KING5 : une semaine en 20 dimensions

Par dans

Ils sont cent joueurs à avoir gagné leur place pour le Stade 4 cette semaine, s'extirpant d'une troisième phase requérant confiance, entraide et détermination. Insert coin to récap'.

KING5

Dans toute équipe KING5 il y a un imposteur. Et si vous êtes convaincu du contraire, souvenez-vous de ces mots de Mike McDermott : "Si tu n'as pas repéré le mauvais joueur au sein de ta team..." Vous connaissez la suite. Et pas la peine de faire cet air scandalisé, on vous a vu 3-barrel bluff sans équité sans tenir compte de l'avis de vos coéquipiers. Peu importe que vous vouliez "lui faire folder sa paire de Valets", on t'avait prévenu que ça allait être compliqué sur un board rainbow hauteur 9. Sauf qu'ici, à l'inverse d'une partie d'Among Us, c'est quand l'imposteur est démasqué que l'histoire se complique. Quand vous n'avez plus que vos yeux pour pleurer et que vous restez spectateur en attendant que vos potes sauvent le coup à votre place.

Among UsAttendez quoi, vous ne connaissez pas Among Us ? Certes, la hype a eu le temps de redescendre depuis septembre dernier, période à laquelle ce petit jeu indépendant à 4 € a explosé sur les Internets mondiaux. Mais tout de même, il fallait presque porter des oeillères taille XXL pour passer à côté. Il faut dire que le concept est à la fois déconcertant de facilité et parfaitement approprié à cette période si particulière faite de confinement, de distanciel et de perte de lien social. Car Among Us est un jeu (pseudo) collaboratif, où tout le monde communique en permanence par micros interposés, et dans lequel des membres d'un équipage d'un vaisseau spatial doivent accomplir tout un tas de tâches de leur côté afin d'accomplir la mission globale. Tous, sauf un (parfois plus), le fameux imposteur, dont le rôle est de saboter le plan de ses "camarades" en causant des pannes ou tout simplement en les éliminant, le plus discrètement possible bien sûr.

Le twist, qui a immédiatement valu au titre son statut de "Loups-Garous de Thiercelieux vidéoludique dans l'espace", est qu'à chaque découverte de corps se lance une sorte de "conseil". L'ensemble des joueurs encore en vie doit alors débattre à grands renforts d'arguments de plus ou moins bonne foi pour déterminer l'identité de l'imposteur et l'éliminer. Roublardise, sang-froid, manipulation, empathie, capacité d'endosser à la volée un nouveau rôle : est-ce que cela ne ferait pas également partie des traits de personnalité qui font un bon joueur de poker ?

Bien sûr, Squeezie et toute sa clique, composée des streamers les plus réputés du moment, se sont aussi laissés séduire.

Un principe qui a immédiatement séduit tout ce que le net fait d'influenceurs gamers et offert un succès massif et inattendu à un titre qui était jusque-là resté confidentiel (sa sortie officielle remonte à novembre 2018). Aujourd'hui, ils sont plusieurs dizaines, voire centaines de milliers (comme c'est le cas depuis début avril grâce à la dernière mise à jour en date) à se retrouver pour partir à la chasse à l'intrus sur PC, consoles (Switch, Xbox One et Series S/X) mais aussi sur mobiles, l'une des nombreuses forces du jeu, qui a largement contribué à sa popularité. Si vous faites partie des 20 équipes à avoir gagné votre place pour le Stade 4 cette semaine, on suppose que vous avez su faire descendre l'imposteur de votre vaisseau en partance pour Vegas. Dans le cas contraire, il ne vous reste plus qu'à aiguiser vos talents de profiler et à vous préparer pour la saison prochaine.

Attentifs ensemble

Le KING5 est une compétition par équipes, on ne vous apprendra rien en le disant, c'est ce qui fait son charme et son succès depuis 2008. Mais maintenant que nous sommes arrivés au Stade 3, le facteur "collectif" représente bien plus qu'un gimmick publicitaire : il est une question de vie ou de mort. Entendez par là qu’arrivées à cette phase, les équipes encore en lice ne peuvent plus compter sur l’exploit individuel de tel ou tel membre pour sauver une prestation désastreuse des autres joueurs. Souvenez-vous du Stade 1 : une formation pouvait parfaitement valider sa qualification alors que les quatre cinquièmes de l’équipe avaient sauté au bout de dix minutes, grâce à un énorme deep run d’un unique joueur. Au Stade 3, cela n’est plus permis ! Prenez l’exemple de l’équipe Better_Life, où l’on repère un Atilla_six particulièrement performant hier : 12 kills et une 2e place sur son flight. Derrière, CrazyC4rd décroche quant à une une honnête 58e place. Et pourtant : l’équipe pointe en 25e place au général, donc hors du quota de 20 qualifiés pour le Stade 3. La faute à deux éliminations précoces dans leurs rangs : MeumeuChatar (287e/300) et julju59 (254e). S’ils avaient tenus quelques orbites de plus, l’histoire aurait pu être différente.

AnuscopiePoursuivons la démonstration en jetant un œil aux équipes dont l’un des membres a remporté son flight. Certes, toutes se sont facilement classées dans le Top 20. Mais parmi elles, une seule (les Vaccine dans tout) aurait pu envisager de se qualifier sur la foi d’une seule belle performance : les 26 kills d’e-raser ont apporté 1 126 points à l’équipe, alors que le cut tournait autour de 1 059 points (le score des Sharky et Flush et les 3-bêtes, 20e et derniers qualifiés hier). Sans les points apportés par les semi-deep runs des coéquipiers (des 35e places, des 70e places…), les quatre autres équipes (Take 5 (où l’on reconnaît Arthur-Erwan « Coloscopie » - photo – sous un nouveau pseudo, G VU G ZU), Team Saxe Matheu, Chapeaux Pointus, Les Guiboles du 09) auraient très bien pu rester en carafe !

Moralité à garder en tête si vous êtes passés à côté du premier des deux Stade 3 : jouez la survie. Le KING5 n’est pas un tournoi où il faut jouer la gagne (du moins pas encore), mais un tournoi où il faut grimper le plus haut possible au classement. Quitte à jouer patient. Quitte à refuser des coin-flips. Bref, quitte à faire le lâche. Si ça marche pour Davidi Kitai, il n’y a pas de raison que cela ne marche pas pour vous !

Marlin TimothéeParmi les 20 équipes d’ores et déjà qualifiées pour le Stade 4, citons aussi Les couilles vides 19 (10e place), menées par un Timothée « Aziz duLoft » Marlin (photo) en forme hier (4e de son flight, 5 kills), les ACALIFOURCHETTE (13e, « un finaliste EPT se cache parmi ces joueurs » dixit la bio, mais on ne sait encore pas qui c’est), et une seule équipe espagnole (les –Alea iacta est- en 16e position).

Last life, last chance

Game Over

Exactement comme le précédent, le Stade 3 ne vous offre que deux chances de vous qualifier pour la suite des opérations, avec vingt nouvelles bornes d'arcade à disposition et dix de plus pour les équipes repêchées. Cette date butoir du mardi 13 avril passée, ce sera sans filet, avec un tournoi deepstack unique en guise de Stade 4 puis les inévitables heads-up à partir des quarts de finale. Avant d'en arriver là et d'entrevoir les packages pour les festivals live, chacun pourra goûter au palier de récompense suivant : un assortiment de tickets d'une valeur de 100 €. Une ultime vie donc, qu'il n'appartient qu'à vous de faire fructifier du mieux possible. Parfois, il faut aller au bout de ses ressources pour se transcender et réaliser LE run de folie dont vous avez besoin. Allez, ce n'est qu'un boss de fin de niveau de plus sur votre route. Bonne chance !

Toutes les infos sur le KING5
Le fonctionnement du championnat en détail

Les pages à suivre

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter