KING5 : les rois du beat'em all

Par dans

Ils ont encaissé les coups et distribué les mandales pour faire partie des 200 équipes qualifiées au terme d'une nouvelle soirée record. Descendez dans la rue avec nous et venez admirer le carnage.

KING5 Bandeau

Du tout premier Double Dragon sorti en 1987 à Castle Crashers en passant par Final Fight, Turtles in Time, Golden Axe ou même le plus récent Dragon's Crown, le principe du bon vieux beat'em all en 2D reste le même : un scrolling horizontal immuable, des personnages aux looks et aux styles de combats bien distincts et des vagues d'ennemis incessantes qui compensent leur intelligence plus qu'artificielle par un surnombre parfois écrasant. La même formule depuis bientôt 35 ans donc, mais qui procure un plaisir simple et immédiat, surtout lorsqu'elle est partagée à deux, trois ou quatre.

Streets of Rage 4Dans le jeu vidéo comme ailleurs, c'est dans les vieux pots qu'on fait toujours les meilleures confitures, comme l'a prouvé pas plus tard que l'an dernier le succès de Streets of Rage 4 (image), à la fois hommage aux mythiques titres d'antan et remise au goût du jour astucieuse. Trois boutons maximum mais une large palette de coups qui laisse la place à la créativité, des parties endiablées où les mots coopération et compétition sont étroitement liés : une proposition d'ensemble dans lequel se reconnaîtront sans peine les joueurs du KING5, qu'ils fassent partie des historiques de l'épreuve depuis 2008 ou qu'ils découvrent la compétition cette année.

De la même façon, la plus vénérable des compétitions de poker par équipes de l'Hexagone continue de se bonifier avec le temps, en attirant un public de plus en plus large. Vous vous souvenez du record de 7 200 équipes engagées sur le premier Stade 1 ? Il n'a duré qu'une petite semaine, balayé par le deuxième round de ce mardi, qui a flirté avec les 7 400 teams. Un high score de plus pour cette édition 2021 d'ores et déjà historique. On jette un œil au tableau des résultats ?

La gagne avant tout

Une fois n'est pas coutume, les grands gagnants de la semaine sont Espagnols et répondent au nom de la TEAM SIMIASSSS. Une performance d'ensemble un tantinet plus solide que la défense du FC Barcelone, en bonne partie grâce à la cinquième place de pollitooo assortie de 19 kills, appuyé notamment par ilovexikimia (79e, 7 kills) et Sr.Brocoli (106e, 7 kills). Pourtant, on ne peut pas dire que les vainqueurs du jour soient très confiants quant à leurs chances de rallier Vegas : "Nous n'irons pas aux WSOP parce qu'ils n'auront pas lieu, d'autant qu'ON VA TOUS MOURIR !!," crient-ils dans leur description, fatalistes, avant d'ajouter : "Mais on veut gagner quand même." Et puis comme on dit chez nous, sur un malentendu...

Derrière, les tontons pecheurs ne visent pas aussi haut, en espérant seulement "faire mieux que l'année dernière", ce qui est plutôt bien parti grâce à la victoire de PanpanQQun. Tout l'inverse des Cette fois, c'est pour nous !, dont l'objectif est on ne peut plus clair : "Cette année, on va au bout !" Cinquièmes de la manche grâce à la démonstration d'adeuxmbis, vainqueur de son tournoi avec 19 éliminations au compteur, les NewGenSharkss aussi donnent le ton : "Accrochez-vous parce qu'on est pas là pour blaguer."

Une petite pensée également pour ceux qui ont enfin conjuré le sort, à commencer par les Blackcats, 14es, et qui ont donc "vainc[u] le signe indien", Les merguez 2.0 ("On espère aller à Vegas même si on finira dans le Jura"), qui ont fait le premier pas vers leur destination de rêve ou encore Les Serials Loosers du King 5, dont la description a tout du contre-jinx : "On a beau tout donné (sic).. On y arrive jamais.. Et c'est pas cette année que ça va changer!" Croyez en vos rêves !

On les retrouvera aussi au Stade 2

Stormtroopers

Le Quinté dans l'ordre (7es) emmené par la casaque jaune d'E.Petit (vainqueur et 16 kills), aussi bon à l'hippodrome qu'autour du tapis vert.
Les Stormtroopers, huitièmes grâce à un karombo qui a blasté à tout va, avec 17 frags à son actif pour aller avec sa deuxième place.
Les RHUM TROIS RIVER, bien groupés avec quatre membres sur cinq entre la 24e et la 334e place, pour 19 kills d'ensemble. À la vôtre !
Restons dans les liquoreux avec des Vieilarmagnacs qui ont eux aussi joué la carte du collectif (19 éliminations, trois joueurs entre les 179e et 323e places) et ont soigné leur description : "Une équipe très douée dans l'Art Maniaque, qui a de la bouteille et surtout à prendre au 56e degré..." Hips!
En bons amateurs de westerns old school, impossible de ne pas citer Le Bon, La Brute et les Brelans de winaroro24, onzième de son tournoi. Serait-ce lui le "bon joueur" de leur description ?
On espère enfin que Cambrousse Poker a remercié comme il se doit somanoa, dont la 18e place leur permet d'intégrer in extremis le Top 200.

Les 200 équipes qualifiées via le Stade 1-2

The game is (still) on

Continue?

Deux "Stade 1" sont désormais derrière nous, cela veut donc dire qu'il en reste quatre. Or, c'est exactement le nombre de résultats comptabilisés dans le classement du repêchage, qui permettra à 300 équipes supplémentaires de rallier le Stade 2, en plus des 200 qui obtiendront leur sésame chaque semaine. Autrement dit, si vous avez manqué le début de la compétition, vous pouvez encore jouer à armes égales avec ceux qui étaient au rendez-vous dès le coup d'envoi.

Alors n'hésitez plus : pour vous inviter au prochain Stade 1, vous avez jusqu'au lundi 22 février à minuit pour mettre sur pied votre équipe, à moins que vous ne préfériez en rejoindre une. Le bureau général des inscriptions reste lui ouvert jusqu'au 16 mars. Et surtout, vous n'aurez même pas à mettre de pièce dans la machine : c'est gratuit ! Allez, à mercredi prochain.

Toutes les infos sur le KING5
Créez votre équipe !
Le fonctionnement du championnat en détail

Vous cherchez une équipe ? Rendez-vous sur notre forum Wam-Poker

Les pages à suivre

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter