on peut s'attendre à ce que Sheev P. possède une grosse range de bluff. Il aurait aussi misé beaucoup de ses mains fortes dès le flop, et notamment des Valets du type Q-J/J-T. Il représente maintenant des K-x qui ont check le flop, A-J et possiblement des J-9/J-7/10-8/Q-10. Je ne suis pas sûr que le bouton mise aussi cher avec un J-x du fait de la pression qu'il pense possiblement mettre sur Yojimbooo, et miser trop cher l'empêcherait d'être encore payé par des mains moins bonnes. Cela rend le range du bouton un peu plus polarisée entre des mains fortes du type K-x ou deux paires, et des bluffs.

RodriguezÀ la place de Yojimbooo, lorsque l'on décide de payer sur le turn, on doit être mentalement prêt à payer un bluff sur les rivières qui n'apportent rien à la range de bluff de Sheev P., par exemple des cartes comme 2, 6 ou une doublette du 7 ou du 9. En effet, on suit au turn en estimant que le bouton va trop bluffer, et aura donc encore une grosse range de bluff sur les rivières sus-mentionnées. De plus, en fin de tournoi, la présence de l'ICM influence nos ranges de call et on doit "bluff catch" moins souvent, car les jetons gagnés ont une valeur inférieure à ceux perdus. Concernant Sheev P., je suis OK pour commencer à bluffer dès à présent : à sa place, on s'attend à ce que la SB mise d'elle-même beaucoup de ses bonnes mains au turn et bluffe peu. On se retrouve donc face à une range assez cappée sur laquelle on peut mettre la pression, et même beaucoup de pression du fait que ce joueur soit un qualifié freeroll. En misant, on fera passer les A-x assortis, les pocket pairs en dessous de 66 et on s'attend à directement mettre de la pression sur des 7-x/9-x et aussi 88.

RIVER : 97K J 5

Une couleur et une improbable quinte viennent de rentrer, mais les mains des deux joueurs restent les mêmes. Yojimbooo check une dernière fois, et Sheev P. n'a plus le choix : s'il veut gagner ce coup, il DOIT bluffer ! Ce qu'il fait en employant la manière forte : une mise des trois quarts du pot, soit 36 840 000. Mais son adversaire met moins de vingt secondes à payer avec la quatrième paire, et remporte donc un pot de 123 millions. Hurlements dans le studio de Winamax TV !

L'analyse d'On_The_Road : La couleur rentre... Rien à signaler du côté de la SB, on check en priant fortement que le bouton fasse de même. Mais s'il mise, on n'est pas mécontent de call pour autant, car cette rivière rentre dans la catégorie des rivières mentionnées plus haut, même si elle fait rentrer les couleurs. Car quand le bouton mise 3/4 du pot de nouveau, on ne s'attend pas à ce qu'il value bet ses K-x et ses combinaisons de deux paires avec ce sizing. Il se retrouve donc très polarisé avec des couleurs et des quintes, ce qui limite son nombre de mains qui valorisent alors qu'il a toujours beaucoup de bluffs disponibles. En résumé : c'est peut-être sur le turn que la décision de payer était la plus difficile ! Sur cette rivière, face à une mise de 2/3 pot, avec une main qui bloque des combos de value, et un adversaire qui a encore plein de bluffs disponibles dans cette range, payer me semble bon. On a besoin de gagner 30% du temps sans ICM pour que le call soit bon, et avec l'ICM probablement entre 35 et 40% du temps. De plus, remporter ce pot permettrait à Yojimbooo de passer second en stack avec la position sur les autres gros tapis, alors que s'il perd il est encore en vie dans la tranche basse des tapis de la table (20BB).

Yojimbooo2Si on se met du côté de Sheev P., on s'attend à ce que notre adversaire ait suivi le turn avec des mains du type paire+gutshot ainsi que des K-x, assez rarement deux paires et aussi peu de tirages couleur car le K et le J du flop enlèvent une bonne partie des couleurs possibles chez la petite blinde. Avec les infos dont on dispose (adversaire qualifié en freeroll), on n'a pas besoin de contrôler sa fréquence de bluffs car on pense que le profil adverse va sans doute folder trop souvent du fait des enjeux. La couleur qui rentre sur la rivière peut lui faire peur et on s'attend à ce qu'il ne se rende pas forcément compte à quel point on a beaucoup de bluffs dans notre range. Miser ici a donc pour but de faire folder toutes les "mains à une seule paire" qui ont call au turn ainsi que des A-Q/A-10, voire possiblement les K-x encore dans le coup. Idéalement, on souhaiterait avoir un pique dans notre main pour bloquer les possibles couleurs de Yojimbooo mais avec une Dame qui bloque Q-10/K-Q/Q-J, notre main est déjà relativement OK pour miser, vu qu'on pense que notre adversaire va overfold (coucher plus qu'il ne devrait). En tout cas, on ne s'attend clairement pas à se faire call par 88 sur ce pique rivière. Il y a donc eu une mauvaise estimation du profil en face chez Sheev P., ou bien de son profil perçu. Personnellement, sans plus d'infos, j'aurais probablement joué pareil car je ne m'attends pas à ce qu'un joueur qui joue des freerolls soit capable de repérer des bluffs de ce type sur une finale où la victoire vaut 300 000 € ! J'écrirais cependant une note, et pour le reste de la table finale je m'adapterais différement à ce joueur qui est possiblement dans un mode "Je n'ai rien à perdre, YOLO balec" comme le sont parfois les qualifiés sur les grosses tables finales !


Le coup, tel qu'il a été (bruyamment) vécu sur le plateau de Winamax TV


LE VERDICT DE FRANÇOIS

Yojimbooo : 9/10

EV+
Il devait être submergé par l'émotion, mais il a eu le cœur bien accroché ! Notre qualifié a posé ses cojones sur la table et nous a gratifié d'un call inattendu de la part d'un joueur qui est arrivé ici, je le rappelle, en déboursant la modique somme de 0 € ! Rien à redire sur son jeu préflop et flop, et une fois arrivé au turn il a su s'adapter aux tendances de son adversaire dans une situation à forte pression. Son bluff catch est correct quand on voit à quel point le bouton va bluffer, mais son call n'était pas facile à effectuer pour autant sur une TF à si gros enjeux ! On ne peut que le féliciter pour ça : un move bien EV+ !

Sheev P. : 8,5/10

EV+
Coup dur pour ce grand habitué des grosses finales sur Winamax. Le jeu préflop est un peu close mais adapté aux joueurs dans les blindes. Le check au flop est bon contre une range serrée. Pour les moves turn et river, cela semble être une bonne adaptation restant dans la logique de l'ouverture large préflop. Le coup reste donc cohérent et "l'ensemble de son œuvre" est de qualité, mais l'analyse du profil en face ne l'était pas : Sheev P. a sous-estimé la capacité de son adversaire à oser des gros calls. Il se retrouve donc à overbluff un profil qui n'était pas là pour folder ses bluff catchers... Ils s'étaient pourtant déjà joué en demi-finales, mais Sheev P. n'a pas su déceler cette tendance.

Ce coup permet donc à Yojimbooo de s'emparer du chiplead et surtout d'imposer sa marque dans cette énorme finale. Sur la lancée de ce call de folie, notre héros mènera sa barque contre vents et marées jusqu'à remporter le heads-up final contre Sheev P., et banquer un chèque de 229 940 €, plus 69 719 € en bounties. De quoi écrire une énième belle histoire de poker sur les plus gros tournois Winamax. Si on sait que son adversaire, qui encaisse lui 229 933 € + 25 203 €, refera vite parler de lui sur nos tables, on espère qu'il en sera de même pour notre nouveau phénomène !

Et vous, auriez-vous osé ce call ? Réagissez sur nos réseaux !

Retrouvez tous nos Check-up

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv