KING5 : Stade 4 et jambe de bois

Par dans

Mieux valait être soudé mardi soir pour espérer se sortir des dangereux récifs du Stade 3. On a récupéré pour vous la bouteille à la mer contenant le nom des vingt équipages rescapés.

Bandeau K5

Black BartLe GOAT de la piraterie. C’est ainsi qu’on pourrait surnommer Bartholomew Roberts, de son vrai prénom John. Bon, il en a déjà un, de surnom : Bart le Noir – à ne pas confondre avec le célèbre pilleur de diligences. Pour qu’on l'affuble définitivement de ce patronyme tiré de sa dégaine sombre, le flibustier a dû s’employer : on raconte qu’il aurait mené l’abordage de centaines de navires en seulement deux ans de carrière au début du XVIIIe siècle, bien plus que tous ses célèbres acolytes de l’époque réunis, comme Barbe-Noire ou Jack Rackham. Pour en arriver à un tel chiffre, le Gallois aurait exercé ses talents partout dans le monde aux commandes de bateaux comme le fameux Royal Fortune : 150 navires pillés rien qu’entre juin et septembre 1720 sur les côtes américaines, mais aussi en mer des Antilles, en Amérique du Sud ou sur les côtes africaines. On raconte ainsi que Black Bart aurait détroussé 22 bateaux en une seule attaque – sans oublier la mise à sac de ports – et n’hésitait pas à torturer les captifs pour savoir où ils cachaient leurs valeurs précieuses. Adepte d’une discipline de fer, il serait également à l’origine et l'un des premiers garants du Code des pirates, que devait signer chaque membre d’équipage avant d'embarquer, concernant notamment la répartition des futurs butins et les règles à respecter en mer. Un pedigree et un rôle de précurseur qui ont permis à Bart le Noir d’acquérir les galons de meilleur pirate de l’histoire avant sa mort des mains des autorités anglaises en 1722, même s’il ne fut pas le plus riche ou le plus sanguinaire.

Et l’histoire, les derniers boucaniers du KING5 aimeraient bien y entrer aussi. Enfin, surtout celle qui s’écrira du côté de Las Vegas cet été… On vous présente ici les 20 équipages qui ont franchi un cap de plus vers la terre promise.

On rame ensemble, on coule ensemble

Le Radeau de la MéduseIl est une vérité immuable pour tout équipage ayant la chance de frayer jusqu'au Stade 3 du KING5 : à partir d'ici, plus que jamais, la plus grande compétition freeroll de France devient un jeu d'équipe. Même le plus grand des flibustiers (au hasard, celui dont nous vous avons parlé plus haut) ne peut gouverner seul son trois-mâts. Un capitaine a et aura toujours besoin de commandants de bord fiables et solides, capables de prendre les bonnes décisions au bon moment, de le seconder lors des instants cruciaux et même, si les circonstances l'exigent, de prendre sa place. Alors que, sur les 300 bateaux à avoir bataillé mardi soir, seuls 20 ont pu faire escale à bon port, jetons un œil ensemble par-delà le bastingage, vers ceux qui ont échoué pour seulement quelques coudées. Pourtant runner-up de son tournoi avec 12 kills au compteur, ElSerbe n'a pas emmené les ComeOnVegas plus loin que la 23e place. Idem pour Whaliki (3e) et les #Adopte un NIT, Didou1963 (2e) et Les Jollly Roger's ou encore ReBeLHeArT57 (3e) et le Five Chattard Crew, pour qui les podiums respectifs n'auront pas suffi.

GirafonsÀ l'inverse, les embarcations arrivées dans le haut du tableau ont su faire preuve d'un réel esprit de corps. Prenez Les Girafons par exemple : ils ont tous terminé dans le Top 100, sont quatre dans le Top 20 et ont pu s'appuyer sur Abreged, vainqueur de son tournoi. Chez Les retraités en colère, le duo The Rain Man / Bibi&Bobo a presque tout emporté sur son passage, le premier terminant en tête avec sept kills et le second cinquième avec neuf scalps. Les Shove qui peut ont eux avancé en trio, TT-les2JOURS, ClAAnCampbel et MaxKPL se plaçant entre la 4e et la 24e place.

Tonton du bledMais on pouvait également s'en sortir sans finalistes, à l'image de Session Cauchemar! (6e avec cinq joueurs entre la 15e et la 182e place, 17 kills d'équipe), Les tontons du bled des deux réguliers MTT ID_Please et An0malie (8es), EvolutionTeam, (14e) Les Trues Normands (18es), ou encore L.A. Cliquer(o)s, vingtièmes et derniers qualifiés de la semaine pour... un demi-point. Quand on vous dit que chaque place compte. Au final, la seule exception à cette règle est la présence des 5 chèvres, grâce à une régate en solitaire de jeybe88. Mais pour ce faire, ce dernier a dû non seulement l'emporter, mais en plus envoyer par le fond 16 adversaires, un record ce mardi.

KING5 : les résultats du Stade 3-1

Toutes voiles dehors !

BelemLa houle est de plus en plus forte. Le ciel de plus en plus menaçant. Autour de vous, les vaisseaux se raréfient. Votre équipage est au bord de la rupture. Mais au fond de vous, vous le savez : de jour en jour, Las Vegas, les World Series of Poker et son Main Event se rapprochent. Mais avant d'en apercevoir les lueurs, bon nombre d'obstacles vous attendent. À commencer par ce mardi 12 avril, jour du deuxième et dernier Stade 3. À la clé, à condition de faire partie des vingt meilleurs ou des dix équipages repêchés : l'accession au Top 50, un assortiment de tickets d'une valeur de 100 € pour chaque joueur et une occasion en or de jouer la semaine suivante pour un package Winamax Live. Alors levez les yeux moussaillon, sentez ce vent et apprenez à l'utiliser à votre avantage : il est la clé qui vous mènera vers la victoire... et le butin !

Toutes les infos sur le KING5

Le fonctionnement du championnat en détail

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv