Le Check-up : King high like a boss

Par dans

Tim Adams et Mikita Badziakouski qui se tirent la bourre sur l’un des plus gros tournois de la planète ? Cela donne un bluff d’exception analysé avec délectation par Mustapha Kanit.

Créa check-up

Les tournois à 250 000 $ et plus, ça ne court pas les rues sur le circuit. Alors inutile de vous dire que les top players (ainsi que les plus fortunés) sont bouillants d’action quand ils ont l’occasion d’en disputer un. Et si en plus l'épreuve se joue sous la bannière des World Series of Poker, avec donc un bracelet prestigieux en ligne de mire et un chèque mirobolant à la gagne... N’en jetez plus : on sait que l’on va nous servir du poker champagne, comme vont le prouver Timothy Adams et Mikita Badziakouski - deux pros ayant accumulé plus de 20 millions de dollars de gains en live - dès le début du Super Highroller des WSOP Europe 2019. On a demandé à l'innérarable Mustapha Kanit, qui connait bien les joueurs Highrollers du circuit, de nous livrer son opinion sur ce coup dantesque.

Nous sommes donc au King’s Casino de Rozvadov en octobre 2019, où se déroule le Jour 1 de ce fameux Super Highroller à 250 000 €, débuté avec une vingtaine de concurrents en lice pour un duel entre deux joueurs en forme. Timothy Adams possède un stack proche des 6 millions de jetons, un peu plus que le tapis de départ de 5 millions. Mikita Badziakouski, qui a gagné le Triton Super Highroller en Corée du Sud pour plus de 5 millions de dollars durant l'été, navigue aux alentours du stack de départ et est donc couvert par son adversaire.

Post Facebook Table

PRÉFLOP 

Nous sommes en début de Day 1 et la sauce monte tranquillement, les blindes s’élevant à 15 000/30 000 avec un Big Blind Ante de 30 000. Dans un pot non ouvert, Timothy Adams est au Hijack et découvre KJ : il ouvre les hostilités avec une relance à 70 000. En grosse blinde, Mikita Badziakouski, bien armé avec AQ, est le seul à payer pour aller voir le flop.

KanitL'analyse de Mustapha Kanit : Le début du coup est assez standard. Concernant Timothy, je pense qu'au vu de la taille des tapis répertoriés à table, c'est une bonne chose de relancer au Hijack avec Roi-Valet. Chez Mikita, c'est également ok de simplement suivre avec As-Dame depuis la Big blind, une main qui constitue le top de son range de mains. Surrelancer serait une option plus agressive, mais tout aussi valable. Aucun joueur ne fait d'erreur préflop.

FLOP : 6QA

Le Biélorusse floppe fort : il trouve deux top paires. Il décide de checker avec visiblement une idée derrière la tête, et Timothy, qui a trouvé un tirage de quinte ventrale, place son c-bet à 175 000 sur ce tableau censé avantager sa range. Mikita tente alors de faire grossir le pot tout de suite en effectuant assez rapidement un check-raise à 500 000. Impassible, le Canadien suit prestement.

L’analyse de Mustapha Kanit : Pour moi, l'action au flop est assez linéaire. Évidemment, le c-bet de Tim est bien joué, il aurait pu faire plus cher mais son sizing est ok avec cette texture de flop. La main de Mikita est elle un parfait candidat pour check-raise pour valorisation. C'est très bien de simplement call préflop avec cette main puis de check-raise sur un flop comme celui-là, car le Hi-jack représente une range très forte. C'est aussi pour cela que Tim décide de floater après ce check-raise : il n'a pas une main incroyable pour floater, mais il a assez souvent un gros avantage de range contre le play de Mikita. De plus, Timothy a toujours des cotes pour suivre et dans le même temps un blocker (le Roi de Trèfle) sur un éventuel jeu max pour la suite du coup (quinte ou couleur à trèfle). Il peut également décider de bluffer de temps en temps si la couleur rentre, et il est toujours bon d'avoir un tirage vers les nuts avec une ventrale. Je pense que le flop est très bien joué de la part de Timothy, et j'aime aussi beaucoup ce qu'a fait Mikita.

TURN : 6QA 2

Le turn est une énorme brique, un 2. Mikita choisit de ralentir en checkant. Un signe de faiblesse pour Timothy ? En tout cas, le Canadien s’engouffre dans la brèche et mise à son tour un demi-million de jetons. Alors qu’on sent le Biélorusse prêt à s'aventurer dans un double check-raise qui serait assez fou, il se contente finalement de payer.

L’analyse de Mustapha Kanit : J'aime beaucoup ce check chez Mikita, car il masque la force de sa main. Dans cette situation, Tim peut penser que le Biélorusse va abandonner. De plus, ce dernier ne représente plus qu’une faible partie de sa range, comme des petits tirages couleur qui veulent essayer d'"acheter" leur équité, des mains comprenant des tirages couleur backdoor et gutshot, ou éventuellement un simple tirage gutshot avec un blocker qu’il aurait défendu depuis la big blind. Dans le même temps, tous les bluffs de Timothy vont essayer de miser sur ce 2 et cette texture de board. Timothy pourrait lui aussi checker, mais j'aime vraiment les plays des deux joueurs ici.

RIVER : 6QA 2 2

AdamsLa river offre une doublette du 2 et fait rentrer la couleur. Badziakouski tapote la table une troisième fois, et Adams est dos au mur s’il veut gagner ce coup, lui qui ne possède toujours qu’une simple hauteur Roi. Il décide d’employer les grands moyens : il envoie 4,6 millions de jetons au milieu, presque tout son tapis, mais surtout une mise supérieure au stack restant de Mikita. Après avoir demandé le compte et rangé sa poker face au placard, son adversaire aux 28 millions de dollars de gains en tournois live réfléchit longtemps... Finalement, il rend ses cartes au croupier, demandant à Tim de lui montrer une carte. Mais il n'a droit en réponse qu'à un petit sourire poli... Le Canadien ramasse ce pot de 6 785 000 chips qui lui permet de prendre les commandes du tournoi !

L’analyse de Mustapha Kanit : Ce Deux est une carte très tricky. Je comprend pourquoi Mikita check/fold sur cet overbet de Timothy, qui a très bien joué la main : au final, le Canadien n’a pas beaucoup de bluffs dans sa range qui joueraient comme cela à la rivière dans ce spot : il a une range de valorisation solide et bien construite car elle comporte tous les fulls house et les couleurs max. Timothy peut même faire folder des petites couleurs si il est en bluff, ce qui ne sera néanmoins pas facile. Il doit aussi avoir une range équilibrée entre bluff et value, donc c’est bien de bluffer ici. Bon, il est vrai que si Mikita avait une paire de 6 pour un petit full, il pourrait jouer la main de la même façon... Mais ce n'est pas le cas, et Mikita se retrouve avec un bon spot pour folder, car la range de son adversaire tend davantage vers des mains en value. Au final je dirais que c’est un très bon bluff de Timothy, bien structuré.

LE VERDICT DE MUSTAPHA KANIT :

EV+

Timothy Adams : 9/10

Il a joué très solide, c’est une très belle main de sa part. Quand vous parvenez à faire passer la meilleure main, c’est que vous avez dominé votre adversaire. Tim a bien joué au flop et au turn : je ne pense pas que ce soit trop créatif de floater au flop et d’agir comme cela par la suite. Sur la rivière, il a ensuite réalisé un play inattendu et difficile, mais qui fait sens. C’est un bon play à effectuer dans un tournoi à 250k, d’autant que Mikita joue très solide. Ils se connaissent, ils se sont joué des milliers de fois...

EV+

Mikita Badziakouski : 8/10

Je ne pense pas qu’il joue si mal que cela dans ce coup, il ne faut pas être result oriented. Il doit folder les deux paires max ici, même si ce sont de très bons bluff catchers, sauf qu'ils jouent contre une value range très solide. Jusqu’à la river, il a parfaitement joué le coup. Je valide son check-raise au flop. Au turn, j’aime beaucoup son check pour équilibrer sa range. Et à la river, il doit mixer sa décision entre fold et call : c’est un choix très difficile et il a pris l'option la plus safe, en jouant range contre range. Vraiment, aucun des deux joueurs n'a mal joué ce coup.

MikitaMikita Badziakouski ne se remettra jamais de ce coup de semonce et ne fera pas l’argent dans ce tournoi. En pleine confiance et semblant parti pour aller beaucoup plus loin,Timothy Adams connaîtra le même sort, ruinant ses efforts à cause d'un nouveau gros bluff, manqué celui-là, face à Alex Foxen, et loupant également le coche. Pas grave : les deux joueurs se rattraperont largement par la suite, se retrouvant par exemple en finale d'un autre Super Highroller à 250 000 $ l’année suivante à Sochi, avec plus de réussite : Timothy s’imposera pour 3 600 000 $ de gains tandis que Mikita atteindra le podium.

Et vous, auriez-vous osé ce bluff ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Check-ups

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv